Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 06:10

 Depuis plusieurs mois, nous assistons à la montée d’une banalisation des propos racistes, antisémites et xénophobes. L’extrême-droite se veut à l’offensive. Dans tout le pays, le risque est grand de voir nombre de nos concitoyens manifester leur crainte, leur désespérance devant la peur du déclassement, du chômage et de l’accroissement des inégalités, soit en s’abstenant, soit en reportant leurs voix sur des candidats acquis aux idées de haine et d’exclusion.

 

Le Collectif des associations de Villeneuve-Les-Salines, avec toutes les associations du quartier, a pour objectif de favoriser le « vivre ensemble » sur le quartier, à encourager l’intervention citoyenne, à soutenir la vie associative, dans un esprit laïque de respect de la liberté de pensée de chacune et de chacun, croyant ou pas. C’est pourquoi, il vous invite à une soirée, en partenariat avec le Centre social de Villeneuve-Les-Salines et la Ligue des Droits de l’Homme de La Rochelle-Aunis porteuse des mêmes valeurs.

 

 

Zone de Texte: MARDI 25 FÉVRIER – 18H 30

             Débat citoyen

     autour du film documentaire

  « Mains brunes sur la ville »

              (Séquence de 35 mm)

 

            Médiathèque                                                              

   de Villeneuve-Les-Salines

 

 

Film documentaire « Mains brunes sur la ville »

   Pourquoi des citoyens accordent-ils leur confiance à l'extrême droite, et comment celle-ci se maintient-elle au pouvoir ? A Orange et Bollène, Jacques et Marie-Claude Bompard (FN puis Ligue du Sud) sont élus depuis de nombreuses années maires et conseillers généraux, et même député pour le premier. Ils appliquent leur programme...Quel programme ? Avec quel budget ? Quelle est leur idéologie, leur communication ? Quelle est leur politique et pour quel modèle de société ? Afin de répondre à ces questions, les réalisateurs ont enquêté durant plusieurs mois à Orange et Bollène. Ces villes offrent aujourd'hui le morne spectacle de ce que l'extrême droite pourrait propager demain sur l'ensemble du pays, et sur d'autres territoires, si elle accédait à des pouvoirs plus étendus. Mais comment sortir de cette poussée d'extrême droite quand la crise économique en fournit le terreau ?

    


   Ligue des Droits de l’Homme La Rochelle-Aunis, en partenariat avec Centre social

                    et le Collectif des associations de Villeneuve-Les-Salines (quartier de La Rochelle)

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

31% des Français envisagent de voter pour le FN à l'avenir. C'est l'un des enseignements de notre baromètre TNS Sofres sur l'image du Front national, réalisé pour France Info, le Monde et Canal+, que vous nous détaillez ce mercredi matin.

Cette enquête révèle que les idées du FN s'installent dans les esprits : 34% des Français se disent d'accord avec elles, ce qui est le plus au niveau atteint depuis 1984. Même si les solutions proposées ne sont pas jugées crédibles.

Dans le détail, pour 71% des personnes interrogées, on ne défend pas assez les valeurs traditionnelles de la France. Ensuite, pour 68%, la justice n'est pas assez sévère avec les petits délinquants. Il y a trop d'immigrés en France, 55%. Trop de droits accordés à l'Islam et aux musulmans. En revanche, sur le rétablissement de la peine de mort et le retour au Franc, l'adhésion est faible, autour de 30% seulement. Pour faire simple, la sortie de l'Euro, mais aussi la préférence nationale ne font pas recette : il y a un déficit en matière d'idées nouvelles pour résoudre les problèmes. D'accord avec le constat mais pas avec les solutions proposées.

Ce sondage est à la gloire de Marine le Pen.

L'adhésion accrue aux idées frontistes tient essentiellement à la personnalité de sa présidente, sa capacité à rassembler au-delà de son camp, qui a progressé de 44 à 58% au sein de l'UMP. La patronne du FN cultive l'image d'une patriote aux idées traditionnalistes, éloignées de l'image sulfureuse du dirigeant d'extrême droite cultivée par son père. Pour 81% des personnes interrogées, elle est perçue comme volontaire. En revanche, son image reste contrastée, jugée ni chaleureuse, ni sympathique et n'inspirant ni confiance, ni honnêteté, pour une courte majorité de Français. C'est le verre à moitié plein ou à moitié vide. Ceci étant, pour 58% des sondés, elle comprend les problèmes quotidiens des Français : un atout réel par les temps qui courent, au vu du désamour qui frappe la classe politique.

La droite traditionnelle a du souci à se faire.

Cette enquête parle aussi de l'état de la droite en général, avec un mot clef : porosité. Même si le FN reste considéré comme un parti qu'il faut combattre, 40% des sympathisants de l'UMP – 30% sur l'ensemble des Français - envisagent des accords locaux au cas par cas avec lui. Et ça c'est nouveau. Le contexte d'inquiétude en matière de chômage, d'insécurité, sur fond de polémiques sociétales, joue en la faveur du Front National. Marine le Pen fait le pari de finir en tête des Européennes. Mais elle ne pourra aligner qu'au maximum cinq cents listes aux municipales, sur les trois mille villes qui comptent. Une chance pour l'UMP, qui rencontre depuis sa défaite à la présidentielle un problème de leadership, ce que souligne en creux cette enquête. Seul Nicolas Sarkozy semble être aujourd'hui en mesure de freiner la dynamique de conquête à droite d'une Marine le Pen, dont les idées progressent dans l'opinion en général, elle qui a mis le cap sur 2017.

Un sondage TNS Sofres réalisé du 30 janvier au 3 février 2014, auprès d'un millier de personnes.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories