Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 08:16

Le débat est relancé. Il n'est pas nouveau.

 

Une première étape de ce débat a eu lieu lors de l'élargissement de la piste de l'aéroport de La Rochelle-Laleu. Maxime Bono avait alors dit que ces travaux donnaient de la sécurité aux avions de type charters qui s'envolaient/atterrissaient à Laleu. Mais qu'il fallait envisager de développer un seul aéroport départemental à Rochefort-SaintAgnant, qui en possède déjà un. D'autant que par la 4 voies  et le pont traversant la Charente, La Rochelle et les habitants de l'agglomération sont à moins de 20 mn de ce aéroport rochefortais.

Cela dit aujourd'hui, un aéroport agrandi, à taille départementale à Rochefort-Saint Aignant est-il nécessaire? Certes, il y a des lignes low-coast qui utilisent La Rochelle. On peut rejoindre des plates formes de départ plus internationalisés ( Clermont).

 

Mais, il y a la perspective de la raréfaction/hausse du coût du pétrole et les enjeux de réduction des émissions de gaz à effet de serre, dont l'aviation est un des facteurs. Et il y a, depuis quelques années, et fait nouveau,  la liaison TGV avec Paris, sans compter les liens ferroviaires avec Nantes et Bordeaux qu'il faut à tout prix sauvegarder et moderniser.

 

Et puis, soyons clairs: l'avion n'est-il pas destiné de plus en plus, dans ce contexte, aux vols long courrier, qui partent de Paris-Roissy, mais aussi... de Nantes et de Bordeaux? J'en ai  fait l'expérience plusieurs fois et personnellement je préfère partir de Nantes ou de Bordeaux que de Paris. Cela évite des coûts (train ou voiture/autoroute, voire hôtel/repas) et du temps pour faire l'aller-retour.  

Je comprend alors le point de vue de l'ACENA, qui mérite discussion!  Qu'en-pensez-vous?                H.M.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Sud-Ouest - 18-10-2010

« A-t-on vraiment besoin d'un aéroport ? »

Son enclavement le condamne pour des raisons de sécurité, affirme l'Acena. Qui ne voit pas non plus la nécessité d'un aéroport départemental.

 Pour l'Acena : « L'aérodrome rochelais est naturellement condamné pour des raisons de sécurité ». photo archives d. jullian

Pour l'Acena : « L'aérodrome rochelais est naturellement condamné pour des raisons de sécurité ». photo archives d. jullian

Partager
Facebook Twitter Diggit StumbleUpon
 

 

Un aéroport départemental à Rochefort ? En 2020 ou à la saint-glinglin ?
Le débat relancé par Maxime Bono, député-maire de La Rochelle, et Dominique Bussereau, président du Conseil général, est suivi avec intérêt par l'Acena, l'Association contre l'extension et les nuisances de l'aérodrome de La Rochelle. Son vice-président, Émile Fernandez, le tranche à sa façon : « La seule question qui vaille est de savoir si la Charente-Maritime, à mi-chemin entre Bordeaux et Nantes, a vraiment besoin d'un aéroport. La France en compte 170 pour 61 millions d'habitants ; l'Allemagne 19 pour 82. »
 

Cette pléthore d'équipements coûte cher aux finances publiques, dit-il, plus qu'elle ne leur rapporte. L'Acena ne croit pas au discours officiel qui veut que l'aéroport rochelais soit « un apport déterminant » (Maxime Bono) pour l'économie locale. « La cour des comptes l'a souligné, les retombées économiques ne sont démontrées par aucune étude fiable. Le véritable rapport coût/avantage reste à établir. »

« Les contribuables paient »

On sait en revanche que, à La Rochelle comme ailleurs, les compagnies low cost coûtent cher en subventions aux finances publiques. « En fin de compte, ce sont les contribuables qui paient pour les touristes qui voyagent à bas prix. »

Et puis, il y a la sécurité. À l'heure où le futur plan de prévention des risques technologiques suscite la polémique dans les quartiers ouest de La Rochelle, Émile Fernandez pointe la présence à proximité de l'aéroport du dépôt pétrolier Picoty-SDLP, de l'usine d'engrais Gratecap, de Rhodia… « Tout cet arsenal à quelques centaines de mètres de la piste de l'aérodrome et des riverains ! »

Bref, pour l'Acena, de par sa situation géographique « l'aérodrome rochelais est donc condamné naturellement pour des raisons de sécurité ».

 

Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Préserver notre planète
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories