Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 08:35

Quelques réflexions et arguments : La Pallice , pour contribution modeste

 

        Les débats liés à action de l'Association "Respire" ( sur le quartier de La Pallice à La Rochelle) sont techniques, mais ils ont une valeur  « humaniste et philosophique » car ils posent la question de la place de l’homme dans son environnement. C'est-à-dire culturel, de santé , de bien être…

       L’action menée interpelle les décideurs , les élus, mais aussi la population en général . Celle-ci doit se poser le principe de l’utilité publique , de la solidarité. Peut-on, au nom de son propre confort et bien être, rejeter sur d’autres les conséquences des choix économiques et environnementaux ?

 

Le problème de La Pallice: un problème de l’agglomération rochelaise 

Toute activité humaine engendre des nuisances et des risques, mais ceux-ci doivent être évalués et diminués au fur et à mesure des progrès scientifiques et techniques. Mais cette activité humaine doit faire l’objet de choix démocratiques et implique des dispositions collectives . Les problémes de sécurité et de prévention sont d’abord des problèmes liés aux comportements , certes passés pour certains mais actuels pour d’autres.

 

Faisons des parallèles entre la tempête Xynthia et la situation de La pallice.

  °1ère constatation : il n’y a pas de culture de prévention chez nos élus et chez les citoyens.

Les élus ont plus de responsabilité du fait qu’ils sont décideurs, mais aussi par le fait qu’ils n’ont absolument pas contribué à une éducation citoyenne.

   °2éme constatation : des emplacements d’équipements ont été fait sans prendre en compte les risques  ( parkings souterrains ,…),des aménagements n’ont pas été faits (digues, barrages, écluses..), des entretiens et surveillances n’ont pas eu lieu pour faire face à la tempête.

    En ce qui concerne La Pallice, il n’a pas été tenu compte dans les choix  d’urbanisme des contraintes pesant sur l’extension du port  et de son développement industriel ( posant d’ailleurs la question du choix de développement pour l’avenir). Mais quel que soit ce choix ,des nuisances diverses existeront toujours. Que doit on installer sur la Pallice, à quel  endroit , dans quelles conditions des dessertes et transport ?. Comment gérer et surtout éviter les risques et nuisances pour la population ?.

 

Il faut distinguer risques et nuisances :

  ° Risques, mettant immédiatement en danger les populations : incendie , explosion, nuage toxique

   ° Nuisances, plus diffuses : bruit , pollution , circulation , paysages etc…

 

Choix et erreur politique ?

   Présenter  La Pallice comme un nouveau quartier « tendance » a certainement trompé pas mal de personnes  désirant s’installer. Ne pas prendre en compte les contraintes existantes, et bien sûr à venir car ce port développera obligatoirement son activité , est sans doute une faute politique..au sens citoyen du terme ;

 Aménager l’existant en tenant compte de l’historique des installations  industrielles et des constructions des habitations est une obligation, se poser  la question  des indemnisations, des aménagements possibles  est un débat

Préparer l’implantation de nouvelles installations (si c’est le choix) impose de se doter des moyens sur le plan de l’urbanisme. Réserver des terrains, aménager des zones de sécurité entre les habitations et les industries, c’est accepter qu’ils puissent exister des espaces de désert sur le plan humain.

Pour  La Pallice, prendre de manière isolée chaque installation pour l’étude des risques est insuffisant. Toutes les catastrophes ont montré dans l’étude de l’arbre des causes que c'est la conjonction de divers facteurs pas toujours immédiatement liés qui sont à l’origine des accidents.Conjonction de tempête très forte et de nuage toxique ou incendie, conjonction d’accidents sur deux sites en  même temps posant d’ailleurs la question des moyens de secours.

 

Les catastrophes sont toujours le produit de la conjonction de plusieurs facteurs

 On peut donc rationnellement penser( sans tomber dans le catastrophisme des films américains) qu’une tempête exceptionnelle (type 1999,2010) remette en cause les conditions de sécurité d’un site : effondrement de bâtiments et lieux de stockage, détérioration des alarmes et conditions de secours difficiles. Il faut aussi anticiper l’avenir et intégrer le principe de précaution.

Des études récentes semblent désormais montrer que la conjonction des diverses pollutions qui chacune prises séparément( dans le respect des normes actuelles) serait acceptable, est facteur de troubles sur la santé humaine : voir bilan chez les agriculteurs , voir bilan dans les villes. Bruit pollutions, stress….

Faut il donc attendre d’avoir la certitude des résultats pour agir. Faut il attendre d’avoir la certitude du réchauffement climatique pour changer. C’est aussi ça le principe de prévention.

 

Hormis les installations classées à risques avérés, les contraintes économiques du quartier rochelais de La Pallice posent bien la question de l’urbanisme de ce quartier et de ses risques industriels, pollutions diffuses , risques circulation(camions et trains) transport produits dangereux, bruit et nuisances sonores en général , nuisances visuelles,.

 

L’aménagement de ce quartier doit faire l’objet d’un débat citoyen à La Rochelle.

 Profitez de l’agenda 21 pour l’ouvrir, Jeudi 13 Janvier - 18h - au Forum des Perthuis, aux Minimes, à l'initiative de la CDA de La Rochelle

 

                          Daniel Chuillet

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Sur ce blog: articles précédants ( cliquez dessus pour lecture):

° La Rochelle: oppositions à l'extension du port de plaisance des Minimes et à la cimenterie à La Pallice

° Zones Sevezo: l'Etat se désengage. Indignation de France Nature Environnement

° Picoty à La Rochelle-Pallice: 4 cuves qui dev(r)aient aller ailleurs

° La Pallice/cuves d'engrais nitraté de SISP: un maire vent debout, un adjoint coi !

 

Et sur le site du PG 17, à propos de la cimenterie HOLCIM:

http://17.lepartidegauche.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=722:holcim-a-la-pallice-non-&catid=50:evenements&Itemid=477

Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Respire à Laleu-La Pallice
commenter cet article

commentaires

henri moulinier 13/01/2011 11:09



Je pense que cet espace de rencontre, ce soir, avec les élus de la CDA n'est pas à négliger, pour échanger, interpeller aussi, comme vont le faire les membres de l'association Respire.



Fabrice RESTIER 12/01/2011 22:39



Du côté du centre-ville, la mairie prend prétexte d’une meilleure qualité de vie pour justifier le verdissement d’ancien parking (Valin) et la construction de parking sous terrains onéreux pour
ceux qui s’y garent et pour le budget municipal. Mais à La Pallice on multiplie les activités industrielles et SEVESO qui nuisent à la qualité de vie, et le réaménagement du parking Basse
Bretagne se fera en surface ! Malgré la liste des investissements dans ce quartier dernièrement rappelée à l’association RESPIRE par le maire, on ne peut nier une différence de traitement
qui s’explique par la distance qui sépare La Pallice du vieux port.


Plus généralement, les quartiers périphériques de la ville payent le prix fort de la qualité de vie du centre, puisque la ville veut que les citoyens y laissent leurs voitures et la pollution qui
les accompagne, mais que les conducteurs ainsi « yélocompatibilisés » viennent néanmoins consommer au centre.


Mais la presse locale ne se fait que l'écho du pouvoir en place, l'opposition officiellement élue y est quasiment inexistante (il faut dire qu'elle ne s'oppose pas beaucoup), et l'opposition non
élue y est ignorée et doit se contenter de poster des commentaires sur internet. Dans un article, la moindre remarque d’un citoyen relevée pour tenter de donner une caution démocratique au
travail de rédaction est automatiquement suivie d’une réponse largement argumentée d’un élu (voir par exemple l’article de ce jour sur le square Valin http://www.sudouest.fr/2011/01/12/le-square-valin-respire-287817-1391.php)! Donc là non plus, pas de débat !


C’est pour ces raisons que je dis, en toute amitié, à Daniel Chuillet qu'il est totalement utopique de penser que le rendez-vous de l’agenda 21 sera l'occasion d'un débat ! Le nombre de
participants, que ces derniers soient d'accord ou pas avec le projet présenté, servira de caution au dit projet dans la presse du lendemain pour justifier sa popularité. Ajouté à cela que l’on va
encore entendre les mêmes fadaises depuis la tribune, je m’interroge sur l’intérêt de participer à ce cirque, si ce n’est pour la collation qui devrait suivre la réunion, où là le débat citoyen
peut enfin commencer.



Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories