Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 15:35
     La Poste est populaire en France. Elle est encore très proche des usagers ( devenus des "clients" pour la Poste reconvertie en "Banque Postale").

     La privatisation de la Poste:  une question sensible aux yeux des français

          Nicolas Sarkozy et son gouvernement veulent privatiser ce grand service public qu'est la Poste, autrefois intégrée dans les PTT.La séparation entre Poste et Télecom a permis progressivement de privatiser France Télécom et d'en faire une société commerciale, permettant sa mise en concurence ( choix européens néolibéraux) et le gonflement de ses profits pour le bonheur de ses actionnaires, mais aussi la suppression d'emplois.

          Aujourd'hui, l'oeuvre de privatisation se poursuit envers la Poste: il est question de transformer son statut pour en faire une Société Commerciale, là encore dans un cadre concurrentiel cher à l'Union Européenne et à sa politique libérale. Cette stratégie de privatisation a déjà connu des préambules en terme de gestion: par la suppression de bureaux de Postes, la réduction des horaires d'ouverture, le transfert de la gestion et du financement de Points Poste à des Mairies, l'ouverture du "marché" de la distribution du courrier à des sociétés privées (c'est le cas sur Bordeaux)

    Un front de résistance se fait jour !

        ° (Ajout au 22/9/08) Selon un récent sondage de l'IFOP,  pour "Sud-Ouest Dimanche" - Edition du 21/9/08, "une majorité de Français (56%) se déclare opposée à l'ouverture annoncée du capital de la Poste" commente le Journal, et "témoigne d'un fort attachement de la population à l'entreprise et à son statut public" "A titre de comparaison, l'ouverture du capital d'EDF n'avait suscité que 46% d'opposition en octobre 2005" Et de préciser que cette ouverture du capital de la Poste "aurait des effets négatifs sur les services assurés par la Poste (...). 56% évoquent des conséquences négatives sur les tarifs et 53% sur l'égal accès de tous aux services postaux sur tout le territoire."

        ° Sur le plan syndical, un large front s'est constitué: CGT, Sud-PTT, CFDT, FO, CFTC ont décidé d'appeler l'ensemble des postier(e)s à la grève nationale avec manifestation le 23 septembre. La CGT a déjà recueilli plus de 85 000 signatures sur une pétition;

       °  Sur le plan politique, en lien avec les syndicats, les partis de gauche PS, PCF, MRC, PRG ont décidé de lancer une pétition nationale commune. Les Verts étaient ansents, préférant un "débat de fonds". La Lcr n'est pas signataire de cet appel à pétionner.

    Et pourquoi pas un référendum pour ou contre cette privatisation de la Poste?

        Cette idée, lancée par plusieurs syndicats (FO, CFTC, Sud),  soutenue par  Libération, fait son chemin. Elle s'appuie sur la récente réforme de la Constitution française voulue par Nicolas Sarkozy et adoptée par le Congrès des parlementaires.

      L'article 11 de notre Constitution permet au Président de la République, sur proposition du gouvernement ou du Parlement, de soumettre à référendum un projet de loi portant "sur des réformes relatives à la politique économique, sociale ou environnementales de la Nation et aux services publics qui y concourent"

     La CGT s'est déclarée "a priori" favorable à un tel référendum, jugant légitime que les français se prononcent sur l'avenir de la Poste.

     Une nouvelle réunion est prévue le 12 septembre. Affaire à suivre!!!

   (Ajout au 22/9/08) Déclaration commune du 12/0/08
         " Les organisations (voir ci-dessous) réunies le 12/9 affirment leur opposition totale à la privatisation de La Poste, elles soutiennent la grève unitaire des postiers du 23/9.

      Elle affirment que le service public postal appartient à tous les citoyens et citoyennes. C'est pourquoi elles demandent que soit organisé un vrai débat public permettant l'implication des citoyens et citoyennes qui doivent pouvoir décider de La Poste par un référendum.

      Pour cela, elles décident de rédiger un appel et de créer un comité national pour le porter. Ce comité se réuniera le mercredi 17/9.

Les présents: SUD PTT, FO,CFTC, CGT, FSU, SOLIDAIRES? Marches Européennes, Fondation Copernic, PS, PCF, VERTS, LCR, MRC, Alternative Libertaire, Mouvement pour l'Education Populaire, Comité de Défense des Services Publics 75, Convergence pour les Services Publics,  AITEC - IPAM ( Initiative pour un autre monde), ATTAC, MARS, Gauche Républicaine, Coordination des Collectifs anti Libéraux, AFOC, UFAL, Mouvement des Jeunes Socialistes, Droit au Logement

     

Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Economie - libéralisme
commenter cet article

commentaires

henri Moulinier 18/03/2010 08:02


Raison de plus pour nourir le débat politique, citoyen , au lendemain des régionales, pour ouvrir une alternative à gauche qui soit une réelle rupture avec les politiques libérales de
privatisation. L'exigeance du développement des services publics doit être au coeur d'une telle réflexion, donc celle de revenir à un statut de service public pour la Poste
Non?


zaza 17/03/2010 23:38


vu le degré de mépris du client et des personnes qui est pratiqué par la Poste actuelle, je ne sais pas si on a encore quelque chose à perdre et si une entreprise capitaliste "trouverait le moyen"
de faire encore pire !


Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories