Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 07:47

Les "frondeurs du PS" étaient près de 800 ce samedi matin 30 août à La Rochelle, en marge de l'Université d'été du PS. Une réunion dans un amphi 400 de la Flash de La Rochelle bourré à craquer, de la combattivité, des propositions alternatives à celle du gouvernement Valls. Comment les choses vont se développer au sein du PS dont la direction refuse tout congrès, et avec les autres forces de gauche antilibérales, pour ouvrir une alternative à gauche, sans attendre 2017, car alors il sera trop tard!? H Moulinier

Voici l'Appel de "Vive la gauche":

Vite, des convergences sur des propositions politiques claires et rassembleuses ! Vive la Gauche Ceux que l’on appelle « les frondeurs », conduits par les députés Christian Paul, Laurent Baumel, et Jérôme Guedj, lancent ce matin leur nouveau collectif, « Vive la gauche ». Ils viennent de rendre public leur appel. Ils appellent à la mise en place d’un plan d’urgence qui allierait la distribution de pouvoir d’achat à des soutiens « ciblés » aux entreprises. Rue89 « L’heure n’est plus à la déception ou à l’alerte, mais à un puissant sursaut collectif. Plusieurs crises s’additionnent et n’en finissent pas. La durée et la profondeur de la récession minent le quotidien des Français et la confiance en un destin collectif. Privées d’une amélioration de leurs conditions de vie, les classes populaires et moyennes ont exprimé leur colère. Le vote majoritaire d’un sombre dimanche en faveur de l’extrême-droite a été le révélateur insupportable d’une société sous tension. Nous devons retrouver notre force collective pour orienter le présent et permettre un avenir de progrès. Il y a urgence à redonner justice et efficacité à des politiques enlisées, sans résultats ni perspectives. La vocation de la gauche, c’est de porter l’espoir, non pas de risquer un renoncement continu, ou de s’excuser sans cesse de ce que nous sommes. A s’écarter de leurs engagements, les socialistes se divisent. A les oublier, nous nous perdrons. Les applaudissements du Medef ne seront jamais le critère de notre réussite. Nous choisissons de ne pas subir une suite d’événements qui préparent d’amers lendemains. Nous avons une conviction bien ancrée : pour se réinventer, la France a besoin d’une gauche fière d’elle-même et de ses valeurs. L’idéal progressiste est notre ressort, comme il est celui de millions de gens. Au lendemain des élections municipales et européennes, deux défaites sans précédent, des parlementaires de notre majorité ont choisi de s’exprimer dans l’Appel des 100 et d’agir, conscients des enjeux et responsables du mandat qui leur a été confié. Nous leur apportons notre soutien pour les choix décisifs des prochaines semaines au Parlement.

Aujourd’hui, alors qu’elle dirige le pays, la gauche a une obligation de fidélité à ses engagements et un devoir d’audace pour proposer des solutions modernes. Devant les inégalités qui déstructurent la société, les chocs climatiques, les excès financiers ou les drames du chômage, nos réponses ne sont pas celles de la droite.

Nous préférons les réformes de fond, avec des choix clairs, aux audaces de surface :

•une réforme fiscale conforme à nos engagements ;

•une seconde loi bancaire utile à l’économie réelle ;

•les bases d’un nouveau modèle de développement social, écologique et numérique.

Contre la récession, nous proposons un plan d’urgence alliant

•un soutien ciblé aux entreprises ;

•du pouvoir d’achat supplémentaire pour les familles ;

•et un maintien des capacités d’investissement local. Opposer facticement l’offre et la demande est une vision dépassée.

La gauche du 21ème siècle doit aider l’offre par une demande soutenue, soutenir la demande par une offre adaptée. C’est le bon chemin. Contre l’épuisement démocratique et la colère qui s’expriment, nous devons dépasser les institutions asphyxiantes de cette Ve République corsetée. Pour permettre à la gauche de rassembler durablement une majorité sociale et politique, nous devons changer les modes de représentation et de délibération de notre pays et les adapter aux temps présents. Ni conformismes, ni tabous, mais des principes !

La gauche se doit à sa mission de transformation, avec la justice et l’égalité comme boussoles. Face au risque de délitement, il faut recréer les conditions d’une démarche commune rassemblant la gauche, sans laquelle rien ne peut réussir. »

Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Quelle alternative à gauche
commenter cet article

commentaires

voyance mail gratuite 02/08/2016 16:59

Un blog sympa que je découvre seulement !

Jean-Louis BACQUÉ 01/09/2014 18:58

AUX ACTES, CITOYENS !

Pour ne pas apparaître aux yeux des citoyens de la République, comme des farceurs impertinents, il faudra aux "Frondeurs" de "Vive la Gauche", accepter de franchir le Rubicon et s'affirmer comme un courant politique socialiste et républicain.
Ainsi, il leur faut exprimer leur attachement aux engagements, au contrat, de la présidentielle, et agir pour refuser que le Parlement ne soit qu'une "Chambre d' Enregistrement", pour s'opposer à la pratique du Coup d' État permanent, pour dire non à la Monarchie de la V°, pour dénoncer une ligne Social Libérale sur laquelle ils n'ont rien eu à dire dans leur parti en l'absence de Congrès, il leur faudra exprimer leur engagement socialiste non seulement dans les mots, non seulement dans les gestes, mais, par les ACTES.

Sur le plan parlementaire, ils peuvent : -*se manifester sur un texte, -*refuser de voter, -*repousser le Budget, -*s'opposer à un vote de confiance à une ligne libérale contre populaire, -*affirmer qu'ils ne sont pas dans la main du Medef [dont ils peuvent expliquer qu'ils n'en sont pas les caniches], -*ni aux ordres de Merkel ou/et  de la Finance Spéculatrice, -*ni supplétifs d'une Europe de Prédateurs Néolibéraux.
Bref, imposer au Binôme Exécutif de n'être pas l'Exécuteur des basses œuvres de la Banque, ou, lui imposer d'assumer cette position sans la faire assumer par les Socialistes, il y a des outils pour ça, le 49/3 ou les Ordonnances, ou autres. Chacun en assumant ses positions retrouverait sa dignité et l'estime de soi (et peut-être même celle des autres).
 
À CHACUN DES RESPONSABILITÉS, SINON : COURAGE FUYONS.
La balle est dans vos mains et rappelez-vous que :  La devise de la République ne sera pas : " Tricherie, Mensonge, Corruption(s), Cynisme ... et... Bonne conscience".
[par corruption(s),j'entends au delà de la corruption par l'argent,  §-celle des esprits par une récupération d'événements historiques tronqués,  §-celle de l'Information muée en communication connivente,  §-celle de la Politique muée en déresponsabilisation des citoyens de la République  par le détournement du suffrage universel, au moyen de Mode et Code électoraux qui le dénaturent et falsifient la représentation des citoyens,  §-celle de la manipulation de l'opinion publique par des officines de sondages non contrôlés et Médias divers, connivents et/ou soumis, etc... etc... ]

Je ne connais pas la devise de la Monarchie, mais j'en constate la pratique et l'application.

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories