Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 18:27

Le quotidien "Sud-Ouest" du 28 avril 2010 rend publique une étude de l'IRSN et l'avis du CODERST favorables à l'extension du Port de plaisance des Minimes. J'en prends acte. Le Préfet de Charente-Maritime devrait donc donner son feu vert.

"L'étude réalisée sur l'impact radiologique du dragage des sédiments du périmètre du chantier a conclu, écrit Philippe Baroux, à un "risque faible pour les travailleurs et la population". Le conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et techniques (Coderst) attendait ces conclusions pour trancher définitivement sur le projet municipal. L'avis est favorable (...)"

 

Restent des questions que je me pose et que je pose publiquement:  

1- J'attends la publication intégrale de cette étude sur le site municipal pour faire toute la transparence sur ce dossier sensible, comme le Maire s'y est engagé

                    Voir le texte complet du rapport de l'IRSN ( publié sur son site) en cliquant ici 

 

2- Le dépôt de 1 million de M3 de sédiments, dragués sur le périmètre du chantier, va se faire dans la Fosse d'Antioche, entre les Iles de Ré et d'Oléron. Quid de la dispersion des boues, de leurs conséquences sur l'ostéiculture et les plages?  

 

3-  La Fosse d'Antioche, au large de l'Ile de Ré est-t-elle, en difinitive, intégrée au périmètre retenu pour Natura 2000?

        °  Voir, en cliquant ici,  la carte du secteur maritime du Perthuis d'Antioche pour le Projet Natura 2000 - Directive Habitats - "Périmètre de consultation": le rectangle au large de l'Ile de Ré n'est autre que la Fosse d'Antioche, située au sein du Périmètre de consultation. Est-ce encore le cas au final?

         ° Oui, c'est toujours le cas. Je suis allé voir sur l'Annuaire  de Natura 2000 et j'ai trouvé le plan du site officiellement délimité sous l'appelation " Perthuis charentais".                              

          Voir :   http://natura2000.environnement.gouv.fr/sites/FR5400469.html 

         ° Pour mémoire, selon cet Annuaire Natura 2000  (http://annuaire.n2000.fr), "Natura 2000 est le réseau des sites européens désignés pour protéger les oiseaux, les habitats naturels et les habitats des espèces de faune et de flore les plus remarquables d'Europe".

 

        ° En ce qui concerne le site qui nous interesse, celui du "Perthuis charentais", la "description du site exprime son "caractère remarquable par la qualité du milieu marin et sa forte productivité biologique".  (...). "Le site abrite une maosaïque d'habitats naturels remarquables en qualité et en surface comme les bancs de sables situés dans la partie nord du Perthuis Breton ou encore au large des Iles de Ré et d'Oléron, les aplombs au niveau des fosses". Comme la Fosse ...d'Antioche où il est question de déverser les 1 000 000 de M3 de sédiments pour le creusement de l'extension du Port de plaisance des M inimes à La Rochelle... Dans ces conditions, ce déversement de sédiments dans cette Fosse d'Antioche est-il possible?

     ° Quand aux effets juridiques de Natura 2000, je vous renvoie aux "Outils juridiques pour la protection des espaces naturels" http://bibliothequeenligne.espaces-naturels.fr/outilsjuridiques/?arbo=les_fiches&sel=reste:fiche&val=23:15

 

L' utilisation de la fosse  Antioche située dans le périmètre du site Natura 2000 du Perthuis charentais n'exige t-elle pas un accord préalable pour ces travaux, "une autorisation" qui ne se justifie que pour "des motifs liés: à la santé ou à la sécurité publique; aux avantages importants procurés à l'environnement; ou à d'autres raisons impératives d'intérêt public, après avis de la Commission européenne" ( page 7/11)?

 

4- Après la Tempête Xynthia, la construction d'une nouvelle digue de protection de l'extension du Port de plaisance ne va-elle pas "reserrer" la Baie de La Rochelle, au risque de renforcer l'ampleur d'une nouvelle "vague" du type de celle de 1999 et de Xynthia?

       C'est l'avis du "Comité de soutien pour la promotion des monuments et sites historiques de La Rochelle" qui remet en cause "la soi disante étude de courantologie qui a coûté 1 million d'euros (qui) doit être remise en cause, l'inondation de la ville en est la preuve". "La réduction de baie en simple chenal aura pour effet d'accentuer la vitesse de la montée des eaux et les risques plus conséquents dans la ville".

 Et de rappeler que "derrière la digue où se situait l'ancien marais de l'huitrière avec sa vanne d'écoulement, (le secteur) vient d'être déclaré zone noire ce qui revient à dire que l'on veut agrandir le port (de plaisance ) en zone noire"!

 

5- "Le projet reste d'actualité" déclare Jack Dillembourg, Adjoint au Maire. A la question de Sud-Ouest: "Les travaux d'urgence à financer (pour faire face aux conséquences de la Tempête Xynthia) ne seront-ils pas un frein au projet portuaire?". Réponse de Jack Dillembourg: "Il est évident qu'avec Xynthia, tout cela est réetudié (...). Mais a priori, dans les épures -encore inachevées- faites sur la recherche d'équilibres budgétaires pour les prochaines années, l'extension du port reste d'actualité".

 De quels équilibres budgétaires s'agit-il? De celui du Port des minimes ou de la Ville de La Rochelle? Car je me souviens fort bien de l'engagement du Maire de La Rochelle, à ma demande lorsque j'étais encore élu, que cette extension du Port de Plaisance s'autofinance par la prévente d'anneaux de l'extension, et que cela ne coûte rien aux finances communales. Est-ce toujours vrai?

 

                                                              Henri Moulinier, Maire adjoint honoraire de LR

                                                                                 le 29 Avril 2010 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Article du 19 Mai 2008  

Extension du Port de plaisance des Minimes:

                                               où mettre les boues radio-actives?


    Pour la première fois, je suis revenu à la Mairie de La Rochelle, assister, comme citoyen de cette ville, au Conseil Municipal du lundi 19 Mai 2008. Dur de ne rien pouvoir dire...
    Si  j' avais encore siégé au Conseil Municipal,  j'aurais posé une question:            " Monsieur le Maire: qui, dans ce Conseil, a vu et lu le rapport de CREOCEANconcernant "le site d'immersion des vases de dragage", pour la future extension du Port de plaisance des Minimes?
    La délibération n° 7 présentée par Jack Dillembourg, affirme, en effet, que "ces résultats ( de l'étude menée par CREOCEAN) sont a priori relativement satisfaisants". Mais qui a vu que cette étude ne figurait pas dans la délibération? Qui sait que cette étude n'était pas encore arrivée en Mairie ( je suis allé dans le service concerné pour demander à la lire. Elle n'était  pas, alors, en Mairie)

   Alors comment Jack Dillembourg peut-il réaffirmer que les résultats sont satisfaisants?
      
A moins que Jack Dillembourg n'ait lu, par la bande, le contenu de cette étude, je ne vois pas comment il peut affirmer cela! En tout état de cause, personne d'autre dans le Conseil Municipal, personne, ne lui a demandé plus d'informations.

    Deux conclusions ... provisoires:                                                       
 
 ° Je pose, ici,  clairement la question: "Quand pourrons-nous avoir cette étude en Mairie? Quand pourrons-nous en prendre connaissance pour voir si les résultats sont "RELATIVEMENT" satisfaisants.
 °
Car que cache ce "relativement" satisfaisant?

 
J'étais déjà intervenu en Conseil Municipal du 21 janvier dernier, où je siégais encore, sur  l'extension du Port de plaisance  ( voir , en cliquant ici,  l' article )

1 000 000 m3 de vases et sédiments à enlever!
  Il s'agit, en effet,  d'enlever environ 1 000 000 m3 de vases (et sédiments) sur le site de la future extension du Port de plaisance des Minimes, pour les déposer dans une fosse au large de l'Ile de Ré, dans le Perthuis d'Antioche!
Ce n'est pas une petite affaire, quand on sait que pendant des années Rhone-Poulenc y a déversé des produits  "contaminants".
 Chacun mesure l'enjeu, en proximité des
plages de l'Ile de Ré et de celle de nos côtes continentales, sans oublier les cultures marines, ...

Un petit rectangle en mer, entre les pointes de Ré et d'Oléron

J'ai vu les cartes du projet de zonage de Natura 2000 -directive oiseaux (projet de création) et  du projet d'extension du site d'intéret communautaire "Pertuis Charentais", cartes jointes à la délibération votée le 19 Juin 2008. Dans le 2 cas, le site de déversement des boues du futur chantier d'extension du Port des Minimes est prévu sous forme d'un petit rectangle, en mer, entre les pointes de Ré et d'Oléron. Il y a donc bien eu concertation entre la ville et la Péfecture de Charente-Maritime, au moins sur cette question là!!! Ce que ne dit pas la délibération qui a été votée et ce que personne n'a dit lors de la séance du Conseil Municipal de La Rochelle du 19 Juin!!
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
   NB: Le "piéton" du Journal "Sud-Ouest" du mercredi 21 mai, fait état, et je l'en remercie, de la question que j'aurais aimé poser en séance du Conseil Municipal à propos du dossier évoqué ci-dessus. Je précise que lors du débat municipal sur l'extension du Port de plaisance, encore élu municipal,  j'étais sceptique sur ce dossier. Que j'ai largement contribué à faire avancer 3 questions:
  -° l'autofinancement de l'opération pour ne pas prendre sur les impôts des rochelais -ce doit être le cas ( sauf les études préalable actuelles prises en compte par la Mairie
  -° l'aménagement de l'anse de Port-Neuf pour y développer le nautisme populaire -
un projet a été retenu. Mon ami Albert Bret est très attaché à ce projet
  -° la concertation  plus large que prévue  (au départ: une seule réunion était prévue) Cela a eu lieu, avec une
transparence réelle jusqu'alors sur le contenu des études, ... jusqu'à aujourd'hui? Il faut continuer!
  

      Dans ces conditions, j'ai proposé au groupe des élus communistes de ne pas s'abstenir, mais de rester vigilant sur le contenu des études et sur les 3 questions sus-nommées
     Personnellement, je continue à être vigilant,
même viré du Conseil Municipal par mes "camarades" ( ou du moins par une poignée de dirigeants du PCF local, refusant de provoquer une Assemblée Générale des adhérents rochelais comme le prévoient les statuts du PCF)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Les sédiments extraits pour l'extension du Port des Minimes
         seront "clapés près de la fosse d'Antioche"

     
     Je suis allé au Secrétariat Général de la Mairie et j'ai consulté "l'extrait du registre des délibérations du Conseil Municipal" reprenant d'une délibération municipale présentée par jack Dillembourg. Et j'ai lu un document annexé à la délibération: ce n'est pas le rapport de Créocean, mais une lettre d'Ifremer qui donne les "conclusions du rapport de Creocean" que, pour être franc, j'ai (eu) du mal à comprendre.
        Mais l'idée essentielle est que les " sédiments extraits du site prévu pour l'extension du Port des Minimes
" seront "clapés près de la Fosse d'Antioche" entre les pointes de l'Ile de Ré et de l'Ile d'Oléron.
        Ce site avait fait l'objet d'une proposition alternative d'un site d'immersion par  Messieurs Etien et Patsouris, lors de l'enquête publique",
afin de protéger les cultures ostréicoles


       Quelques passages de cette conclusion du rapport de Créocean:
       °  "Hormis pour la zone de clapage elle-même, la turbidité induite par ces clapages est modérée et reste dans la plupart des cas inférieure ou très nettement inférieure aux valeurs indicative de la turbidité ambiante, notamment pour les points de suivi des zones sensibles. (...)".
 "De manière générale le panache se disperse sur l'ensemble des perthuis mais il tend principalement à contourner l'Ile de Ré par l'Ouest et à se propager dans le Perthuis breton. Les simulations sur plusieurs mois montrent même la tendance du panache à se propager vers le perthuis d'Antioche, par le courreau de La Pallice" (...). "Il apparait que les sédiments issus des clapages sont au final intégrés, d'une part, aux zones vaseuses littorales et, d'autre part, de manière beaucoup plus diffuse, aux sédiments se déposant au large, par des profondeurs supérieures à 50 m, là où l'agitation n'est plus en mesure de remobiliser ces sédiments.
        °  "les simulations pour d'autres points de clapage" ne sont pas convaincantes:
"qu'un point à 5 milles plus au large ne présentait pas un intérêt majeur pour limiter la turbidité sur les zones sensibles. Les turbidité induites sur la zone des frayères à l'Ouest de l'Ile de Ré sont notamment plus importantes que dans le cas d'une immersion sur la "zone de clapage de base". Qu'un point à 10 milles plus au large semblait éloigner de manière significative le panache de la côte, sans que cela n'ait été démontré par une simulation pour du très long terme. En revanche, il est probable que les dépôts de vase réalisés sur ce point aient du mal à être dispersés à terme"
 
  Conclusion:  les dépôts seront donc "clapés près de la fosse d'Antioche"

       ° Je  venais, par ailleurs,  d'avoir, le 8 Juillet 2008, les cartes des projets de zone Natura 2000 en face de nos côtes,
projets discutés lors du Conseil Municipal du 19 Juin 2008.
   Il  y a bien dans celles ci un "petit rectangle" entre les pointes de Ré et d'Oléron. Ce petit rectangle  correspond à ce qui a été proposé par la Ville de La Rochelle et la Préfecture de Charente-Maritime pour y déverser les vases, les sédiments qui seront enlevées sur le futur chantier d'extension du Port des Minimes.
        
Il y a bien eu "concertation" entre la Mairie et la Préfecture sur cette question là au moins, ce que nie la délibération votée par le Conseil Municipal du 19 Juin 08 et ce que personne n'a dit publiquement, même pas nos amis élus Verts, pourtant critiques sur le projet d'extension du Port de plaisance des Minimes.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
                                          "La boue du bout du monde"

      ( Ajout au 16/12/08)
  Conseil Municipal du 15 décembre 08
Dans "Sud-Ouest" du 16/12,  Sylvain Cottin titre  " La boue du bout du monde" 
Car le projet d'extension du Port de Plaisance est revenu sur le tapis au Conseil Municipal du 15 décembre 2008, à propos d'une délibération, présentée par Jacques Dillembourg,  portant sur une étude supplémentaire pour la construction de cette extension.Joëlle Laporte Maudire, des Verts, s'inquiéta de ces études qui s'ajoutent les unes aux autres et finissent par coûter chères: près d'un million d'euros.
        Certres, le Maire dit s'être lui-même interrogé sur ce coût des études; il le justifie par l'exigeance environnementale.

Au bout du monde s'il le faut
        Mais le débat remue à nouveau la question ... des boues, à draguer pour faire place aux installations portuaires supplémentaires: un volume important de boues ... radio-actives ( Rhone-Poulenc oblige, avec ses rejets en mer pendant des années.
      Et Maxime Bono de conclure: "Quant aux boues,  nous les mettrons où l'on nous demandera de les mettre. Au bout du monde s'il le faut. Mais si ça coûte la peau du dos, alors nous abandonnerons. Pourquoi, par exemple, ne pas envisager de les utiliser pour la construction des futurs casiers de Chef de Baie?"          ( Sud-Ouest du 16/12)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°            
     °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
     Une suite sur le dossier d'extension du Port de Plaisance
           lors du
Conseil Municipal du 7 Juillet 08. Cliquez ici

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Romain 13/03/2011 12:10



c'est effarant de constater que même les ex-représentants des filières aquacoles (M.Patsouris, entre autres) sont quasi-neutre en ce qui concerne le dépot de boues radioactives dans la fosse. A
savoir que la profondeur maximale de la Fosse est de 41m, et que le chenal obligatoire des transports d'hydrcarbures pour la palice passe en plein milieu. Il ne faudra pas longtemps au matières
en suspension pour revenir sur la côtes rochelaise et atteindre les côtes oléronnaise et rétaise. Encore un projet habilement dissimulé à la population littoral.


 



Henri Moulinier 27/09/2009 18:28


La question des boues se pose avec acuité: il faut les remuer pour les enlever et il faudrait les déposer dans un lieu de stockage: il est question de la fosse située entre les Iles de Ré et
d'oléron. Bonjour les courants qui vont charrier cesz boues y c sur les plages de Ré!

Mais le question de l'extension du Port de Plaisance se pose, aujourd'hui, avec plus de pertinence. Cela fearit une très grande concentration de bâteaux. D'autres sites pourraient être aménagés,
par exemple sur Aytré. Et puis, il y a d'autres formules tels le ports à sec.

Il est aussi souhaitable, en effet,  de s'interroger en terme d'avenir de la plaisance motorisée: pollution, pénurie et cherté pétrolière qui se profile, ...J'avoue qu'aujourd'hui, je
m"interroge, Grand Pavois ou pas!


Matthieu 25/09/2009 15:11


Est ce que la polémique est seulement sur les boues contaminés sur lequel est déjà construit une partie des batiments des minimes, ou est ce un débat général sur la nécessité d'une extension d'un
port à flot ?. Je sais que en temps de Grand Pavois, on ne peut pas être contre car il y a des centaines d'emploi en jeu mais est ce que l'étude analyse l'impact à long terme sur la vasière du bout
blanc ?


Raimbault Daniel 23/05/2008 15:41

A propos de l'extension du port de plaisance, jai été certainement un des rares à poser, durant l'enquête publique la question de la légitimité et de la pertinence même de cette l'extension , quand on sait qu'il y a beaucoup de choses à faire par ailleurs dans l'urgence! Mon intervention se trouve dans les dossiers déposés à la Capitainerie du port de plaisance et à la préfecture.Au passage j'ai suggéré que déposer un dossier en plein milieu du port de plaisance, en zone pas particulièrement neutre en la matière, tenait quelque peu de la manipulation...Imaginez une enquête menée auprès et au milieu d'une population vivant dans des taudis, enquête qui proposerait de mieux les loger: vous imaginez facilement la réponse!

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories