Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2008 1 21 /01 /janvier /2008 21:08



  Le lundi 21/1/09, au Conseil Municipal de La Rochelle, une question inscrite à l'ordre du jour proposait  de voter un crédit de 30 000 euros pour "des études complémentaires sur les essais réalisés", en plus "des premiers résultats obtenus". Il s'agit de faire de" nouveaux sondages géotechniques en vue de l'extension du port de plaisance des Minimes". Ces 30 000 euros viennent s'ajouter aux 369 492, 24 euros TTC déjà votés et dépensés pour  ces carottages Belle somme déjà dépensée qui ne suffit pas!

 Quel est le problème?
 Au-delà de la mesure de la hauteur de la vase dans la Baie de La Rochelle ( 7 mètres ou seulement 3 m, selon Jack Dillembourg?), se pose le problème de la nature de ces vases qu'il va falloir enlever  ( on parle de 15 hectares) qui devraient ( ou pourraient) être déversées dans uns fosse, au large de l'Ile de Ré.

  "On sait que pendant des dizaines d'années, l'usine Rodia, située en face du projet, a déversé dans la baie, des produits très toxiques, issus des terres rares venues d'Asie. Ces vases et sédiments, lorsqu'ils restent inertes, ont peu de conséquence pour l'environnement, mais dès lors qu'ls seront déplacés, les risques seront activés. Imaginons 15 ha X 7 mètres de hauteur, soit plus de 1 000 000 de m3 déversés dans une fosse au large de l'Ile de Ré" s'interroge le Comité de soutien pour la protection des monuments et sites historiques de La Rochelle

 La pêche à pieds est interdite dans la Baie de La Rochelle: pourquoi?
  Les questions posées sur la toxicité des vases et sédiments de la Baie méritent débat et il n'a pas réellement eu lieu au Conseil Municipal, quand j'ai posé cette interrogation
Ce n'est pas la réponse de  Jean François Fountaine qui peut rassurer sur le fait que "les eaux de la Baie sont claires".  Car alors pourquoi la pêche à pieds est-elle interdite du phare du Bout du Monde à Chef de Baie???

               Que nous dira le "complément d'étude" décidé au Conseil Municipal?
               Réponse  fin février? Affaire à suivre! ....


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    Les sédiments extraits pour l'extension du Port des Minimes
         seront "clapés près de la fosse d'Antioche"

     
     Je suis allé au Secrétariat Général de la Mairie et j'ai consulté "l'extrait du registre des délibérations du Conseil Municipal" reprenant d'une délibération municipale présentée par jack Dillembourg. Et j'ai lu un document annexé à la délibération: ce n'est pas le rapport de Créocean, mais une lettre d'Ifremer qui donne les "conclusions du rapport de Creocean" que, pour être franc, j'ai (eu) du mal à comprendre.

        Mais l'idée essentielle est que les " sédiments extraits du site prévu pour l'extension du Port des Minimes " seront "clapés près de la Fosse d'Antioche" entre les pointes de l'Ile de Ré et de l'Ile d'Oléron.

        Ce site avait fait l'objet d'une proposition alternative d'un site d'immersion par  Messieurs Etien et Patsouris, lors de l'enquête publique",
afin de protéger les cultures ostréicoles


       Quelques passages de cette conclusion du rapport de Créocean:
        "Hormis pour la zone de clapage elle-même, la turbidité induite par ces clapages est modérée et reste dans la plupart des cas inférieure ou très nettement inférieure aux valeurs indicative de la turbidité ambiante, notamment pour les points de suivi des zones sensibles. (...)";
"De manière générale le panache se disperse sur l'ensemble des perthuis mais il tend principalement à contourner l'Ile de Ré par l'Ouest et à se propager dans le Perthuis breton. Les simulations sur plusieurs mois montrent même la tendance du panache à se propager vers le perthuis d'Antioche, par le courreau de La Pallice" (...). "Il apparait que les sédiments issus des clapages sont au final intégrés, d'une part, aux zones vaseuses littorales et, d'autre part, de manière beaucoup plus diffuse, aux sédiments se déposant au large, par des profondeurs supérieures à 50 m, là où l'agitation n'est plus en mesure de remobiliser ces sédiments.

        " Enfin, "les simulations pour d'autres points de clapage" ne sont pas convaincantes:
"qu'un point à 5 milles plus au large ne présentait pas un intérêt majeur pour limiter la turbidité sur les zones sensibles. Les turbidité induites sur la zone des frayères à l'Ouest de l'Ile de Ré sont notamment plus importantes que dans le cas d'une immersion sur la "zone de clapage de base". Qu'un point à 10 milles plus au large semblaité éloigner de manière significative le panache de la côte, sans que cela n'ait été démontré par une simulation pour du très long terme. En revanche, il est probable que les dépôts de vase réalisés sur ce point aient du mal à être dispersés à terme
"
 
     Conclusion; les dépôts seraient donc "clapés près de la fosse d'Antioche"
       ° Je  venais, par ailleurs,  d'avoir, le 8 Juillet, les cartes des projets de zone Natura 2000 en face de nos côtes,
projets discutés lors du Conseil Municipal du 19 Juin. Il  y a bien dans celles ci un "petit rectangle" entre les pointes de Ré et d'Oléron. Ce petit rectangle  correspond à ce qui a été proposé par la Ville de La Rochelle et la Préfecture de Charente-Maritime pour y déverser les vases, les sédiments qui seront enlevées sur le futur chantier d'extension du Port des Minimes.
        
l y a bien eu "concertation" entre la Mairie et la Préfecture sur cette question là au moins, ce que nie la délibération votée par le Conseil Municipal du 19 Juin 08 et ce que personne n'a dit publiquement, même pas nos amis élus Verts, pourtant critiques sur le projet d'extension du Port de plaisance des Minimes.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°° 

      ( Ajout au 16/12/08)
  Conseil Municipal du 15 décembre 08

     
  Dans "Sud-Ouest" du 16/12,  Sylvain Cottin titre 
" La boue du bout du monde" 
     
Car le projet d'extension du Port de Plaisance est revenu sur le tapis, à propos d'une délibération, présentée par Jacques Dillembourg,  portant sur une étude supplémentaire pour la construction de cette extension.Joëlle Laporte Maudire, des Verts, s'inquiéta de ces études qui s'ajoutent les unes aux autres et finissent par coûter chères: près d'un million d'euros.
        Certres, le Maire dit s'être lui-même interrogé sur ce coût des études, mais il le justifie par l'exigeance environnementale. Mais le débat remue à nouveau la question ... des boues, à draguer pour faire place aux installations portuaires supplémentaires:
un volume important de boues ... radio-actives ( Rhone-Poulenc oblige, avec ses rejets en mer pendant des années.

     "Au bout du monde s'il le faut" !
       "Quant aux boues, dit Maxime Bono,  nous les mettrons où l'on nous demandera de les mettre. Au bout du monde s'il le faut. Mais si ça coûte la peau du dos, alors nous abandonnerons. Pourquoi, par exemple, ne pas envisager de les utiliser pour la construction des futurs casiers de Chef de Baie?" ( Sud-Ouest du 16/12)
                                
                   
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Information nouvelle ( 1/9/09)

  
Selon le journal Sud-Ouest du 1/9/09, un changement de directeur du Port de Plaisance vient d'avoir lieu: le nouveau directeur, qui vient de remplacer Bernard Gourmel, n'est autre que Bertrand Moquay, jusqu'à ce jour directeur de cabinet du Maire de La Rochelle, Maxime Bono.
 
Bertrand Moquay affirme que ce choix est lié à sa volonté d'avoir une vie plus normale, avec une implication moins forte qu'au Cabinet du Maire, compte-tenu de sa vie familiale.

Cela dit, le moment choisi n'est pas neutre, sur un dossier difficile: l'extension du Port de plaisance
"Sud-Ouest" du même jour nous apprend, en effet, que "Cet été - 2009- des carottages supplémentaires ont été réalisés dans les sédiments du chenal. Au vue des résultats, le Préfet se prononcera."

C'est bien laconique!
Mais cela veut dire que la question de la nature des boues à enlever dans la Baie de La Rochelle interpelle toujours la Mairie et que la Préfecture n'a pas encore donné son feu vert pour engager les travaux d'enlévement des boues ( et autres sédiments). C'est encore le cas au mois de janvier 2010. Ca traine?! 

Pourquoi? Où est le problème?


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Papynaute 24/01/2008 16:41

Si la pêche est interdite au phare u bout du monde,que valent les coquillages à quelques mètres du phare ? Peu après notre parcours pedestre dans les rues de la ville, je me promenais sur les allées Stella Maris et François Peron avec ma chienne comme plusieurs fois par jour. Des pêcheurs à pieds étaent présents du phare du bout du monde jusqu'au Conseil général. Il en est ainsi à chaque grande et moyenne marée. Je t'envoie directement une photo prise le 26 septembre, il y avait marée de pêcheurs tout près du phare. Je n'ai vu aucun panneau interdisant la pêche, mais ma vue est très mauvaise. S'il y a danger - et je te crois plus qu'aucun autre - il faudrait avertir à chaque entrée vers la mer. JF Pab...

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories