Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 15:30
Union Européenne, recherche, éducation et manoeuvres dilatoires de V Pécresse


° Le démembrement du CNRS <http://www.cnrs.fr/> (Centre National de la Recherche Scientifique) et de l'INSERM <http://www.cnrs.fr/> (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) est en cours.

 ° La privatisation des universités sous couvert d'une prétendue « autonomie » a également commencé.

La situation dans l'éducation nationale revêt la même gravité. Pour tenter de freiner et diviser les mobilisations de plus en plus larges qui s'opposent à cette opération de marchandisation de la recherche, de la transmission des connaissances et de la connaissance elle-même, Valérie Pécresse vient de proposer une « médiation » assortie d'une « concertation » de deux mois autour d'un seul des points litigieux : celui du statut des enseignants-chercheurs.

Mais, pendant cette période, un évènement aux conséquences potentiellement très graves aura lieu dans le cadre de l'Union Européenne : le Conseil Européen des 19 et 20 mars <http://www.consilium.europa.eu/showPage.aspx?id=668&amp;lang=FR> prochains, qui risque de générer un certain nombre de faits accomplis.

Dans moins de deux mois, le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche se trouvera en possession de « nouvelles fraîches » de l'Union Européenne. Il pourra les brandir dans la prétendue « concertation » qu'il propose pour gagner du temps et qui, de toute façon, ne répond à aucune des revendications de l'actuel mouvement de la Recherche et de l'Education, qu'il s'agisse du CNRS, de l'INSERM, de l'éducation nationale ou de l'enseignement supérieur, des statuts des personnels, de la précarité...


Il s'agit donc d'un piège à déjouer d'urgence et devant l'ensemble des citoyens.



Rappelons que le programme de travail <http://www.eu2009.cz/scripts/file.php?id=6227&amp;down=yes> de l'actuelle présidence de l'Union Européenne prévoit notamment ce qui suit :

« Étant donné la crise financière actuelle, la présidence étudiera les moyens de renforcer l'accroissement des connaissances et de la compétitivité de l'Europe à long terme. Ce thème fera partie du document sur les questions clés (Key Issues Paper). La présidence fera valoir la poursuite du développement de l'Espace européen de la recherche (EER) en s'orientant vers les grandes infrastructures de recherche et l'élimination des barrières à la mobilité des chercheurs. Se dérouleront également des discussions sur la mise en oeuvre de la feuille de route pour les grandes infrastructures de recherche du forum ESFRI et des discussions sur la nouvelle feuille de route (Roadmap update). L'attention de la présidence se portera en outre sur les aspects régionaux relatifs au développement des grandes infrastructures de recherche. Les possibilités de coopération des petits États membres dans le développement des infrastructures de recherche et les questions sur leur élaboration et leur viabilité seront le thème de la conférence sur le « Renforcement de l'EER par l'intermédiaire d'infrastructures de recherche ».

Conformément aux conclusions du Conseil européen de mars 2008, la présidence tchèque poursuivra les activités de la présidence française et apportera un soutien actif à l'application de la « cinquième liberté » en portant une attention accrue aux carrières et à la mobilité des chercheurs. Elle appuiera toutes les initiatives qui contribueront à créer un marché du travail européen dans le domaine des ressources humaines dans la recherche et le développement et s'emploiera à évaluer les investissements dans la recherche et les modalités de leur réalisation. La présidence poursuivra le processus de Ljubljana et dans le cadre de la réunion informelle des ministres chargés de la Compétitivité elle traitera en même temps les questions de la mise en oeuvre de la Vision 2020.



Au centre de l'attention de la présidence tchèque figureront en particulier la protection des droits de propriété intellectuelle et la collaboration des entreprises avec les établissements d'enseignement supérieur et les instituts de recherche. Dans le cas du soutien aux innovations et à la compétitivité, la présidence fera valoir le progrès rapide de la mise en oeuvre du Programme-cadre pour l'innovation et la compétitivité 2007-2013 (PIC) et en assurera le suivi. La présidence tchèque inaugurera officiellement l'Année européenne de la créativité et de l'innovation et insistera sur l'importance des innovations dans le soutien de la compétitivité de l'UE. » (fin de citation)



Ce programme de privatisation accélérée de la recherche et de démolition des structures de la recherche publique
dans les Etats membres, accorde une priorité à la mise en place d'un grand marché de la main d'oeuvre intellectuelle à l'échelle continentale.

Les objectifs pour l'éducation et l'enseignement supérieur répondent à la même stratégie. Un danger (démolition des services publics et du droit du travail, dumping social, généralisation des délocalisations...) que nous n'avons cessé de dénoncer depuis plusieurs années, et déjà à l'époque du référendum de mai 2005 sur le projet de Traité Constitutionnel Européen (TCE).

Début février, un communiqué <http://www.france.attac.org/spip.php?article9513> de plusieurs organisations a souligné, à propos de la réunion des 19 et 20 mars à Bruxelles :

« À l'ordre du jour de ce Conseil européen figurent comme points prioritaires l'évaluation et la poursuite de la stratégie de Lisbonne amorcée en 2000 qui, entre autres, encadre les politiques engagées actuellement dans tous les pays membres pour « moderniser » les systèmes nationaux de recherche et d'enseignement (primaire, secondaire, supérieur, « formation tout au long de la vie ») ». (fin de citation)

Il paraît donc indispensable de poursuivre la mobilisation en cours, et d'en élargir les objectifs ayant en vue les menaces de plus en plus graves et imminentes qu'incarne la politique de l'Union Européenne.

Indépendance des Chercheurs

http://www.geocities.com/indep_chercheurs

http://fr.blog.360.yahoo.com/indep_chercheurs

http://science21.blogs.courrierinternational.com <http://science21.blogs.courrierinternational.com/>

 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Article du 11 février :

INSERM, CNRS et recherche fédérale aux USA (IV)



http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2009/02/11/inserm-cnrs-et-recherche-federale-aux-usa-iv.html


Le 11 février, The New York Times fait état <http://www.nytimes.com/2009/02/11/science/11science.html> de différents survenus autour de la distribution des compléments de financement ajoutés au buget fédéral de la recherche scientifique et technologique aux Etats-Unis, dans le cadre du plan de relance de Barack Obama en cours d'adoption par le Parlement de ce pays.

 Le débat porte sur le partage d'un montant total qui devrait se situer entre 13 et 18 milliards de dollars US.

De quoi discuter sérieusement, si on compare cette somme avec les 731 millions d'euros annoncés <http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid23665/l-enseignement-superieur-et-la-recherche-principaux-beneficiaires-du-plan-de-relance.html> par Valérie Pécresse pour le volet « enseignement supérieur et recherche » du plan de relance français.

La disproportion paraît évidente entre les moyens de la recherche publique des deux côtes de l'Atlantique, quoi qu'en dise Nicolas Sarkozy.

Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Union européenne: son avenir
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories