Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 09:05

 

 Le sommet de la Terre s’est achevé ce vendredi 22 juin 2012 au Brésil, sans la moindre 
manifestation de satisfaction et sous les critiques des ONG. Les négociations environnementales menées dans le cadre du sommet de la Terre se sont terminées. Elles laisseront le monde sur sa faim.

 Dépouillé d’objectifs contraignants pour les États autant que de garde-fous à l’intention du monde industriel, le texte devant servir de base à la résolution que prendront les 193 États, écope des pires critiques. Elles sont sans concessions du côté de la société civile. L’accord ne propose rien pour s’attaquer aux crises écologiques et sociales qu’affronte la planète, estiment ainsi les Amis de la terre, qui rebaptisent la conférence « sommet de la Terre brûlée ».

        Le texte (en anglais) de la déclaration finale de Rio juin 2012:

  http://www.uncsd2012.org/content/documents/727The%20Future%20We%20Want%2019%20June%209pm.pdf

Engagements volontaires

Attac, dans un décryptage à chaud, fait le compte de tous les « laissez-passer » que le document confère aux États. Les engagements ne sont bien souvent que « volontaires ». L’organisation cite pour exemple les subventions versées aux énergies fossiles, dont il revient à chacun de décider ou non de les supprimer. De même, le document allège-t-il les références aux droits humains et sociaux, entre autres celui à l’eau. Pour Attac, il s’agit là ni plus ni moins d’un enterrement en bonne et due forme du processus multinational.

Côté politique, François Hollande a plus sobrement estimé que cet accord constitue une « étape importante » quoique encore insuffisante. Il a noté, en outre, l’avancée que représente, en terme de gouvernance mondiale, l’élargissement des compétences conférées au Programme des nations unies pour l’environnement (PNUE), quand bien même cela ne débouche pas encore sur l’organisation mondiale indépendante que la France appelait de ses vœux.

Objectifs de développement durable

Le seul aspect à avoir semble-t-il progressé est celui des "objectifs de développement durable", censés prendre le relais des objectifs du millénaire pour l’éradication de la pauvreté qui se terminent en 2015. Mais là encore, des bémols sont à relever. « Le contenu n’est pas mauvais », notait, jeudi, un diplomate camerounais. « Mais leur adoption pourrait être reportée à 2015. »

 Le poids des mots, le choc du vide

Quand on compte les mots, le poids détermine la consistance du texte, l'accord manque de concistance. Ainsi la commissaire de l’UE à l’environnement, Connie Hedegaard, relève-t-elle que le texte comprend trop de « prend note » et de « réaffirme », et pas assez de « décide » et de « s’engage ». Attac France dénombre plus de trente fois « croissance »… et plus aucune référence à la « justice environnementale ».

 Henri Moulinier

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Les dirigeants mondiaux adoptent le document final du Sommet Rio+20
(Xinhuanet 23/06/2012)

RIO DE JANEIRO -- Les dirigeants mondiaux ont adopté vendredi 22 juin 2012 un document final au terme du Sommet Rio+20, visant à éradiquer la pauvreté et assurer un avenir durable pour la planète.
Au terme de la Conférence des Nations Unies pour le développement durable (Rio+20), tenue à Rio de Janeiro, au Brésil, 191 Etats membres ont renouvelé leurs engagements envers le développement durable au niveau mondial et ont déclaré que le monde devrait changer son modèle de croissance basé sur la consommation et la production non durable.
Le document de 53 pages, intitulé "Le monde dont nous voulons", a été adopté suite aux négociations prolongées et intenses que le chef de l'ONU, M. Ban Ki-moon, avait qualifiées de "désagréablement lentes" .
"Nous, les chefs d'Etat et de gouvernement et les représentants de haut niveau[...] renouvelons notre engagement au développement durable et d'assurer la promotion d'un avenir économiquement, socialement et écologiquement durable pour notre planète et pour les présentes et futures générations", déclare le texte.
Les dirigeants ont réitéré les Principes de Rio adoptés il y a 20 ans lors du Sommet de la Terre, également tenu à Rio de Janeiro, en particulier le Principe des responsabilités communes mais différenciées, qui a été inclu à la demande véhémente des pays en développement.
Rappelons que les principaux pays industrialisés, dont les Etats-Unis, s'étaient opposés à ce principe particulier, l'une des questions les plus épineuses au cours des pourparlers.

Un grand succès ?
Le secrétaire-général de l'ONU, Ban Ki-moon, a qualifié le document final de'"grand succès" réalisé par le sommet de Rio+20 et d'un modèle pour un monde plus durable.
"C'est un très bon document. C'est une vision sur laquelle nous pourrons bâtir nos rêves[...] il est important que les Etats membres sont unis et travaillent ensemble", a souligné le chef de l'ONU.
Le sommet a également formellement introduit un nouveau terme - économie verte - au monde, mais s'est abstenu de proposer une définition claire, car il manque encore de consensus au sein de la communauté internationale.
Il a considéré l'économie verte comme l'un des outils les plus importants pour la réalisation du développement durable, mais a souligné qu'il existe "de différents approches, visions, modèles et outils pour chaque pays".

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

* Le texte (en anglais) de la déclaration finale de Rio juin 2012

  http://www.uncsd2012.org/content/documents/727The%20Future%20We%20Want%2019%20June%209pm.pdf

* Analyse d'Attac de la déclaration finale:

  http://www.france.attac.org/articles/rio20-note-de-decryptage-ndeg2

* le texte de l'accord du premier Sommet de Rio en ... 1992:

     http://www.un.org/french/events/rio92/rio-fp.htm   

Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Préserver notre planète
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories