Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 13:57

Tel-Aviv affirme être prêt à une trêve de longue durée mais refuse de discuter de la levée du blocus et de l’ouverture des passages. Israël veut-il vraiment la paix ?

Si les armes se sont effectivement tues depuis presque trois jours, l’attitude du gouvernement israélien ne laisse pas d’inquiéter. Si l’on s’en tient aux simples déclarations, Tel-Aviv apparaît comme plein de bonne volonté. « Israël ne voit aucun problème à ce que le cessez-le-feu soit prolongé sans conditions », a déclaré un responsable israélien. Interrogé sur la durée de cette prolongation, il a précisé qu’elle pouvait être illimitée. Si les Palestiniens ne répondaient pas positivement, ils apparaîtraient comme des fauteurs de trouble. Le piège est pourtant grossier.

La trêve doit servir à entamer de vraies négociations.

Comme l’a fait remarquer, hier quelques heures avant l’expiration du cessez-le-feu de soixante-douze heures, un membre de la délégation palestinienne : « Sans réponse ­israélienne à l’initiative égyptienne, qui contient les exigences palestiniennes, plusieurs options sont possibles.

* En ce qui concerne une prolongation de la trêve, si on nous la propose, nous y réfléchirons le moment venu, mais cela dépend de la façon dont les négociations se déroulent. » Plus les Israéliens tarderont à entrer dans le vif du sujet, plus la tension va monter. C’est peut-être ce que cherche le premier ministre israélien, Benyamin ­Netanyahou, pressé, une fois n’est pas coutume, par ses alliés américains et européens.

En déclarant que les Gazaouis ne peuvent vivre continuellement « coupés du monde », Barack Obama a implicitement accepté l’idée d’une levée du blocus. Allemands, Britanniques et Français ont présenté mercredi une initiative aux Israéliens, aux Palestiniens, aux Égyptiens et aux Américains.

Les Européens proposent que les forces de sécurité de l’Autorité ­palestinienne reprennent la responsabilité des frontières de Gaza. Elles empêcheraient la construction par le Hamas de tunnels.

*En réalité, tout en jouant la montre, les Israéliens tentent de diviser la délégation palestinienne. Ils savent que le Hamas a été contraint d’intégrer cette délégation mais qu’il cherche toujours à jouer sa propre carte. Hier, le mouvement islamique a organisé une manifestation de victoire à Gaza, sans pour autant mobiliser des ­Gazaouis, plus préoccupés par leur relogement et l’achat de nourriture.

Moussa Abou Marzouk, le chef adjoint du Hamas, qui participe aux pourparlers indirects au Caire, a tenu à dire qu’il n’y « avait pas d’accord pour prolonger le cessez-le-feu ».

À l’heure où nous écrivions ces lignes, le cessez-le-feu était toujours en vigueur pour quelques heures.

Sans réelles discussions au Caire, une nouvelle déflagration pourrait se ­produire.

Pierre Barbancey - L'Humanité - 8 aoüt 2014

Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Palestine au coeur
commenter cet article

commentaires

voyance gratuite en ligne par mail 16/03/2016 17:43

Bravo pour ton blog!! Et surtout, merci pour ce contenu qui me fait toujours plaisir!!
Amicalement

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories