Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 07:00

Les dirigeants du Club de foot de Chatelaillon ont déclaré forfait en Championnat de de 1ère division de District de la Charente-Maritime. Selon le Président du District, Gérard Ristors, le Président du Club de Chatel lui aurait dit que "les joueurs ont peur, pas de l'équipe de foot de Villeneuve-Les-Salines elle même, mais de l'environnement".

Jean-Louis Léonard, Député-Maire de Chatelaillon dit avoir été appelé par le Président du Club de sa commune: "Il m'a appelé pour me faire part de son choix, pris en accord avec le Président du District. Il n'a pas envie d'exposer ses gamins à des gestes antisportifs. Il espère que cela donnera à réfléchir" a-t-il dit à Sud-Ouest  (27/3/11).

Certes, il y a eu l'an passé un coup de carabine à plomb tiré  par on ne sait toujours pas qui, hors des supporteurs présents autour du terrain. Mais cela ne fait pas un "environnement" dangereux pour les joueurs! "Je trouve que c'est franchement exagéré. Il n'y a pas mieux pour mettre le feu aux poudres" commentait Jack Dillenbourg, Adjoint aux Spoerts de La Rochelle 

 

Voir une analyse de cette image donnée à Villeneuve-Les-Salines dans mon mémoire de Master sur le quartier, présenté en septembre 2010 (IIIe partie-2). Voir article sur ce blog et site "perigny story":

Le texte complet de mon mémoire de Master 2 sur Villeneuve-les-Salines sur le site "Perigny story" ( merci Patrick Job). Cliquez ci-dessous:

http://perignystory.e-monsite.com/rubrique,villeneuve-les-salines,568461.html

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°° 

 

 

29 mars 2011 06h00 | Par Thomas Brosset 3 commentaire(s)

Tollé contre le club de foot de Châtelaillon

Protestation unanime, hier soir, des élus rochelais contre l'attitude du club de football de Châtelaillon.

  La guéguerre entre La Rochelle et Châtelaillon remonte au Moyen-Âge, à une époque où le football n'existait pas plus que le clivage gauche-droite, que l'UMP ou le Parti socialiste, à une époque où Villeneuve-les-Salines n'était qu'un marécage. Mais le moins que l'on puisse dire, c'est que les événements du week-end dernier n'ont rien fait pour apaiser les esprits. Un bref rappel : prétextant que ses joueurs n'y seraient pas en sécurité, Pierrick Briand, président du club de Châtelaillon, a décidé de déclarer forfait pour le match que les Diables Rouges devaient jouer sur la pelouse de l'OPMVS à Villeneuve- les-Salines. « Je suis consterné. J'en ai les larmes aux yeux. En quarante-cinq ans de salles et de parquets, c'est la première fois que je vois une telle décision. Les gamins de Villeneuve étaient prêts à aller jouer à Châtelaillon, si c'était le pied des immeubles qui posait problème », martelait Jack Dillenbourg, adjoint aux sports à La Rochelle, hier soir, lors de la réunion du Conseil municipal où venait d'être évoquée l'extension de la salle de musculation Catharsis dans ce même quartier de Villeneuve.

 

La politique de Châtelaillon

Il était aussitôt relayé par le député-maire Maxime Bono : « S'il peut y avoir une suite judiciaire, je ne raterais pas cette occasion. C'est scandaleux de stigmatiser ainsi un quartier. Il s'y fait des choses fantastiques. Pour le connaître, il faut le fréquenter ». Et Daniel Matifas, l'adjoint au quartier de Villeneuve, d'en rajouter une couche : « Que le président du club de Châtelaillon, soutenu par le député-maire, prenne une telle décision est tout simplement inadmissible. Tout le quartier est derrière son club. Toute la ville ».

L'affaire prenait soudain un tour politique, Jean-Louis Léonard ayant été tenu au courant de la décision du président du club de foot et ayant notamment déclaré dans « Sud Ouest Dimanche » : « Il n'a pas envie d'exposer ses gamins à des gestes anti-sportifs. Il espère que ça aidera à faire réfléchir ».

Sept petits mots qui ont mis le feu aux poudres à La Rochelle et ravivé le vieux conflit entre les deux cités. Les élus rochelais ont volé au secours de leur quartier populaire suspecté par « les gens des beaux quartiers » de Châtelaillon de n'être tout simplement pas fréquentable, même pour une équipe de foot.

« De toute façon, ça c'est le résultat de la politique menée à Châtelaillon », commentait à brûle-pourpoint l'élu de la liste Bono, Habib Moufakès.

« Notre groupe n'approuve pas du tout l'attitude du club de Châtelaillon, mais nous ne sommes pas pour autant d'accord avec ce qui vient d'être dit à l'instant », précisait Aurélien Bon sur les bancs de l'opposition UMP, pour ménager Jean-Louis Léonard.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories