Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 13:13
Les racines sociales de la crise financière - Implications pour l'Europe
article publié le 6/01/2009
auteur-e(s) : Jacques Sapir


Jacques Sapir, économiste, fait partie des auteurs régulièrement publiés par La Lettre à propos de l'analyse qu'ils portent sur la crise systémique qui s'impose au monde aujourd'hui.

L'observatoire social européen publie chaque année depuis 1999 un "Bilan social de l'Union européenne". Jacques Sapir publiera dans l'édition qui sera disponible en janvier 2009 l'article "Les racines sociales de la crise financière Implications pour l'Europe" que l'on peut lire ici.

On prendra connaissance, en particulier, du calcul établi par le Département du commerce étasunien montrant l'évolution, mesurée en pourcentage du PIB, de l'épargne et de l'endettement des ménages de ce pays depuis 1980. On remarquera que la première est, en 2007, proche de 0 alors que le second est à 100%. On notera aussi que l'endettement des ménages britanniques est de 107 % du PIB en 2006.

Jacques Sapir estime que pour sortir de cette crise systémique qui se modifie dans le temps, tel "un virus mutant", il n'y aura pas d'autre formule que le rétablissement d'une part salariale acceptable, rétablissement qui ne peut passer que par des mesures protectionnistes.

L'immense majorité du mouvement altermondialiste et de très nombreux mouvements sociaux condamnent depuis longtemps déjà tous les propriétaires du capital et ceux qu'ils ont mis en place qui ne cessent, pour paraphraser le Général de Gaulle, "de sauter sur leur chaise comme un cabri en disant libre échange ! libre échange ! libre échange !". Toute la question, largement abordée par ailleurs dans La Lettre, est de s'entendre sur la définition de ce qu'il convient de protéger, où et contre quoi.

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

La crise financière qui a éclaté aux États-Unis sur le marché hypothécaire au printemps 2007 s'est progressivement étendue à l'ensemble du système bancaire et financier mondial. À travers la contraction du crédit qu'elle induite, puis la crise violente des liquidités internationales que l'on a connu entre le 15 septembre et fin novembre 2008, elle s'est transformée en une crise économique majeure.

 


Cette crise constitue, sous des formes spécifiques,

                                                    l'équivalent de la crise de 1929.


Si ses effets ont été pour l'instant relativement limités, c'est en raison de la survivance de mécanismes étatiques qui n'avaient pas encore été mis à mal par la globalisation néo-libérale que l'on a connue depuis les années 1990.


Sous l'apparence d'une crise financière, cette crise est en effet fondamentalement une crise de la répartition des revenus. Le déploiement de la « révolution conservatrice » initiée par Ronald Reagan et Margaret Thatcher, mais imitée par une partie de la social-démocratie européenne (de Jacques Delors à Gerhard Schröder en passant par Tony Blair) a conduit à une baisse de la part des salaires dans le revenu national.


Le déploiement de la globalisation, à travers la libéralisation financière internationale et la mise en place d'un système généralisé de libre-échange a donné une violence nouvelle et décisive à cette crise de la répartition des revenus. Les formes prises par la crise sont donc étroitement liées aux mécanismes mêmes de la globalisation, qui sont ainsi appelé à être brutalement remis en cause si l'on veut éviter que la hausse déjà perceptible du chômage ne se transforme en un raz de marée.

° Lire la suite

° Lire aussi une étude sur la répartition de la Valeur Ajoutée en France et son évolution depuis les années 80

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Sapir - dans Crise économique mondiale
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories