Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 15:06

    Les débats autour de l'annulation du mariage entre 2 musulmans pour "mensonge" de l'épousée sur sa non-virginité pose la question de la laîcité dans notre République française

 "La France est une République indivisible, laîque, démocratique et sociale"
  
     C'est notre Constitution de 1958 qui l'affirme. Mais laîcité ne veut pas dire rejet  des religions et autres courants spirituels et philosophiques. Cependant, la laîcité n'a pas de définition officielle, ce qui peut amener des confusions sur le sens à lui donner

  Ne pas opposer croyant et laîque

   4 points peuvent être avancés pour définir le contenu de la "laîcité":

1- Vivre ensemble

    La laîcité porte en elle une certaine idée du "vivre ensemble" qui s'applique à toutes les dimensions de la vie sociale riche de sa diversité d'identités individuelles et collectives et pluralité spirituelle.

    S'appuyant sur une organisation politique démocratique, la laîcité permet 2 choses:
   - A chacun de vivre librement ses options spirituelles ou convictions philosophiques
   - A tous de disposer d'un espace commun, public, assurant liberté et égalité
        Créer un monde commun aux hommes,
tout en leur permettant de garder librement leurs différences (langues, traditions, religions, convictions, croyances, ...), c'est la réponse de la Laîcité., autour de laquelle s'est construite la République Française.

2- Les principes de la laîcité

        Pour fonder une communauté, la laîcité met en jeu 3 principes:

  - La liberté de conscience: chaque homme/femme a le droit de croire ou de ne pas croire, le droit de choisir en toute liberté son option spirituelle (religieuse, athée, agnostique, ..., voire l'indifférence à toute religion).
  - L'égalité des options spitituelles: égalité des citoyen(ne)s, quelle que soit  leur option spirituelle ou conviction philosophique;
  - L'universalité de la loi commune: la loi est la même pour tous, soucieuse de l'intérêt général.

3- La séparation des Eglises et de l"Etat (loi de 1905)

      C'est le fondement juridique de la laîcité: séparation des Eglises  (et de façon plus générales de toute association constituée pour promouvoir des particularismes) et de l'Etat

      Cette séparation induit 2 sphères de vie:
 - La sphère privée: sphère, espace personnel où chacun est libre de ses attaches, de ses croyances, de sa foi, de ses convictions philosophiques, de ses particularisme. Laîcité ne veut pas dire uniformité!
 - La sphère publique: c'est l'espace public, qui rassemble hommes et femmes; sphère citoyenne, celle où le citoyen évolue socialement, économiquement, politiquements, juridiquement
      On y trouve les iérêts communs: justice, enseignement, santé et protection sociale, sécurité et autres services publics. C'est l'espace où le citoyen entre de plein-pied dans l'Egalité des droits qui privilégie non pas ce qui sépare, mais ce qui unit. Tout le monde est à négalité dans cette sphère publique et les règles y sont clairement établies, fondées sur les Droits de l'Homme

       Ainsi, par cette séparation Eglises/etat, la laîcité concilie unité et diversité


          Texte de la loi du 9/12/1905 et débats parlementaires - site de l'Assemblée Nationale

4- L'école laîque

    C'est l'outil basique pédagogique de la laîcité. L'école est gratuite! L'école est pour tous!

   
L'école a été créee pour promouvoir la rencontre de tous les enfants, quel que soit leur milieu familial et social, pour permettre l'instruction pour tous et en dehors de toute influence religieuse, mais aussi le développement de l'esprit critique, la formation du citoyen. C'est un outil de culture, d'émancipation, d'autonomie, de liberté de pensée, de liberté tout court, qui permet d'arriver à la liberté de conscience, mais aussi de s'intégrer à la société

  Conclusion:

           il n'y a donc pas contradiction entre laîcité et liberté de conscience! Mais la loi commune s'applique à toutes et à tous, quelles que soient ses convictions philosophiques ou religieuses, y compris pour la loi sur le mariage civil.!

Etymologie du mot "laîcité":

  - "Laos": en grec, qui concerne l'ensemble du peuple, considéré comme un tout indifférencié
  - "Laicus", laîc "qui n'a pas reçu les ordres de cléricature" ( qui n'est pas un homme d'Egiise, un prêtre, ...)
  - "Laîque": est qualifié "de ce qui est indépendant de toute religion" (Etat laîque)

Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Laïcité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories