Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 15:50
Des organisations, des citoyen-ne-s sont opposés à une intervention.
 Mais je ne suis pas convaincu de bien fondé de cette position, aujourd'hui, car ils n'abordent pas le fait que la rébellion était en train d'être écrasée par les forces de Kadhafi, et que derrière cet écrasement se profilerait une répression féroce du peuple consécutive au rétablissement du régime.
  Dans le monde qui est en train de naître, il me semble impossible de laisser des peuples écrasés. On peut toujours dire qu'il aurait fallu que les choses se passent autrement... certes, mais nous sommes devant une situation concrète qui nécessite une action concrète. 

Cela n'empêche pas  la vigilance, car le mandat de l'ONU doit être respecté et aucune intervention terrestre ne serait acceptable. Il appartient au peuple libyen, dans un pays pacifié, de promouvoir une rupture démocratique pour que ses choix puissent librement s'exprimer, sans ingérance étrangère. Cela passe de toute façon par la mise à l'écart de Kadhafi et de son pouvoir dictatorial.                      H M
Texte intégral de la Résolution 1973 du Conseil de Sécurité des Nations Unies (17 mars 11)
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Appel du Collectif de solidarité avec le peuple libyen : marche de solidarité samedi 26 mars
 
° Marche de solidarité avec le peuple libyen en lutte pour les libertés, l’Etat de droit et l’intégrité du pays à Paris, samedi 26 mars 2011, à 15 heures, de la place de la République à la place de la Nation.
° A La Rochelle, Rassemblement ce samedi 26 mars - 18H - Cours des Dames - à proximité du Village de la diversité ( de 14h 30 à 18h 30)

- Protection des populations civiles – quel qu’en soit le lieu –, ainsi que des résidents étrangers et des migrants
- Vigilance sur l’escalade de guerre, et sur tous les dévoiements possibles de la résolution 1573 votée par le Conseil de sécurité de l’ONU
- Vigilance sur la duplicité des gouvernements occidentaux et de la Ligue arabe
- Arrêt des livraisons d’armes au dictateur, et sanctions contre les Etats qui s’y livreraient
- Reconnaissance du Conseil national de transition intérimaire, seul représentant légitime du peuple libyen
- Justice exemplaire contre les crimes de Kadhafi
- Solidarité avec le peuple libyen en lutte pour les libertés et la démocratie
- Soutien aux révolutions et luttes des peuples du monde arabe

 

Premiers signataires
- Collectif libyen du 17 février, Collectif tunisien Sidi-Bouzid, Comité marocain de suivi du 20 février, Collectif d’Algérien(ne)s de soutien à la lutte en Algérie pour le changement et la démocratie
- ASDHOM, ATF, ATMF, ATTAC, CFDA, CRLDHT, Etoile nord-africaine, FTCR, LDH, Manifeste des libertés, MRAP, Sortir du colonialisme, Union syndicale Solidaires
- Europe Ecologie-les Verts, NPA, PCF, PG, PIR
- PCOT-France (Tunisie), PPDS-France (Syrie)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 
 Le point de vue de la LDH  en date du 17/3/11 

Il était temps.

 

Le peuple libyen, soulevé contre son dictateur, est menacé des pires représailles par un régime barbare disposant d'importants moyens militaires

La partie du pays, contrôlée par les opposants mal équipés, risque d’être reprise par ses armées au prix d’un massacre terrible. Pendant plusieurs semaines, les Etats arabes, ceux d’Europe et les grandes puissances qui ont armé le régime de Mouammar Kadhafi ont regardé en spectateurs les préparatifs de ce massacre sans prendre aucune mesure effective pour aider le peuple libyen. Le Président français s’est contenté de quelques effets d’annonce pour tenter de faire oublier ses actes passés.

 

Le vote du Conseil de sécurité des Nations unies, dans la nuit du 17 au 18 mars, laisse espérer dans l’attitude de la communauté internationale un changement historique.

 Les Nations unies, écartant une intervention terrestre dont l’invasion de l’Irak par les troupes de l’Otan a montré les effets néfastes, ont enfin réagi. Elles se sont souvenues que la fondation de l’Onu repose sur le refus du principe qui avait causé la perte de la Société des nations (SDN) selon lequel, comme l’avaient dit les dirigeants de l’Allemagne nazie, « charbonnier est maître chez soi », la souveraineté d’Etats, même barbares, ne doit jamais connaître de limite. Les Nations unies se sont souvenues de ce que les principes universels des droits de l’Homme peuvent prendre le pas sur celui de la souveraineté des Etats, et imposent à la communauté internationale la responsabilité d’y intervenir sur la base du droit international.

 

La Ligue des droits de l’Homme s’en réjouit.

 Tout en sachant que seule la mobilisation des opinions publiques en faveur de la solidarité avec le peuple libyen pourra obliger les Etats à mettre en œuvre effectivement des mesures efficaces.

La LDH appellait au rassemblement de solidarité avec le peuple libyen  samedi 19 mars, à 15 heures, à Paris au Trocadéro - Parvis des droits de l’Homme

LDH.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 Kadhafi promettait "la mort aux manifestants"

Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, dont le régime est confronté à une révolte populaire sans précédent, avait menacé mardi22/2 les manifestants armés de " la peine de mort", dans un discours retransmis à la télévision.

Le colonel Kadhafi, qui tenait à la main son Livre vert, recueil de ses pensées publié dans les années 1970 et qui sert de Constitution de pays, a également affirmé qu'il se "battrai jusqu'à la dernière goutte de (son) sang".

Il a également appelé l'armée et la police à reprendre la situation en mains.

Lire la suite: Kadhafi: l'horreur d'une dictature sanguinaire - Assez!!!

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    Le point de vue du PCF

 

Le risque d'un engrenage

 

En adoptant, sous pression de la France et de la Grande-Bretagne, une résolution qui autorise une intervention militaire aérienne et des frappes ciblées, le Conseil de Sécurité prend le risque d'un engrenage en s'inscrivant dans une logique de guerre aux conséquences hasardeuses.

Le Parti communiste français, qui n'a cessé d'exiger l'arrêt immédiat des opérations et de la répression militaires ayant déjà fait de nombreuses victimes civiles, réitère une  fois encore sa condamnation du régime de Kadhafi et son plein soutien aux forces qui agissent pour la démocratie en Libye, avec le Conseil National de Transition.

 

De lourdes questions se posent aujourd'hui

Toutes les possibilités d'aide directe ou par les États arabes à la rébellion ont-elles vraiment été étudiées? Est-ce vraiment la protection du peuple libyen que cherchent les puissances occidentales?

  Des experts, des journalistes expliquent déjà qu'il faudra envoyer des forces spéciales au sol et que l'objectif est de faire tomber le régime de Kadhafi...

Le Parti communiste français, dans ces graves circonstances,  rappelle le désastre des guerres en Irak et en Afghanistan qui furent chaque fois déclenchées au nom de la protection des populations et de la démocratie. Il exprime son inquiétude profonde devant une telle situation. Il appelle à la plus grande vigilance.

 Il s'étonne enfin par ailleurs du silence complice qui entoure au même moment la répression du mouvement populaire au Barheïn.

  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

  Le point de vue de Jean-Luc Mélanchon

 

Pas d'intervention physique

 

"Il e faut pas que les français passent de l'état d'abattement et de ridicule dans lequel nous avons été sur les révolutions en Egypte et Tunisie à une espèce d'exaltation cocardière.

Nous répondons à un mandat des Nations Unies qui nous enjoint d'intervenir militairement pour aider la révolution libyenne. Nous n'avons pas donné notre accord à une intervention physique

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Le Parti Socialiste: Benoit Hamon

 

"Permettre aux inurgés de l'emporter"

 

"On ne salue pas avec enthousiasme le fait qu'on soit entrée en guerre, c'est une  décision grave qu'il fallait prendre. Le PS avait soutenu l'idée d'une zone d'exclusion aérienne, elle est désormais à l'oeuvre, ce que je souhaite, c'est que rapidement cette opération militaire puisse avoir un impact et changer l'état du rapport de forces en Libye pour permettre aux insurgés de l'emporter"

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

L'Union Africaine

 

"La cessation immédiate de toutes les hostilités"

 

"Il faut une action urgente pour une solution africaine à la crise gravissime que traverse ce pays frère" a dit le président mauritanien. "Cette solution doit être conforme à notre attachement au respect de l'unité et de l'intégrité territoriales de la Libye, ainsi qu'au rejet de toute intervention militaire étrangère, qu'elle qu'n soit la forme".

Les chefs d'Etats africains appellent à la tenue d'un Sommet sur la Libye, le 25 mars, en Ethiopie.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

La Ligue arabe

 

Estime que les actuels bombardement n'ont rien à voir avec la résolution de l'ONU dont le but "est d'imposer une zone d'exclusion aérienne" a critiqué son responsable, Amr Moussa.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Evo Morales, Président de la Bolivie

 

Dénonce à la fois les violations des droits de l'homme ( par Khadafi) et"lintérêt de (la coalition) de s'approprier du pétrole".

  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Bernard Langlois - "Politis" et Daniéle Blaitrach

 

http://www.politis.fr/La-compassion-pour-la-Libye,13473.html

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Cause libyenne, calculs français: cette guerre est un piège

23/3/11 Edwy Plenel - Médiapart

Dès que la diplomatie cède le pas à la guerre, les peuples sont sommés de choisir : pour ou contre, sans même avoir le temps ou l'occasion de réfléchir et de débattre. Cette alternative sommaire met à l'épreuve le journalisme dans sa fonction critique, peu compatible avec les suivismes moutonniers et les pensées automatiques. L'affaire libyenne en est une nouvelle illustration, juste cause internationale pervertie par les calculs politiciens du pouvoir français. L'arme de la critique ne vaut guère si elle s'interdit la critique des armes. Quant au métier d'informer, il ne saurait défiler en uniforme. Lire la suite:

 

http://www.mediapart.fr/journal/international/

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Droits de l'Homme
commenter cet article

commentaires

RESTIER Fabrice 22/03/2011 23:18



Le pouvoir est critiqué lorsqu’il n’intervient pas, et il est aussi critiqué lorsqu’il intervient ! A certains niveaux de responsabilité, il me semble que l'on n'a plus le loisir d’idéaliser
le monde, mais le devoir de faire des choix impossibles.


Je reprendrai une formule de Charles Péguy à l’attention de Kant pour commenter le dernier article cité : Danielle Bleitrach a les mains pures, mais elle n'a pas de mains !



Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories