Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 12:57

Réforme des lycées : première victoire de la mobilisation

15 décembre 2008

Le ministre vient d'annoncer par communiqué de presse qu'il renonçait à mettre en oeuvre à la rentrée 2009 la nouvelle classe de seconde et qu'il ouvrait des discussions « sans tabou » sur l'ensemble de la réforme avec l'ensemble des acteurs du lycée.  


Le SNES se félicite de cette décision qui est le résultat de la large mobilisation de la profession, des parents et des lycéens.

Il continuera à porter les revendications de la profession pour une réforme ambitieuse du lycée qui soit à la hauteur des enjeux et en prenne en compte tous les aspects.

Il rappelle que toute réforme exige l'ouverture d'un véritable débat, public et transparent, et la tenue de réelles négociations avec les acteurs du système éducatif.

Le ministre a su finalement entendre la voix des usagers et des personnels sur la réforme des lycées. Il faut maintenant qu'il l'entende pour l'ensemble des revendications dans l'éducation nationale et en particulier qu'il revienne sur le budget 2009 et les 13.500 suppressions d'emplois pour la prochaine rentrée.

Le SNES appelle donc les personnels à poursuivre et à approfondir le dialogue avec les parents d'élèves et les lycéens et à rester mobilisés pour une autre politique éducative.

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 
Xavier Darcos n'a pas  dévoilé sa réforme de la classe de seconde mardi:

" Darcos recule, c'est une avancée" dit l' Union Nationale des Lycéens


Au terme de trois jours de réflexions et discussions communes avec le chef du gouvernement, le ministre de l'Education, en voyage depuis samedi en Israël et en Palestine, a annoncé ce matin qu'il préférait reporter sa réforme des lycées de quelques mois.

Une décision accueillie favorablement par les associations lycéennes, qui restent toutefois mobilisées.

 «La décision n'était pas facile à prendre, a confié Xavier Darcos à notre envoyée spéciale en Cisjordanie. Mais depuis vendredi, nous avons le sentiment qu'il y avait un point de fixation dans les mouvements sociaux autour de la réforme du lycée. Le principe avait fait consensus. Aujourd'hui, il est menacé à cause de rumeurs les plus insensées sur son contenu. Dans un contexte économique et social anxiogène, j'ai préféré proposer ce report. Je l'assume. Même si je ne pense pas que le contenu de la réforme soit l'enjeu réel. Je ne veux pas exposer le gouvernement et le président de la République à un mouvement irrationnel majeur."

Depuis dix jours, les lycéens ont manifesté à de plusieurs reprises, essentiellement en province. Une mobilisation rapide et radicale qui a donné lieu à plusieurs incidents. Les organisations lycéennes UNL et Fidl, entrées dans le mouvement mercredi dernier, appelleraient à  de nouvelles manifestations cette semaine.

Prévue pour la rentrée 2009, la réforme de la seconde est reportée à une date non précisée, pour permettre de «prolonger les discussions», a annoncé le ministère de l'Education, ajoutant: «Xavier Darcos a décidé de laisser plus de temps pour la mise en oeuvre de la réforme». 

Les mouvements lycéens restent mobilisés

Satisfaits, les mouvements lycéens n'entendent pas pour autant interrompre pas leur mobilisation. «C'est une avancée», a réagi Lucie Bousser, présidente de l'UNL (première organisation lycéenne) tout en annonçant la poursuite des mobilisations lycéennes ainsi que le maintien de la journée de manifestations jeudi.

Ecoutez l'interview d'Antoine Evennou, secrétaire général de l'UNL

    en cliquant ici.

«C'est un succès, un résultat des mobilisations», a déclaré le numéro un de la FSU, Gérard Aschieri. «Cela fait partie des gestes que le ministre avait besoin de faire pour renouer le dialogue», a-t-il ajouté, en demandant des gestes pour l'école primaire.

L'UNL comme la FSU ont affirmé être favorables à une réforme du lycée, mais dans le dialogue et pas celle prévue à ce stade.



Depuis deux semaines, des mobilisations lycéennes spontanées et non encadrées, particulièrement fortes dans l'Ouest, inquiétaient proviseurs et pouvoirs publics. Les chefs d'établissements des Bouches-du-Rhône avaient notamment fait part de «l'inquiétude et l'exaspération des personnels de direction» face à des mouvements caractérisés par «une agressivité inconnue à ce jour et une quasi-impossibilité de dialogue avec les lycéens».

Grand chantier de M. Darcos, la réforme du lycée prévoyait une nouvelle seconde à la rentrée 2009, une nouvelle première en 2010 et une nouvelle terminale en 2011. Pour la seconde, il avait déjà annoncé une année divisée en deux semestres et un accompagnement personnalisé.

 

     °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
A propos des Sciences Economiques et Sociales (SES): un recul de X Darcos?
   
Xavier Darcos a annoncé un enseignement  de S.E.S. dans toutes les Secondes
Mais a  aucun moment, il n'est écrit dans le Journal Officiel que les SES seront dans le tronc commun !!
Il est simplement dit que les SES sont prévues en enseignement modulaire. Voici la citation exacte, extraite du J.O.:
 
"Ainsi est-il prévu d'intégrer les sciences économiques et sociales, dès la classe de seconde, au sein d'un groupe de disciplines dénommées « sciences de la société » dont l'enseignement sera modulaire. Les élèves qui le souhaitent pourront ainsi suivre un enseignement de SES de 3 heures par semaine, pendant un ou deux semestres (l'horaire actuel étant de 2 h 30 min, en enseignement optionnel"



Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Enseignement et service public
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories