Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 19:53

La Rochelle : 11septembre 2012

M. Raymond Bozier

Président de l’association RESPIRE

73, chemin des Chirons Longs

17000 La Rochelle

Á Mme la Préfète de la Charente-Maritime


Objet : Demande d’entrevue PPRT Picoty/SDLP.

Madame la préfète,

Lors de la réunion publique que vous présidiez le 27 juin 2012, à la salle des fêtes de la Pallice, les habitants des quartiers de Laleu-la Pallice et l’association RESPIRE ont enregistré votre sens de l’écoute et votre volonté à régler le dossier sensible qui vise à l’élaboration du PPRT concernant le site SEVESO haut PICOTYet SDLP. Ce même 27 juin, l'INERIS a présenté son étude concernant la réduction du risque à la source sur les sites précités.

Nous avons, au cours de cette réunion fait plusieurs remarques. Je me permets de vous les rappeler.

*L’association RESPIRE n’a eu de cesse, depuis trois années, de demander à l’Etat de commander une telle étude dans la cadre de ses responsabilités et dans le souci qui doit être le sien de protéger les populations. Rappelons que ces installations de stockage de carburant se sont dangereusement rapprochées des maisons, immeubles et équipements accueillant du public (et non l’inverse).

*L’étude INERIS n’a pas été présentée en amont aux organismes associés et au CLIC, instances où siège l’association RESPIRE. Certes, nous avons pris bonne note de votre volonté d’entrer directement en contact avec la population en présentant cette étude lors d’une réunion publique.

*Nous avons saisi le scenario retenu par l’étude INERIS qui conduit, pour l’essentiel, à la suppression de la zone d’expropriation et au transfert des habitations concernées dans la zone de délaissement via le transfert d’un certain type de carburant des cuves existantes vers quatre nouvelles cuves qui devraient être pourvues d’une double coque après modification du permis de construire. Nous vous avons réaffirmé le besoin de retravailler plus avant et en concertation avec la population, cette étude de réduction du risque à la source.

*Pour RESPIRE, le scénario à mettre en place passe aussi par la suppression de la zone de délaissement. Cette suppression réduira considérablement l’obligation de travaux dont une partie, une injustice de plus, reste à la charge des habitants. L'association Respire demande à l’instar du Collectif des associations riveraines des sites SEVESO, que les habitants n'aient pas à subir de travaux (subventionnés ou pas) pour se protéger d'un danger émanant d'un industriel privé.

*Ainsi, tout en prenant en compte le premier pas constitué par l’étude INERIS, l’association RESPIRE a insisté sur la nécessité de la réalisation d’une étude qui intègre le recul des cuves les plus proches des habitations, cuves qui, au quotidien, posent aussi un problème de santé publique du fait des émanations.

Tout récemment, nous avons ainsi appris lors d’une interview à France Bleu la Rochelle que vous aviez commandé une étude portant sur le recul des cuves. Nous en prenons acte. Nous regrettons cependant que les membres du CLIC et les POA n’aient pas été informés de cette demande d’étude, de ses contours et modalités.

En conséquence, l’association RESPIRE sollicite une rencontre afin d’aborder le contenu et les finalités de cette étude. Une étude d’autant plus importante que, lors de la réunion du 27 juin, le maire de La Rochelle et président de la Communauté d’agglomération de La Rochelle a dit que la CdA de La Rochelle allait rechercher des terrains afin de travailler avec la société Picoty au recul des cuves les plus proches des habitations.

D’autre part, il ne vous aura pas également échappé, Madame la préfète, que le directeur pour le site rochelais de la société Picoty a indiqué, lors de la réunion publique de juin, que les cuves les plus proches des habitations se trouvaient sur un terrain qui n’était pas la propriété de Picoty, mais celle du Port Atlantique de La Rochelle et que l’accord d’occupation arrivait à terme en 2015. De plus, ces capacités de stockages de carburants sont vieillissantes.

Vous savez aussi que le Port Atlantique s’est doté d’une Charte de Développement Durable, document signé le 8 décembre 2011 par l'Etat, la Région, le Département, la Communauté d'Agglomération de La Rochelle, la Communauté de Communes de l'Ile de Ré, la Ville et le Port Atlantique.

Enfin, comme cela a été dit par l’association RESPIRE lors de la réunion publique du 27 juin que vous présidiez, la tenue d’une table ronde intégrant tous les acteurs du PPRT PIOCTY/SDLP serait fort utile.

Dans l’attente de votre réponse et de pouvoir vous rencontrer, recevez, Madame la préfète, mes salutations respectueuses.

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Site de l'Association Respire: 

http://association-respire-la-rochelle.org/

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Respire à Laleu-La Pallice
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories