Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 21:15

Lettre ouverte aux dirigeants du PCF de Charente-Maritime

                   Cher(e)s camarades,

A la lecture du n° 266 des Nouvelles de la Charente-Maritime (la lettre de la fédération du PCF 17), il est notamment indiqué que le Front de gauche serait « sous la forme de la création d’une association …transformant ainsi le Front de gauche en entité indépendante qui, à terme, risque de faire disparaître par débordement puis dissolution le P.C.F. »

A titre personnel, je tiens à m’inscrire en faux contre cette analyse bien rapide et à mon sens un peu « simpliste ».
Les différents discours dont ceux de nos camarades Pierre Laurent et Marie George Buffet, les interventions d’une grande majorité des délégués présents à notre 35ème congrès, la résolution finale, sont là pour en témoigner.

Notre 35ème congrès a transmis des messages forts et rigoureux :
- Amplifier la riposte à la politique de la droite dans les luttes et l’action.
- Construire un « pacte d’union populaire et permettre une appropriation citoyenne du front de gauche ». Il n’a a pas d’incompatibilité avec un PCF renforcé, fidèle aux valeurs et idéaux du communisme et de ses idées révolutionnaires.
Comme l’ont exprimé certains camarades, il fallait en finir avec les « a peu près », « oui, mais », « prêts-à-porter ». Il fallait des réponses claires, des engagements à faire participer les gens. La réunion du Front de gauche ouvre à ce point de vue des perspectives constructives et crédibles. 82 % des communistes soutiennent ce choix.
Pierre Laurent
, notre nouveau secrétaire national s’engageant également à faire du respect des choix majoritaires des communistes une de ses grandes priorités.


Il s’agit de ne pas s’imposer comme l’élément central de l’union. Mais de  mettre le débat sur la place publique. D’impliquer le peuple, les gens, dans les décisions, par la mise en place de débats, d’espaces de discussion, de confrontations, de constructions politiques.

Il n’y aura ni blessures, ni fractures, si nous arrivons à expliquer, à débattre et à convaincre ce que constitue et peut constituer le Front de gauche. Il ne s’agit pas d’un parti, mais d’un rassemblement unitaire.
Le plus important étant le contenu du projet que nous porterons, nous communistes, avec nos partenaires. Tous les mouvements qui composent le Front de gauche doivent trouver les raisons d’agir ensemble, de converger vers la nécessité d’une transformation durable de la société. Il s’agit d’une amorce de ce front populaire que nous voulons construire. Du faire de « l’en commun ».

C’est permettre à tous les citoyens engagés dans tous ces mouvements de communiquer ensemble, de réfléchir ensemble, de confronter les points de vue, d’agir ensemble pour une société débarrassée des dogmes du capitalisme. Elle permet également au PCF d’être de plein pied dans cette société en ébullition sur plan intellectuel, social, écologique.

C’est créer une dynamique de l’envie de regarder le PCF autrement, l’envie d’y venir, d’y apporter des idées. Car il y a des femmes et des hommes, des militant(e)s qui ont une connaissance pointue des dossiers mais qui ne sont dans aucun parti. Ils n’ont aucun lieu pour s’exprimer, pour valoriser leur image, leur engagement.


Non, le Front de gauche, ce n’est pas n’importe quoi.

Hormis quelques départements hostiles à la stratégie du Front de gauche, dont le nôtre et notre direction fédérale, qui s’arc-boute à la stratégie d’union de la Gauche qui a conduit la principale force révolutionnaire du pays à un rôle d’appoint…vis-à-vis du PS, le vote des délégué-e-s de ce 35ème congrès du PCF a réaffirmait très majoritairement le choix des communistes français en faveur du Front de Gauche (545 inscrits – 510 votants – 356 pour et 137 contre).

En ce qui concerne nos camarades qui peuvent avoir une position identitaire et qui méritent le respect, je rappelle simplement que ceux-ci ont soutenu le Front de gauche en Charente-Maritime et que les invectives que je peux entendre ici ou là de la part de camarades sont inadmissibles dans notre Parti.

Démocratie! Démocratie!

Bien entendu, je ne reviens pas sur le fonctionnement et l’organisation des récentes assemblées générales de sections (notamment celle de la section de La Rochelle) et le congrès départemental du 11 juin 2010 à Rochefort sur mer.

-  Les communistes régulièrement adhérents du PCF 17 et soutenant la stratégie du front de gauche majoritairement choisie par les communistes français et notre direction nationale ayant été écartés des débats, non convoqué-e-s ou désigné-e-s même « d’invités surprise ».
- Tout comme sur la cotisation mensuelle du PCF (fixée à 1%) mais qui ne constitue pas bien entendu un barème stricte et impératif (dixit des dirigeants nationaux), notamment pour des camarades qui ont de faibles revenus

- ou le refus de prendre en compte la création de nouvelles cellules alors que les statuts du PCF précisent « L’existence du plus grand nombre de cellules, ouvertes sur la société, faisant preuve d’initiative est un besoin pour organiser l’activité communiste sur tout le territoire national » ou encore « Toute activité prend la forme que décident librement celles et ceux qui en prennent l’initiative. Elle peut être accompagnée de la création d’un comité, collectif, groupe de travail, réseau, collectif de coordination… destiné à favoriser sa réussite et à en assurer la maîtrise démocratique par ses participant-e-s » (article 1-4) . Démocratie, démocratie !

 

Je ne reviens également pas sur le refus de la fédération du PCF 17 de financer la campagne des régionales 2010 pour la liste du Front de Gauche en Charente-Maritime et sur la « mise en garde » parue précédemment dans les Nouvelles de la Charente-Maritime (tout comme dans le dernier n° 266) et laissant penser que la souscription pour la campagne précitée (comme dans le Poitou-Charentes) serait irrégulière ou « suspecte » alors que les chèques des donateurs sont à transmettre au siège de la fédération du PCF 86 à Poitiers.
La commission nationale des conflits (au sein du PCF), qui a été saisie ou le sera sur les divers points précités, rendra ses décisions qui devraient être portée à la connaissance de l’ensemble des communistes charentais-maritimes.

Une Fête de l'Humanité qui devrait tout simplement rassembler...
- Enfin pour conclure mon propos et à titre personnel toujours, je trouve que le choix de Jean FERRAT et de Nelson MENDELA est judicieux et un beau symbole pour une fête de l’humanité en Charente-Maritime qui devrait tout simplement permettre de rassembler TOUS les communistes, dans leur diversité, leurs différences, dans un vrai débat démocratique d’idées. En fait, de choix politiques. Car c’est bien de cela qu’il s’agit.

- Le débat sur les retraites qui se déroulera au stand de la cellule de Marennes, initié par notre camarade Yves LETRANCHANT (tête de liste « Front de gauche »en Charente-Maritime) est une belle initiative. ( Samedi 3 Juillet à 14h 30)

Souhaitons que notre PCF en Charente-Maritime retrouve un vrai parfum de débat démocratique en respectant sa diversité et ses différences. C’est le souhait ardent et majoritaire d’un grand nombre de communistes. Il faut y croire.

Jean-Claude CHEVALLIER

 Membre du PCF Saintes.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

CREUSE : BEAU SCORE DU FRONT DE GAUCHE

 en tête de la Gauche avec 18,63%

Le candidat du Front de Gauche (PCF, du PG et du NPA) est arrivé en tête  de la gauche lors d’une cantonale partielle. Dimanche 5 Juillet, la surprise n’est pas venue du nom du vainqueur de la cantonale  partielle qui se déroulait à Chenerailles, dans la Creuse. Sans suspense, Patrice  Morençais, candidat sans étiquette mais désigné comme son successeur naturel par Guy  de Lamberterie (UMP), conseiller général du canton récemment décédé, a été élu dès le premier tour (68,37 %).
En revanche, le candidat Limousin Terre de gauche (PCF, Parti de gauche et NPA), du  nom de la liste qui a récolté, dans le Limousin, 13,13 % au premier tour et 19,1 % au  second tour des élections régionales de mars dernier, a créé la surprise.
 

 

 Daniel Grosvallet est arrivé en tête de la gauche, avec 18,63 % des voix.

 Daniel  Grosvallet double ainsi le nombre de voix obtenues dans ce canton par la liste  menée par le communiste Christian Audouin au premier tour des élections  régionales, et améliore même de 77 voix le score du second tour. Le PS, qui, à la  différence de 2008, a refusé toute candidature commune face à la droite, obtient 13 % des  voix, perd respectivement 263 et 500 voix sur le canton par rapport aux élections  régionales.
Le résultat de Limousin Terre de gauche est encourageant pour l’avenir !
Ne montre t'il pas une voie a explorer en Charente Maritime !

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Partager cet article

Repost 0
Published by J C Chevalier - dans Pcf: quel avenir
commenter cet article

commentaires

Patrick Job 20/08/2010 17:38



"Souhaitons que notre PCF en Charente-Maritime retrouve un vrai parfum de débat démocratique en respectant sa diversité et ses
différences. C’est le souhait ardent et majoritaire d’un grand nombre de communistes. Il faut y croire.

Jean-Claude CHEVALLIER Membre du PCF Saintes."


Eh bien, les camarades, à la lecture de 'article de Sud Ouest du 15/08/2010 "Plainte contr plainte au PCF", c'est pas gagné !



Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories