Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 10:40

        Le Traité européen de Lisbonne a été voté en catimini et avec précipitation cette semaine du  4 au 9 février, sous la férule de Mr Sarkozy, avec la complicité mal déguisée d'une grande partie de la direction su Parti Socialiste et de nombre de ses députés et sénateurs (dont Maxime Bono). Honneur à ces autres députés et sénateurs qui ont exigé un référendum lors du Congrès de Versailles.

  Honte à Sarkozy et à ceux qui ont marché dans son complot contre la démocratie!

         
Ce même Sarkozy vient, après son mauvais coup, d'avouer sa forfaiture, lors de son allocution télévisée, dimanche 10 février. Il a  avoué que la ratification parlementaire était la condition posée pour  refaire un "nouveau" traité européen, digne clone de celui rejeté en Mai 2005 par référendum.  Mr Sarkozy a déclaré: " si cette condition n'avait pas été remplie, aucun accord n'aurait été possible". Pour convaincre tous nos partenaires d'accepter  ce nouveau traité simplifié  que nous leur proposions et qui n'était plus une Constitution, il fallait qu'en cas d'accord,  nous nous engagions à le faire approuver par voie  parlementaire"
          Quel aveu cynique! Quel mépris envers les citoyen(ne)s, de la part d'un Chef de l'Etat comme Sarkozy, avec la complicité de tous les autres chefs d'Etat européen, qu'ils soient de droite ou socialistes!!!

    Traité "simplifié" affirme Sarkozy?  Non, c'est un mensonge!

          
Il s'agit très officiellement d'un "traité modificatif". Il n'est que la reprise de feu le Traité Constitutionnel rejeté en 2OO5, mais:
  - en enlevant certains "mots": constitutionnel, drapeau et hymne européen
  - en faisant éclater le texte initial rejeté ( qui était un texte unique, remplaçant tous les traités europérns) en 3 traités: le Traité "modificatif" de Lisbonne, ...modifiant les anciens traités de Rome et de Maastricht qui demeurent en vigueur. Tour de passe passe, pour conserver l'essentiel du traité constitutionnel!

     Un exemple: la libre-circulation des capitaux y est toujours!

      Sous le titre "Capitaux" - point 60 - alinea 3, le traité de Lisbonne affirme, comme en 2005 avec le traité rejeté, que: " Seul le Conseil (...), statuant à l'unanimité et après consultation du Parlement européen, peut adopter des mesures qui constituent un recul dans le droit de l'Union en ce qui concerne lalibéralisation des mouvements de capitaux à destination ou en provenance de pays tiers"

      Vive la liberté de circulation des capitaux, la crise des bourses mondiales et la crise économique, sans oublier les ... délocalisations!


Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Union européenne: son avenir
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories