Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 06:06
La nomination du fils Sarkozy à la tête de la Défense est l'expression du  népotisme  du  clan Sarkozy. Ce sont  des pratiques dignes d’une « République bananière » de la part du « souverain de la France et de sa caste » écrit un journaliste du Times! La nouvelle fait du bruit jusqu’en Chine, où les médias ironisent sur la promotion du « petit Sarkozy ».







 Oui, c'est un acte parfaitement ecoeurant, révoltant!
Une fausse petite annonce est  restée quelques heures sur le site de l’Épad, tournant en dérision le profil du fils du chef de l’État : « Diplômé du baccalauréat, vous ne disposez d’aucune expérience professionnelle » et « vous redoublez sans arrêt à la fac »…
 Une pétition en ligne a recueilli 8 000 signatures invitant Jean Sarkozy à « renoncer à postuler au poste de président de l’Épad ». « Présider un tel établissement demande compétence et expérience. La qualité de vie de tous les gens   (200 000 salariés, 150 000 habitants ) en dépend », y lit-on. Or le Prince Jean  Sarkozy a 23 ans et il  vient de rentrer en deuxième année de droit.
Sur le fond, cette nomination signerait une  mainmise sur un budget de plus d’un milliard d’euros: c' est  inquiètant pour l’avenir de la région Ile de France.

Une basse manoeuvre en recul
L'Elysée est bien consciente des réactions négatives. Un sondage atteste de plus de 60% de critiques. Alors "L'Etat" se propose de faire s'abstenir ses 9 représentants sur les 18 qui siègent à l'Epad ( Etablissement de la Défense). L'Elysée reprend ainsi à la volée une proposition du député PS de la Nièvre, Gaêtan Gorce, proposition bien déplacée, à mon sens. Certes, ne resteraient, pour le vote, au sein du Conseil d'Administration de  l'EPAD: 8 élus ( 4 de droite et 4 de gauche, dont le Maire communiste de anterre, candidat) et un représentant de la Chambre de Commerce. Mais cette basse manoeuvre ne règle pas l'essentiel: la candidature de Jean Sarkozy demeure!!!

Ce fait du Prince s'inscrit dans une Constitution française devenue présidentielle:
pouvoirs étendus du Président au détriment du Parlement et des citoyen(ne)s, électionl à 2 tours qui pousse à la bipolarisation entre 2 candidat(e)s, mandat calqué sur celui des députés et inversion du calendrier électoral qui fait des élections présidentielles les élections déterminantes de la vie politique française et qui pousse à l'hyperpersonnalisation. Cela  sied  aux personnags mégalos comme Nicolas Sarkozy. Oui, la France a besoin d'un profond souffle démocratique et citoyen, d'une 6e République!

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

  Jeudi 22 octobre: Jean Sarkozy renonce!

 

Jean Sarkozy a annoncé jeudi 22 octobre au journal de France 2 qu'il renonçait à briguer le 4 décembre la présidence de l'EPAD, établissement public de La Défense pour échapper aux soupçons de népotisme qui pèsent sur cette promotion programmée. Estimant que le fait d'être candidat à une élection n'était jamais "une erreur", le fils cadet du chef de l'Etat a dénoncé la "campagne de manipulation et de désinformation" qui l'avait finalement amené à faire le "choix de la raison". "Je ne veux pas d'une victoire qui porte le poids d'un tel soupçon. Je n'accepte pas que ce soupçon de favori, de passe-droit ou de traitement de faveur puisse peser", a ajouté  Jean Sarkozy23 ans, conseiller général des Hauts-de-Seine et étudiant en deuxième année de droit. "Je serai candidat au poste d'administrateur de l'Epad , mais si je suis élu je ne briguerai pas la présidence".

Sa candidature à la direction du premier quartier d'affaires d'Europe avait provoqué un tollé au sein de l'opposition et semé le trouble jusque dans les rangs de la majorité où l'on redoutait les répercussions électorales de cette polémique. L'ambition du jeune homme à prendre la tête de l'EPAD se heurtait également à l'incompréhension du public. Selon un sondage CSA paru dans Le Parisien/Aujourd'hui en France vendredi dernier, près des deux tiers des Français (64 %) et plus de la moitié des sympathisants de droite (51 %) critiquaient cette candidature.


  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 


UNE CANDIDATURE LEGITIME, NADINE GARCIA CONSEILLERE GENERALE, ELUE A NANTERRE,  SALARIEE DU QUARTIER D'AFFAIRES



Le 23 octobre, les Conseillers généraux des Hauts-de-Seine vont désigner un représentant du département au conseil d'administration de l'EPAD.  La désignation attendue de Jean Sarkozy est déjà qualifiée par la majorité de nos concitoyens comme autoritaire, relevant de népotisme et suscite une très large contestation.

Le groupe communiste et citoyen a décidé de présenter une candidature beaucoup plus légitime celle de Nadine Garcia, Conseillère Générale élue à Nanterre sur le canton rayonnant sur la Défense, salariée depuis 25 ans d'une grande entreprise financière située dans ce secteur. Celle-ci connait bien les enjeux de ce territoire, les attentes et les besoins des habitants comme ceux des salariés. Le Conseil d'Administration de l'EPAD s'enrichirait  ainsi de la présence d'une salariée de ce quartier d'affaires où travaillent près de 200 000 personnes n'ayant aucun représentant dans cet établissement public.

Nadine Garcia et les élus du groupe communiste et citoyen soutiennent la candidature de Patrick Jarry à la présidence de l'EPAD, le 4 décembre prochain. 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

petition Je soutiens la candidature de Patrick Jarry à la Présidence de l'EPAD !
( Nombre de signatures : 535 )    AddThis

Voir les signatairesSigner cette pétition    Participer au forum Réagir à cette pétition    Voir les signataires Voir la liste des signataires



Date de création : 15/10/2009
Date de cloture : 04/12/2009

Auteur : Des français qui croient encore en la République


A l'attention de : Patrick Jarry, maire de Nanterre


Le maire PCF de Nanterre Patrick Jarry a annoncé mercredi qu’il se porterait candidat à la présidence de l’Etablissement public d’aménagement du quartier d’affaires de La Défense (Epad), car il ne voit pas en quoi il serait "moins légitime que Jean Sarkozy".

"Je ne vois pas en quoi je serai moins légitime que Jean Sarkozy", a déclaré M. Jarry, interrogé par des journalistes en marge d’une réunion à la préfecture des Hauts-de-Seine, à Nanterre.

"Avec l’extension de La Défense", prévue dans un projet de décret, "le territoire sera à 70% situé sur (le territoire de) ma ville", a-t-il ajouté.

Patrick Jarry est l’un des 18 administrateurs de l’Epad, en tant que représentant de la ville de Nanterre. Le conseil d’administration (CA) est composé de neuf représentants des collectivités territoriales et autant de représentants de l’Etat.

Le CA de l’Epad doit se réunir le 4 décembre pour élire un successeur à Patrick Devedjian, touché par la limite d’âge de 65 ans. D’ici là, le conseil général des Hauts-de-Seine doit élire un nouveau représentant, après la démission d’Hervé Marseille (Nouveau Centre).

Le conseiller général et fils cadet du chef de l’Etat, Jean Sarkozy, a obtenu jeudi de la majorité UMP-NC le soutien pour se présenter au poste d’administrateur et briguer la présidence de l’Epad.


Pour faire un lien vers cette pétition, cliquez-ici

 

Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Défendre nos libertés
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories