Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 07:35

Albert Bret, ancien Adjoint au Maire, chargé de l'Enfance et de la Jeunesse, s'était battu pour que la Ville de La Rochelle fasse de cette Batterie de Chef de Baie un lieu de mémoire de cette histoire rochelaise et un lieu d'accueil des enfants. La Ville de La Rochelle avait, en effet, l'intention d'acheter ce lieu.

 

Aujourd'hui, nous apprenons que les élus rochelais ont abandonné ce projet. Je ne peux que partager, en tant qu'ancien élu de cette Ville, solidaire d'Albert Bret, le regret de ce dernier face à cet  l'abandon.

 

Les nouveaux propriétaires seront le Conseil Général de Charente-Maritime. Fasse que celui-ci entende le projet d'Albert Bret, qui a le soutien d'Anciens Combattants.

 

Lire, sur le blog de la LDH La Rochelle,  http://www.larochelledroitsdelhomme.fr/

 l'article "Chef de Baie: la mémoire des douleurs rochelaises" ( article du 25 Mai 2010)

 

Port Neuf batterie 001

Sud-Ouest - 17 Mai 2010

Lundi 17 mai 2010 à 06h00 1  

La batterie, témoin de souffrances et d'atrocités

Albert Bret, ancien élu, réagit aux projets annoncés. Il aimerait, lui, un lieu de mémoire.

On peut estimer à 12 le nombre d'exécutions sur le site.

Dans notre édition du jeudi 13 mai, nous évoquions l'avenir de la batterie ou redoute de Chef-de-Baie, dont le site est sur le point d'être acquis par le Conseil général, grâce à la taxe sur les espaces naturels sensibles, alors que le promoteur Alain Rousselot souhaitait la restaurer pour y réaliser un complexe touristique avec musée. Albert Bret, ancien conseiller municipal et animateur du mouvement pour la Paix, prend part au débat en rappelant qu'il a eu, lui aussi, des projets pour ce lieu : « Lorsque j'ai eu connaissance de l'intention de la ville de La Rochelle d'acquérir la batterie de Chef- de-Baie, j'étais élu au conseil municipal.

Dans le cadre de la délégation qui m'avait été confiée, j'ai présenté un projet d'activités en direction de l'enfance et de la jeunesse, sur le site de la batterie. Ce lieu hautement historique, du siège de La Rochelle à nos jours, a suivi l'évolution de la protection côtière dans son aspect militaire.

Les différentes étapes (dont les vestiges subsistent), méritent l'attention des décideurs d'aujourd'hui.

Semaine pour la Paix

On peut estimer à douze le nombre d'exécutions ayant eu lieu sur le site de la batterie de Chef-de-Baie.

Le sens du projet dans sa dimension éducative, permettait aux anciens résistants et déportés de pouvoir transmettre par leurs témoignages les souffrances et atrocités subies sur notre territoire, en notre ville par l'occupant allemand.

Je ne peux que regretter l'abandon de ce projet par les élus, et bien que les notions et actions pour la protection de notre environnement et notre qualité de vie sont indispensables à l'évolution de notre société, que serait notre avenir sans relater et enseigner l'empreinte de notre histoire, des souffrances générées et destructrices des actes de guerre ? »

Albert Bret relance l'idée « pour ne pas passer à côté d'un projet qui négligerait devoir et mission d'éducation ».

Dans le cadre de l'organisation de la semaine pour la Paix, les enfants des centres de loisirs se retrouveront le mercredi 2 juin sur le terrain herbeux de Chef-de-Baie, à proximité de la batterie, lieu symbolique, pour développer toute initiative de culture de Paix.

Albert Bret ne désespère pas que son appel soit entendu par les nouveaux propriétaires des lieux.

 

DSCI0186.JPG

DSCI0187.JPG

DSCI0188.JPG

DSCI0194

Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Dossiers rochelais
commenter cet article

commentaires

Moinet 18/09/2013 22:59


En hommage a madame Chupin


 Cérémonie du souvenir des combats de la poche de la Rochelle


Ferrières d’Aunis 14 Sept 2013


 La cérémonie du souvenir des combats de la poche de la Rochelle a lieu chaque année le deuxième
samedi du mois septembre. Ce samedi 14 septembre 2013 c’est sous un ciel maussade que les anciens combattants du maquis Bir Hacheim et les anciens des régiments de zouaves se sont retrouvés
autour du monument de la Poche de La Rochelle érigé au bord de la voie rapide N11 Niort La Rochelle.


Le président Claude Le Dluz Président de l’Association des Anciens Combattants Volontaires de la
Résistance des maquis BIR'HACHEIM FOCH de la Charente-Maritime (Section de La Rochelle), le colonel Ponsich président de l’Association de la Poche de la Rochelle ont rendu hommage à celles et
ceux qui sont tombés lors des combats de 1944 : Victimes civiles, soldats des régiments de Zouaves de Tunis et volontaires de tous âges des Francs Tireurs Partisans Français (F.T.P.F) créé
en 1941 par Charles Tillon et incorporés en 1944 dans les F.F.I. (Forces Françaises de l'Intérieur).


Le colonel Rondeau et des détachements des troupes basées à Rochefort assistent chaque année à ce moment
du souvenir où de nombreux porte drapeaux forment une haie d’honneur impressionnante autour du monument


 Voir les photos de samedi 14 sept 2013


http://jalbum.net/a/1410441



MOINET 18/09/2013 22:56


La résistante Yvette Chupin n'est plus


C'était la soeur des frères Jamain et la femme de Maurice Chupin. Comme eux, elle était résistante.


 http://www.sudouest.fr/2013/09/17/la-resistante-yvette-chupin-n-est-plus-1171779-1504.php


 

Claude Moinet 04/12/2012 16:21


"En France, à l’heure allemande" MARDI 4 DECEMBRE,
diffusion TV
à 20h50 sur ARTE de :
"En France, à l’heure allemande" Réalisation : Serge de Sampigny


 


On verra sans doute des scènes inédites.


Ci-dessous un aperçu de ce documentaire réalisé avec des films réalisé par des  amateurs
et des photos de Robert Brochot , photographe qui travaillait au studio Morillon-Serpo à la Rochelle.


 


http://vimeo.com/44660622


 





MARDI 4 DECEMBRE, diffusion TV
à 20h50 sur ARTE de :
"En France, à l’heure allemande" Réalisation : Serge de Sampigny





Une série documentaire de 2 x 55 mn, Produite par Histodoc et Arte
France

Bande annonce sur http://vimeo.com/44660622#
L'occupation et la libération de la France, de 1940 à 1944,
vues à travers les films et les clichés amateurs de Français et d'Allemands, témoins de ces années de guerre. http://www.arte.tv/fr/programmes-a-la-semaine/244,broadcastingNum=1476104,day=4,week=49,year=2012.html

Ce documentaire reprend notamment un entretien avec l’ami Robert Brochot
agrémenté de photos issues du FAR / Fonds Brochot,



Comment vivre en contact avec l'ennemi ?Robert Brochot travaillait au magasin rochelais Morillon-Serpo (laboratoire, optique et vente d’appareils) de mars
1934, jusque fin 1980. Sous l’occupation le laboratoire a été réquisitionné. M. Brochot a eu l’occasion au cours de cet exercice forcé de développer les photos des militaires allemands et
conservait au péril de sa vie des doubles de ces photos. Il est lui même l'auteur de nombreux clichés et de films relatant les événements locaux du 20ème siècle.


Julie Bonzon-Poirson


Chargée de développement


Association FAR - Fonds Audiovisuel de Recherche


Tél : 05 46 34 92 78


Quelques vidéos à voir sur : www.dailymotion.com/le_FAR


Et toute l’actu sur : www.facebook.com/far.asso


Catalogue des fonds disponible sur le
site web : www.far.asso.fr




Claude Moinet 04/12/2012 16:12


Bonjour mr Moulinier


Robert Brochot livre sa part d'histoire sur Arte


Publié le 04/12/2012 à 06h00 | Mise à jour : 04/12/2012 à 10h27
Par Olivier Guérin


Aytré


Robert Brochot livre sa part d'histoire sur Arte


La mémoire vivante de la commune a participé à un documentaire sur la Seconde Guerre mondiale diffusé





Robert Brochot n'a conservé que des photocopies de ses clichés. (Photo Olivier Guérin)


La Seconde Guerre mondiale, de 1939-1945, Robert Brochot l'a vécu à La Rochelle. Il s'en est fallu de peu qu'il soit incorporé, en 1939, mais les derniers à avoir été appelés étaient du premier
semestre de l'année 1920.


Lui est né en décembre de la même année. Il aurait dû partir au Service du travail obligatoire (STO) mais son métier, rare à l'époque, l'en a sauvé.


Un patrimoine de 900 vues


« J'étais photographe et je développais les photos des Allemands. Ils avaient réquisitionné le magasin Serpo, où je travaillais, rue Chaudrier. Les soldats prenaient des clichés de guerre, lors
des combats ou lors d'exécutions de résistants comme celle de Gustave Bourreau et d'Émile Billon, responsables du groupe Tatare, fusillés le 29 novembre 1941, à Chef-de-Baie. Mais beaucoup de
clichés portaient aussi sur la vie quotidienne. En douce, je les dupliquais et moi-même j'en prenais. »


Il y a dix ans, il a donné toute sa collection, plus de 900 vues différentes, au Fonds audiovisuel de recherche, où Serge de Champigny est allé chercher la matière de son documentaire.


Intitulé « En France, à l'heure allemande », ce documentaire abondamment nourri d'archives historiqeus est constitué d'interviews, de films et de photographies de particuliers réalisés entre 1940
et 1944.


« Ce travail n'est pas l'histoire de l'Occupation, mais comment Français et Allemands se regardaient. Il traite surtout de la vie quotidienne pendant la guerre. Avec l'historien Pierre Laborie,
nous avons filmé une vingtaine de personnes, des deux nationalités et nous présentons ce que nous appelons le ''penser double'' : Beaucoup de Français se sont, en effet, accommodés des Allemands.
»


Mais d 'expliquer que, parallèlement, « beaucoup ont également accompli des actes de résistance. En copiant les photos des soldats, Robert Brochot s'est inscrit dans ce comportement. Il est, en
cela, un personnage important du documentaire », précise le cinéaste.


(1) Documentaire « En France, à l'heure allemande », en deux parties, ce soir, à 20 h 50 et 21 h 55, sur la chaîne Arte.


http://www.sudouest.fr/2012/12/04/robert-brochot-livre-sa-part-d-histoire-898113-1238.php


 


transmis à Mr Mounier le 4 décembre 2012

C Moinet 06/02/2012 18:53


Un lieu pour ne pas oublier la guerre de 39-45


L’article de sud ouest du 6 février 2012 indique


« Dans un premier temps, la salle du musée d'Orbigny consacrée à la guerre 1939-1945 sera réaménagée et modernisée »


Ce premier temps est une bonne nouvelle mais on peut craindre que l’espace devienne vite trop restreint. Le projet d’un grand musée à Chef de
Baie souvent évoqué est une très bonne idée.





Chef de baie lieu de mémoire


Un musée est un support pour la réflexion et il serait dommage d’en priver les futures générations. Oui, le site de Chef de Baie peut et doit devenir un espace
exemplaire à cet égard. La Charente Maritime a besoin d’un lieu de mémoire sur son histoire contemporaine.


Un circuit de visites de blockhaus, d’expositions photos est d’autant plus réalisable à court terme que plusieurs personnes sont très actives dans ce domaine
(inventaire des blockhaus par un historien Rochelais, plusieurs collectionneurs 14-18 en Aunis, films et archives nombreuses possédées par des particuliers, livres sur l’histoire du camp
américain de Croix Chapeau(1952-1967) et sur celui de Charmeneuil -leThou en 1917.Ce circuit thématique pourrait démarrer à Chef de
baie.





Chef de baie : un espace partagé


L’aménagement d’un espace de mémoire qui est soutenu par de nombreux Rochelais dans ce site historique de Chef de Baie est une nécessité. Il n’est pas du tout
incompatible avec un centre de soins pour les oiseaux victimes des marées noirs. Il y a de la place pour tous.


L’espace est vaste et il peut même en résulter un effet de synergie. Les visiteurs du site découvriront la LPO
et vice versa.


Il reste donc maintenant à s’entendre sur une gestion partagée du site entre la Lpo et les autres associations. Cela ne devrait pas être insurmontable si les
acteurs se mettent d’accord pour établir une convention précisant les modalités d’occupation et de gestion des espaces qui leur seront alloués par le conseil général.


Il est donc souhaitable que les points de vue se rapprochent et que les travaux de réhabilitation du site de Chef de Baie commencent dès que possible.


fin

Claude Moinet 06/02/2012 18:31


La Rochelle  un lieu pour ne pas oublier la guerre de 39-45


Des associations patriotiques rochelaises veulent créer un lieu de mémoire, qui devrait voir le jour grâce aux objets et documents collectés auprès des habitants .


 LIRE LA SUITE SO 6 FEVRIER 2012


http://www.sudouest.fr/2012/02/06/un-lieu-pour-ne-pas-oublier-la-guerre-de-39-45-625787-1391.php

MOINET 26/04/2011 10:21



Les années 39-45 de l’exode à la libération de La Rochelle


Exposition ouverte du 21 Avril au 21 Mai 2011


Office du tourisme de la Laigne.


L’association Aprovil (Association pour la protection du village de la Laigne) présente une exposition sur la seconde guerre mondiale à l’Office du Tourisme
jusqu’au 21 mai 2011.


Conférence « La poche de La Rochelle »de Robert Kalbach et
Olivier Lebleu le 6 Mai à 20h30-Salle des fêtes de La Laigne. Ils sont les auteurs du livre « Meyer et Schirlitz les meilleurs ennemis »


CLIC sur le lien pour lire d2tails sur cette exposition


http://www.forges-d-aunis.com/activites_d_aunis/la_laigne.php3


 






MOINET CLAUDE 07/03/2011 11:16



le 7 mars 2011


Bonjour mr Moulinier


je vous suggère de mettre le lien de l'article que vous citez pour qu'on puisse le lire plus facilement-a bientôt


Claude


http://www.sudouest.fr/2010/05/17/la-batterie-temoin-de-souffrances-et-d-atrocites-93533-1391.php


 



Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories