Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 17:24
        Porteur de 62 questions, l'ordre du jour du Conseil Municipal de La Rochelle du 7 Juillet O8 s'est vu complété par une longue intervention de Maxime Bono, Maire, sur ses craintes fortes d'un déménagement, voire d'une suppression pure et simple,  du 519e Régiment du train

Une motion unanime pour le maintien du 519e Régiment du train à La Rochelle

         Ce sont 750 emplois directs, 750 foyers, précisa le Maire. Ce régiment est intégré à la vie de la Cité; il est- diectement basé dans le Port de La Pallice, donc opérationnel. Et il représente 1/3 du traffic de containers du Port

         Avis unanime et bienvenu sur une motion consensuelle, soutenue par l'opposition ( Mme Morvant de l'Ump et Mme Tissandier du Modem), appuyé par des interventions d'élus de gauche: JP Chantecaille, JF Fountaine et JP Mandroux.

Ce dernier, Conseiller Général du Canton où est situé le 519e Régiment, a fait une intervention plus saignante sur cette politique du Gouvernement Sarkozy qui casse les services publics. "Si la France rejoignait l'Otan, a dit JP Mandroux, il faudrait s'attendre à des privatisations de services des armées, comme aux Etats-Unis" a poursuivi JP Mandroux.


   Mais pourquoi Sarkozy veut-il supprimer le 519e régiment ailleurs?

          Sarkozy veut en fait supprimer 50 000 emplois de fonctionnaires des armées, comme il le fait pour d'autres fonctions nationales  (telle l' Education Nationale, ...), pour respecter le "Pacte de Stabilité" européen ( aller vers une réduction/suppression du déficit budgétaire en 2010.

       Et  Nicolas Sarkozy a  réintégré la France dans le Commandement militaire de l'Otan. Il entend contribuer à l'intégration de l'armée française dans une armée européenne, qui deviendra le "bras armée" de l'Otan et de ceux qui dominent l'Otan, les Etats-Unis d'Amériques. Cette politique d'intégration à l'Otan n'a donc plus besoin d'une armée française indépendante, capable de s'autosuffire. Et, par ailleurs, les miltaires de ce Régiment, le seul en France de ce genre, pourraient être remplacés par des ...dockers! Cela s'appelerait alors une privatisation de services de l'armée ( ce qu'a dit JP Mandroux)

      C'est tout le contenu de la politique actuelle de l'Union Européenne: armée européenne renforcée et intégrée à l'Otan, réduction des emplois de fonctionnaires pour réduire les prélévements obligatoires et favoriser l'entreprise privée, ... C'était l'orientation du Traité Constitutionnel et du  Traité européen de Lisbonne, rendu caduc par le Non Irlandais.( voir mon diaporama sur ces 2 traités). 

     Mais Les dirigeants européens, et parmi eux Nicolas Sarkozy pour la France,  persistent dans cette politique de soumission à l'Otan
          
      De cela, les élus "communistes" auraient pu parler!? Non? Car ceux qui ont soutenu les Traités européens en question n'en ont pas soufflé mot, et pour cause!

              °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

   A propos de l'extension du Port de plaisance des Minimes

    Jack Dillembourg, adjoint aux sports et chargé du dossier, a fait voter, lors du Conseil Municipal de  La Rochelle de Juillet 08, une délibération portant "déclaration du projet", signe politique de l'avancée de cette extension. Ce projet a été contesté par Mme Tissandier, du Modem sur le principe même ("d'autres alternatives sont possibles") et par Alain Bucherie, adjoint Vert ( non pas sur sa transparence et sa qualité, mais sur le fonds même, au nom "d'un autre développement", durable)..

   Cette délibération a été votée par les élus de gauche, sauf les Verts, et par les élus de l'UMP. Plusieurs autres interventions ont marqué ce débat: dont celle de Maxime Bono, pour qui la ville de La Rochelle et ses ports, se sont développés en gagnant sur l'océan ( "le premier port de La Rochelle était Place de Verdun" a rappelé le Maire)

    J'ai noté que le souci de transparence va se poursuivre de la part de la Mairie et qu'enfin le rapport de Créocean va être mis en ligne sur le site de la Ville: j'attend donc de pouvoir lire ce rapport, dont le contenu n'a d'ailleurs pas du tout été évoqué à ce conseil municipal.  ( voir mes questions déjà évoquées sur ce blog)

       ( Ajout au 8/7/08):


      ° Jack Dillembourg, adjoint chargé du dossier de l'extension du Port de plaisance m'a informé du fait que ce rapport de Créocéan était annexé au projet de délibération qu'il a présenté. Donc acte!

      
J'ai donc demandé à Jack Dillembourg de bien vouloir me trasmettre copie de ce rapport de créocéan, puisqu'il est maintenant public. Cela dit, je maintiens que ni lui, ni personne d'autre,  n'a précisé en séance du Conseil Municipal de ce 7/7 le contenu et  les conclusions de ce rapport de Créaocéan.

  Les sédiments extraits pour l'extension du Port des Minimes
         seront "clapés près de la fosse d'Antioche"


     
     Je suis revenu au Secrétariat Général de la Mairie et j'ai consulté "l'extrait du registre des délibérations du Conseil Municipal" reprenant la délibération présentée par j Dillembourg. Et j'ai eu un document annexé à la délibération: ce n'est pas le rapport de Créocean, mais une lettre d'Ifremer qui donne les "conclusions du rapport de Creocean" que, pour être franc, j'ai (eu) du mal à comprendre.

        Mais l'idée essentielle est que les " sédiments extraits du site prévu pour l'extension du Port des Minimes " seront "clapés près de la Fosse d'Antioche" entre les pointes de l'Ile de Ré et de l'Ile d'Oléron.

        Ce site avait fait l'objet d'une proposition alternative d'un site d'immersion par  Messieurs Etien et Patsouris, lors de l'enquête publique",
afin de protéger les cultures ostréicoles


       Quelques passages de cette conclusion du rapport de Créocean:

        "Hormis pour la zone de clapage elle-même, la turbidité induite par ces clapages est modérée et reste dans la plupart des cas inférieure ou très nettement inférieure aux valeurs indicative de la turbidité ambiante, notamment pour les points de suivi des zones sensibles. (...)";
"De manière générale le panache se disperse sur l'ensemble des perthuis mais il tend principalement à contourner l'Ile de Ré par l'Ouest et à se propager dans le Perthuis breton. Les simulations sur plusieurs mois montrent même la tendance du panache à se propager vers le perthuis d'Antioche, par le courreau de La Pallice" (...). "Il apparait que les sédiments issus des clapages sont au final intégrés, d'une part, aux zones vaseuses littorales et, d'autre part, de manière beaucoup plus diffuse, aux sédiments se déposant au large, par des profondeurs supérieures à 50 m, là où l'agitation n'est plus en mesure de remobiliser ces sédiments.

        " Enfin, "les simulations pour d'autres points de clapage" ne sont pas convaincantes:
"qu'un point à 5 milles plus au large ne présentait pas un intérêt majeur pour limiter la turbidité sur les zones sensibles. Les turbidité induites sur la zone des frayères à l'Ouest de l'Ile de Ré sont notamment plus importantes que dans le cas d'une immersion sur la "zone de clapage de base". Qu'un point à 10 milles plus au large semblaité éloigner de manière significative le panache de la côte, sans que cela n'ait été démontré par une simulation pour du très long terme. En revanche, il est probable que les dépôts de vase réalisés sur ce point aient du mal à être dispersés à terme
"
 
     Conclusion; les dépôts seront donc "clapés près de la fosse d'Antioche"

       ° Je  venais, par ailleurs,  d'avoir, le 8 Juillet, les cartes des projets de zone Natura 2000 en face de nos côtes,
projets discutés lors du Conseil Municipal du 19 Juin. Il  y a bien dans celles ci un "petit rectangle" entre les pointes de Ré et d'Oléron. Ce petit rectangle  correspond à ce qui a été proposé par la Ville de La Rochelle et la Préfecture de Charente-Maritime pour y déverser les vases, les sédiments qui seront enlevées sur le futur chantier d'extension du Port des Minimes.

        
Il y a bien eu "concertation" entre la Mairie et la Préfecture sur cette question là au moins, ce que nie la délibération votée par le Conseil Municipal du 19 Juin 08 et ce que personne n'a dit publiquement, même pas nos amis élus Verts, pourtant critiques sur le projet d'extension du Port de plaisance des Minimes.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
      ( Ajout au 16/12/08)
  Conseil Municipal du 15 décembre 08
     
  Dans "Sud-Ouest" du 16/12,  Sylvain Cottin titre  " La boue du bout du monde
     
Car le projet d'extension du Port de Plaisance est revenu sur le tapis, à propos d'une délibération, présentée par Jacques Dillembourg,  portant sur une étude supplémentaire pour la construction de cette extension.Joëlle Laporte Maudire, des Verts, s'inquiéta de ces études qui s'ajoutent les unes aux autres et finissent par coûter chères: près d'un million d'euros.

        Certres, le Maire dit s'être lui-même interrogé sur ce coût des études, mais il le justifie par l'exigeance environnementale. Mais le débat remue à nouveau la question ... des boues, à draguer pour faire place aux installations portuaires supplémentaires: un volume important de boues ... radio-actives ( Rhone-Poulenc oblige, avec ses rejets en mer pendant des années.

     Au bout du monde s'il le faut

       "Quant aux boues, dit Maxime Bono,  nous les mettrons où l'on nous demandera de les mettre. Au bout du monde s'il le faut. Mais si ça coûte la peau du dos, alors nous abandonnerons. Pourquoi, par exemple, ne pas envisager de les utiliser pour la construction des futurs casiers de Chef de Baie?" ( Sud-Ouest du 16/12)


                                    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

  Et le logement? Un Programme Local de l'Habitat,
                                mais pas un mot sur les démolitions d'HLM


   
Marie-Lise Fleuret-Pagnoux, adjointe et Présidente de l'Office HLM communautaire, a présenté le futur Programme Local de l'Habitat, pour l'agglomération et donc pour La Rochelle, et cela pour les 6 prochaines années. Objectif: loger 170 000 habitants dans notre agglomération à l'horizon 2020.

    
Cela se traduit par un objectif en terme de construction: 1 200 logements par an, dont 435 logements locatifs aidés ( à loyers accessibles). Mais aussi par l'obligation de mixité dans les projets neufs de promoteurs privés ( 25% pour l'agglomération, mais pour les quartiers en ZUS de La Rochelle  - VLS, Mireuil/laleu/la Pallice -  des logements locatifs non aidés seront aussi comptés dans ce quota de 25%). Il est vrai que la Ville de La Rochelle atteint un taux de logement locatif aidé de 30,8%, bien au delà des 20% décidés par la loi "SRU"

     Je n'ai entendu personne, pas même les "élus communistes",  évoquer les démolitions de HLM à Mireuil, voire à St Eloi. Pourtant, en son temps, la Section du PCF de La Rochelle et le Groupe des élus communistes avaient pris position contre ces démilitions de bâtiments qui sont parfaitement rénovables, et rapidement, pour répondre aux besoins urgents de logement, ce qui coûterait moins cher que de les démolir pour les reconstruire ailleurs
! (
Voir mon précédent article sur ce sujet).

     Mais je suis bien le seul à le dire encore, hors du Conseil Municipal! Ai-je tort? En tout cas je persiste et signe!


Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Dossiers rochelais
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories