Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 09:55

 

Scandaleuse la position de Sarkozy refusant un front républicain pour faire barrage au F.N.. La défaite de l'UMP à ces cantonales ne lui suffit pas. Il persévère dans sa démarche de banalisation du FN. Pour quelles perspectives aux présidentielles? Une alliance pour se faire (ré)élire?

 

En Charente-Maritime, comme partout en France, la première urgence est de battre la droite et l'extrême-droite.

Ca doit être le cas dans les 2 cantons de Charente-Maritime où le FN est présent au 2e tour Marennes et Saujon). Département où le Conseil Général peut basculer à gauche dimanche ( sans aucun Conseiller Front de gauche, malheureusement).

Nous reparlerons en temps utile des résultats du Front de gauche: bons au plan national (proche de 10%), pas bons en Charente-Maritime: 5,03%, avec une perte de 0,81% sur 2004. Nous dvrons nous interroger en temps utile.

 

Les scores du Front de gauche en Charente-Maritime: inégaux

Sur La Rochelle et son agglomération, je salue les bons scores de Jessica Dulauroy sur le Canton 6 de La Rochelle ( pour laquelle j'ai fait campagne): 9, 71%, gagnant 1,43% sur 2004, jeune et nouvelle candidate. Je salue aussi le résultat d'Yvonne Gaborit sur La Rochelle 5: 9,66%, elle aussi en progression de plus de 2%. Je mesure le bon score de Nathalie Dupuy sur La Rochelle 1: 10,40% ( contre 13,11% en 2004 avec Jacques Bessière).

Reste le score calamiteux de Brahim Jlalji sur La Rochelle 3: 5, 94%, contre 6,84% en 2004 (il était déjà candidat). Pas brillant pour un Adjoint au Maire, Secrétaire départemental et de section du PCF et membre du Conseil National du PCF. Peut-être en fait-il "trop" dans ces fonctions et pas assez sur le terrain, quand il ne fait pas des déclarations ou messages contraires aux positions du PCF national ( Lire article précédant) ?                                             H Moulinier

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Déclaration du Front de gauche

 

 

 

 

Au soir de ce premier tour des élections cantonales, la droite persiste à nier la sanction de sa politique issue des urnes. Le rejet de la politique du gouvernement est massif dans le pays et celui qui est passé en force contre une très large majorité de nos concitoyens pour rallonger l'âge de la retraite est sanctionné. L'ensemble des forces de gauche progresse significativement par rapport au scrutin de 2004. Le Front de Gauche connait une nette poussée.

Le très haut niveau d'abstention est inquiétant

Il exprime le gouffre qui sépare désormais les français des institutions qui les représentent. Tous les stratagèmes auront été utilisés par le gouvernement pour arriver à ce résultat destiné à relativiser l'ampleur de son écroulement. La profonde crise de la démocratie dans notre pays éclate aux yeux de tous. Le Front de gauche se sent conforté dans son appel a une refondation de notre république !

La progression du FN est lourde de danger

 La crise capitaliste n'en est que plus menaçante. Le Front de gauche se porte en première ligne pour combattre les idées xénophobes et réactionnaires portées par le Front national et honteusement banalisées par la majorité présidentielle.

 Surtout, le Front de gauche proposera une alternative politique cohérente aux Françaises et aux Français qui veulent rompre avec le système actuel. Alors qu'il se présentait pour la troisième fois devant les électeurs depuis sa constitution, le Front de gauche poursuit son avancée.

Les premiers résultats nous indiquent que notre rassemblement obtient un score très largement supérieur à son résultat obtenu aux Régionales de 2010.

 Mieux nous avons atteint notre objectif d'un score approchant deux chiffres ! Dans de nombreux cantons, nous réalisons une percée très importante avec beaucoup de candidats qui accèdent au second tour. Le Front de gauche peut être confirmé dimanche prochain comme la deuxième force à gauche en nombre d'élus.

Nous appelons ce soir toutes les forces de gauche, sans exclusive, à se rassembler derrière les candidats de gauche arrivés en tête au premier tour pour battre la droite et l'extrême droite.

Déclaration commune du Parti socialiste, du Parti communiste français, d’Europe-Ecologie-les Verts, du Parti radical de gauche et du Mouvement républicain et citoyen

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Déclaration commune PS-PCF-Europe Ecologie

 

 

 

Le 21 mars 2011

"Les Français ont placé les candidats de gauche et les écologistes largement en tête des élections cantonales.

Ils ont voulu, par leur vote, signifier une fois de plus leur rejet des choix politiques de Nicolas Sarkozy et sanctionner l’échec du gouvernement.  Notre économie ne sort pas de la crise, notre environnement continue de se dégrader, le chômage ne diminue pas, le pouvoir d’achat régresse, les inégalités progressent et notre République est abimée.

L’abstention de millions d’électeurs sanctionne le décalage croissant entre les urgences sociales et les réponses apportées par le gouvernement.

Les Français ont également montré leur soutien aux politiques locales menées par la gauche et les écologistes qui, jour après jour, soutiennent l’emploi dans les territoires avec des politiques innovantes socialement et respectueuses de l’environnement, et défendent les services publics locaux.

Aujourd’hui, plus que jamais, la gauche et les écologistes ont une grande responsabilité. Toutes nos forces doivent être utilisées pour amplifier dimanche prochain le vote du premier tour.

Le 27 mars, il faut un maximum d’élu-e-s de gauche et écologistes.

Nous appelons toutes les forces de gauche, les écologistes, les démocrates et les républicains à se rassembler dans tous les départements, à se mobiliser et à s’unir pour battre la droite et l’extrême droite au deuxième tour des élections cantonales, derrière les candidats de gauche et écologistes arrivés en tête au premier tour.

Au-delà, nous savons que notre responsabilité est de construire une politique alternative globale et cohérente à la politique de la droite pour porter l’espoir d’une alternance politique en 2012."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories