Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 20:30

      A La Rochelle, c'est le trop plein  de listes (7), dont 3 pour la "gauche de la gauche". Je n'y reviens pas. Je pense que c'est la voie de la stérilité politique.
       A Saintes, une autre expérience s'est faite jour avec la démarche d'une "gauche alternative" qui a débouché sur une liste de rassemblement, il est vrai dans un autre contexte de division à gauche.
 
      L'essentiel n'est-il pas de se rassembler pour promouvoir
                                une réelle politique de gauche?


      Les municipales sont un moment fort de la vie politique. Et selon toute probabilité, la droitye sarkozienne pourrait bien ramasser une large veste. Mais la vie politique ne s'arrête pas aux municipales. D'autre échéances  auront lieu. Et surtout les municipales ne régleront pas la question d'une réelle alternative à gauche dans notre pays, même si elle peuvent  rendre crédible la possibilité de battre Sarkozy ... et sa politique.

     Le virage social libéral d'une majorité du PS, orientation portée clairement par Ségolène Royal en particulier           ( mais aussi par le Maire de Paris, ouvert à un accord avec le Modem au 2e tour) ne peut offrir une perspective de rupture avec les politiques libérales menées en France et en Europe. Les autres formations de gauche sont  devenues des appendices du PS ( les Verts ou le MRG), ou  n'offrent plus de crédibilité et de force nationale, comme le PCF, même s'il conserve ( voire élargit) son nombre d'élus locaux.

      Pour moi, quelle que soit l'appellation actuelle d'une telle démarche de rassemblement, antilibérale et anticapitaliste  (que ce soit "Maintenant à gauche" ,  "gauche alternative"; ou d'autres encore),  ce qui compte c'est   la volonté de rassembler largement: des socialistes attachés à  une politique réellement de gauche, aux militants de la LCR, communistes unitaires, altermondialistes, syndicalistes, militants associatifs, écologistes, féministes, citoyen(ne)s non engagé(e)s, ...

    Cela passe par la co-élaboration d'un projet de transformation sociale, démocratique et écologique, d'une stratégie politique claire. Viendra à son heure la forme de ce rassemblement pluraliste ( sauf celle d'un parti centralisé et bureaucratique, niant toute diversité).

        Il n'est pas trop tôt pour ouvrir largement ce débat, en Charente-Maritime, comme partout dans le pays. L'exemple tout chaud de l'Italie et de la création d'une fédération à gauche en Italie, "la sinitra l'Arcobaleno", après celui de Die Linke en Allemagne, montre que des choses bougent dans d'autres pays européens. A suivre...

                                               Qu'en-pensez-vous?


Nb: "Sud-Ouest"du 22/2 annonce une 7e liste à Saintes,
celle menée par B Chrétien, intitulée "Alternative et citoyenne", qui est ou serait une scission au sein de la liste" Gauche alternative". Le syndrome de la division semble s'aggraver à Saintes, y compris du côté des "alernatifs"?
toucherait-il aussi Saintes

Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Quelle alternative à gauche
commenter cet article

commentaires

METAYER 09/03/2008 18:42

Je suis quant à moi tout à fait d'accord et je vais dans le sens du propos de Monsieur MOULINIER.Cependant, je suis inquiet quant à la faisabilité d'une telle démarche car les querelles, liées trop souvent à des ambitions personnelles de certains individus, sont encore récentes et limitent les acteurs de la politique à construire une pensée sage et juste. Ainsi, même en étant en désaccord avec le PT, je ne peux admettre que l'on qualifie leurs membres comme faisant partie de la "nef de fous" (voir commentaire de Mr Gilles Suze). Nous voyons bien que le temps sera nécessaire pour que chacun trouve sa place à gauche et que chacun reconnaisse enfin que l'important sont ces deux mots qui résume toute la gauche : intégrité et équitté.Nous sommes encore malheureusement loin du compte mais je garde espoir... Tous, ensemble, oeuvrons pour faire jaillir toutes les richesses de tous les partis de gauche. Soyons unis pour reconstruire notre politique sur des bases existantes (c'est préférable si on ne veut pas faire chavirer notre "bateau" !). Si toute la gauche s'unit, au-delà des ambitions personnelles de chacun, nous pourrons changer ces bases pour édifier une nouvelle politique commune humaniste et juste pour toutes les femmes et les hommes de notre pays. La gauche doit retrouver ses couleurs et sa force. Pour cela, il faudra bien passer par des concessions. Ce ne sont pas les envies qui mènent l'humanité mais les désirs.J'ai pour ma part le désir d'une grande gauche unie.

Gilles Suze 22/02/2008 13:46

Il ne tenait qu'aux alters, antilibéraux ou autres à se décider enfin à faire quelque chose, du moins localement. Une liste anticapitaliste LARGE était possible. Pour des raisons obscures, jamais explicitées, ceux-ci ont majoritairement refusé qu'un tel processus s'enclenche. Allions nous nous croiser les bras et attendre l'intervention du Saint-Esprit ? La même proposition a été fait à Lutte ouvrière qui l'a refusé également. Quant au PT, faut-il encore accorder un quelconque crédit à cette nef des fous ?

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories