Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 12:31

 

Carte scolaire 2011: manif devant la Préfecture  vendredi 8 avril -14h

Parce que trop c’est trop. Des fermetures conditionnelles pour seulement quelques élèves manquants, la dégradation des conditions de travail, pas de nouveaux moyens de fonctionnement, bref un CTPD qui n’a pas répondu aux attentes des représentants du personnel 

            Photos de la manif, site SNUIPP 17:

         http://17.snuipp.fr/spip.php?article1010

 

Calendrier oblige, on ne peut omettre de constater que le CTPD de ce jour s’est tenu au lendemain d’élections cantonales qui ont été marquées par un rejet sans appel de la politique menée par le gouvernement. L’idéologie sarkosiste a clairement été rejetée. Le principe même de la démocratie veut-il que l’on écoute ceux que l’on prétend gouverner ! Ce n’est pas le cas aujourd’hui en France.

Nous le savions mais il est bon de le répéter…

Il est aussi de bon ton d’opposer d’un côté les organisations syndicales arcqueboutées sur une vision passéiste de l’école et de l’autre côté des technocrates réformateurs qui seuls savent ce qui est bien pour le reste du monde. Les réformes appliquées au système éducatif ont certes permis de supprimer plusieurs dizaines de milliers de postes dans la FP, certains s’en réjouissent ; mais elles conduisent l’école dans l’impasse dont les premières victimes sont les élèves.

 

Déclaration liminaire du SNUipp/FSU 17

Nous le disions déjà lors du CDEN de novembre 2010, alors que plusieurs rapports, dont celui des inspecteurs généraux de l’Education Nationale, font état d’un sous investissement de la France en matière d’éducation, les choix politiques et budgétaires ne font qu’aggraver les inégalités. La France détient le record du taux d’encadrement le plus faible de l’OCDE dans le primaire. Enfin, la sonnette d’alarme a été tirée par Jean-Paul Delevoy, Médiateur de la République, qui constate une dégradation dans les services Publics. Sinistres constats…

Pendant ce temps là, 26 postes vont être retirés dans le 1er degré en Charente-Maritime. 26 postes alors que :

 les remplacements ne sont pas tous assurés,

 les RASED ne sont plus en capacité de travailler normalement (qu’en est-il, notamment, des postes de psychologues scolaires gelés ?)

 les directeurs et directrices manquent toujours de temps de décharge pour effectuer correctement leurs tâches.

 Les formations continue et initiale sont précarisées

 Dans l’éducation prioritaire, les prévisions d’effectifs des directeurs d’école dans base élève, concernant les enfants de moins de trois ans ont été modifiées, à la baisse.

 En outre, des écoles de RAR ne peuvent scolariser les enfants de moins de trois ans faute de places.

26 postes en moins pour 279 élèves en moins… Le compte n’y est pas…

 

Pour nous, militants de la FSU, le message est le suivant : « moins de postes, moins de formation, cela ne fera jamais une école de qualité »

Le SNUipp/FSU 17 s’indigne et s’insurge face au désinvestissement de l’état dans l’Education Nationale, Service Public d’Education.

L’Éducation prioritaire en fait les frais, elle aussi, ce que nous déplorons.

Mais au-delà, alors qu’est appliquée la règle ahurissante et révoltante du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partants en retraite, les conditions d’enseignement dans les classes s’aggravent…

La demande du SNUipp/FSU 17 est claire : moins d’élèves par classe et plus de maîtres que de classes. Rien ni personne ne nous fera croire que l’on peut faire aussi bien avec moins de moyens comme on voudrait nous le laisser entendre. Ce dogme idéologique est un mensonge !

Aussi, cette nouvelle carte scolaire ne peut en rien, vous l’aurez compris Monsieur l’Inspecteur d’Académie, répondre à nos attentes.

Toutefois nous espérons que la calculatrice ne sera pas « l’entrée » que vous emprunterez, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, pour décider des ouvertures et des fermetures dans notre département et, que chaque situation que nous vous signalerons, retiendra votre attention.

 

Mesures prises par l’administration

Le SNUipp/FSU 17 avait été entendu sur certains arguments pour ouvrir ou éviter de fermer des classes en groupe de travail vendredi dernier mais aujourd’hui l’Inspecteur d’Académie est resté inflexible sur ses positions… Il se sert même des fermetures conditionnelles comme moyen de pression sur les mairies !

Il a aussi refusé de dégeler un poste de psychologue scolaire sur La Rochelle sous prétexte que cela pourrait desservir le Sud du département ! Cet argument ne tient pas debout ! Il y a des besoins, il faut les combler !

Alors, ce CTPD a été « agité » et le SNUipp/FSU 17 a fait entendre son mécontentement et son opposition à la fermeture de classes.

Et la partie n’est pas terminée ! Le CDEN qui doit entériner ces mesures se tient vendredi… D’ici là contactez-nous pour organiser la mobilisation.

Voici ci-dessous les mesures prises par l’administration. Elles devront être confirmées en CDEN vendredi 8 avril pour être applicables. Elles peuvent changer d’ici là.

 

  http://17.snuipp.fr/IMG/pdf/Mesures_CTPD_4_avril_2011.pdf

Pétition inter-organisations 17:

http://17.snuipp.fr/pdf/Petition_unitaire-carte

 

 

Sud-Ouest du 8/4/11

La carte scolaire, revue et corrigée en Charente-Maritime

Le Conseil départemental de l'Éducation nationale a entériné hier la carte scolaire de la rentrée 2011. Quelques retouches ont été apportées par rapport à la carte officieuse révélée en début de semaine.

 Des enseignants, des parents, même des enfants, ont manifesté hier après-midi devant la préfecture de La Rochelle, avant la réunion du CDEN. photo xavier léoty

Des enseignants, des parents, même des enfants, ont manifesté hier après-midi devant la préfecture de La Rochelle, avant la réunion du CDEN. photo xavier léoty

Partager
FacebookTwitterDiggitStumbleUponLibération libérée, Kennedy condamnée ! Deux écoles aux sorts différents. La première, à Rochefort, a échappé de justesse au couperet et conservera toutes ses classes (deux en maternelle, quatre en cours élémentaire). La deuxième, dans le quartier de Mireuil à La Rochelle, qui ne comptait plus que deux classes de maternelle, perd un poste. En conséquence, à la fin de l'année, elle fermera définitivement ses portes.

L'école rochefortaise est l'une des seules - bonnes - surprises de la version officielle de la nouvelle carte scolaire (lire ci-contre), communiquée hier soir par l'inspecteur d'académie, Guy Stiévenard, à l'issue du Conseil départemental de l'Éducation nationale, réuni plus tôt à la préfecture de la Charente-Maritime. En tout, 86 « situations » ont été examinées, pour 528 écoles dans le département. Le CDEN a validé 26 fermetures de classes, 17 fermetures conditionnelles, 11 ouvertures et 3 ouvertures conditionnelles. « Le solde de 15 postes entre les ouvertures et les fermetures correspond à la baisse de 350 élèves à la rentrée. C'était notre premier objectif. Nous maintenons les taux d'encadrement », se félicite Guy Stiévenard, sans pavoiser pour autant. « Il y a par contre un vrai problème, notamment en milieu rural, lié à la chute des effectifs. Les fermetures conditionnelles permettent d'alerter les élus », souligne-t-il.

La nouvelle carte prévoit donc la fermeture de trois écoles : à Saint-Martin-d'Ary (les élèves devront aller à Montguyon) et à La Rochelle (Kennedy, Lafond). Le destin de deux autres écoles rochelaises (Balande et Lavoisier) est en suspens, de même que l'école de Saint-Laurent-de-la-Prée. A contrario, les enfants des villages de Balanzac, Sablonceaux et Nancra, associés en regroupement pédagogique intercommunal (RPI) disposeront d'une classe élémentaire supplémentaire.

Par ailleurs, l'inspecteur d'académie a confirmé la fermeture de l'Institut médico-professionnel de Neuvicq-le-Château, transféré à l'Institut médico-éducatif de Saint-Georges-des-Coteaux, ainsi que la création d'un poste d'enseignant chargé des enfants des gens du voyage dans l'agglomération rochelaise.

Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Enseignement et service public
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories