Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 17:00
    Je publie ce texte du Parti de Gauche de La Rochelle à la veille d'un débat sur les Municipales à la Fête de l'Humanité organisée par la Fédération du PCF 17(*) ce Samedi 29 juin (où sont invitées les seuls représentants du PS, du MRG et d'EELV, mais aucunement les autres formations membres du Front de Gauche; c'est tout ... un programme!) et alors que nous venons d'apprendre avec stupeur qu'un incendie a ravagé une partie de l'Hôtel de Ville de La Rochelle, lieu de démocratie locale et élément fort de l'histoire de la ville, ce qui est une catastrophe patrimoniale pour tous les rochelais et bien au-delà pour notre pays.
   
   J'ai alors hésité à ouvrir ce débat à un tel moment de notre vie rochelaise, à laquelle je suis attaché parce que j'habite cette belle ville et que j'en ai été un élu municipal.
Je formule le voeu d'une rapide et belle reconstruction de la partie de l'Hôtel de Ville qui a brulée, à l'image du Parlement de Bretagne à Rennes qui avait été ravagé par un incendie encore plus grave et qui a été magnifiquement reconstruit. Je me sens solidaire des élus de notre ville et des employés municipaux qui travaillent à la Mairie.
   
   La vie municipale et et le débat citoyen doivent continuer, me semble-t-il. La Rochelle doit continuer à être "belle et ... rebelle"! C'est à dire à gauche, bien à gauche, non ? Pour autant, cela passe-t-il par une liste "autonome" au Ier tour ? Lire l"article ci-dessous  de Bora Yilmaz

 

Gauche Unitaire

 

Nancy, le 6 septembre 2013 


H Moulinier
 
   Voir sur ce blog:
                Un débat nécessaire sur la stratégie du Front de gauche -Bora Yilmaz
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Extrait de l'interview de Brahim Jalji, Secrétaire du PCF La Rochelle,
Sud-Ouest, 23-6-2013

               Le PC prêt à travailler avec le PS

« Nous n’avons pas à rougir, estiment Brahim Jlalji(1) et ses collègues. Notre approche laisse des traces. Par exemple, on peut parler de la Régie municipale de l’eau. Ou de la politique du Centre communal d’action sociale. Ou encore de la politique en faveur du logement. Et il y a aussi tout ce que notre présence empêche de faire. Par exemple, nous nous sommes toujours battus contre l’augmentation des prix du service public au-dessus de l’inflation, sinon ce sont les plus démunis qui en pâtissent ».

Les communistes(2) considèrent donc qu’ils ont une utilité et, fort de ce constat, ils sont tout à fait d’accord pour agir encore au sein d’une union municipale de la gauche. Ils préfèrent travailler ainsi plutôt que de « se compter » en se lançant seuls sur le front de ces élections.

Alors avec Jean-François Fountaine avec Anne-Laure Jaumouillié ?

On ne s’attend pas à ce qu’ils répondent catégoriquement à une telle question. On a raison. « Ce n’est pas nous de choisir le cheval qui tirera la charrette, plaisante Brahim Jlalji. Ce qui nous importe, c’est le programme proposé. Ce qui compte, ce sont les solutions pour que les plus fragiles ne soient pas oubliés. Nous sommes en train d’y travailler. On pense aussi que les politiques municipales peuvent atténuer(3) la politique d’austérité du gouvernement. Si le PS ne tenait pas compte de nos propositions, on ne s’interdit rien. Mais pour l’instant, nous n’en sommes pas là. Et il faut aussi éviter de favoriser le retour de la droite ou de l’extrême droite ».

(1) Brahim Jalji est l'actuel Secrétaire fédéral du PCF 17, Adjoint au Maire de La Rochelle, SEcrétaire de la Section du PCF de La Rochelle et Attaché (Collaborateur d'élus permanent) du groupe PC à la Communauté d'agglomération présidée par Maxime Bono, Maire de La Rochelle [Note d'H. M.).

(2) Brahim Jalji parle au nom d'une partie des "communistes" de Charente -Maritme, "majoritaires" à La Rochelle grâce à un vote qui est contesté par un grand nombre de militants.(H.M.)

 

(3) "Atténuer", tel est le mot que lui prête la journaliste de "Sud-Ouest", ne signifie pas combattre la politique d'austérité du gouvernement Hollande/Ayrault. Cette démarche d'atténuation des positions du PCF et du Front de gauche ne permet-elle pas tous les compromis(sions)? (H.M.)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Ouvrir le débat !

Le municipal, le national sont liés : il faut une liste autonome Front de Gauche élargi à La Rochelle !

k2658063

Déclaration politique du 

Comité Ouest 17 du Parti de Gauche

La Rochelle le 27 juin 2013

 
Les prochaines élections municipales auront lieu les 9 et 16 mars 2014 dans toutes les villes de France. Ces échéances doivent être perçues par les citoyens comme des moments de lutte au même titre que les luttes sociales et politiques actuelles. En la matière, notre message est clair : nous ne voulons pas déconnecter les échéances électorales des échéances sociales et politiques.

. Ces élections sont importantes et structurent la vie politique.
Notre tâche doit être de concrétiser les espoirs des luttes, des attentes et exigences actuelles. A La Rochelle, nous n'entendons pas jouer les seconds rôles ou les vassaux. Pour ces élections, notre ambition est citoyenne et sans limite, notre stratégie est claire : « autonomie conquérante » ! Nous la proposons à toutes les forces de gauche disponibles qui refusent l'austérité et ses implications locales. A La Rochelle comme ailleurs, nous sommes déterminés à présenter autant que possible une liste autonome et indépendante du PS et de ses satellites.
Notre stratégie va être discutée et faire débat chez nos amis et partenaires. Pas de problème ! Nous souhaitons qu'un débat constructif intervienne avec eux. Que chacun prenne le temps de la réflexion.

Nous pensons notamment à nos camarades du PCF Rochelais. Nous leur disons de manière directe et fraternelle : nous voulons une liste Front de Gauche élargi à des citoyens et d'autres forces de gauche opposés à l'austérité et partageant nos analyses. Tout en respectant le calendrier de chacun dans l'élaboration de son projet, mais sans perdre de temps, nous sommes convaincus que cette stratégie sera payante. En effet nos forces peuvent acquérir un poids politique réel au sein du Conseil Municipal. Nous avons donc un grand intérêt commun à la construire. Mais quelles que soient les décisions finales des uns et des autres, le PG sera partie prenante d'une liste indépendante de celle du PS. Pour cela nous sommes en train de nous organiser: les choses avancent bien. Nous sommes en désaccord de fond avec ceux qui soutiennent ce gouvernement austéritaire.

Et que l'on ne vienne pas nous dire que le national et le local ne sont pas liés !
En premier lieu, il convient d'écarter l'argument du bilan annoncé par certains, car des acquis vieux de 10 ou 20 ans, voire plus, ne sauraient à eux seuls, justifier la « non-autonomie » pour la mandature municipale à venir au regard des orientations et choix politiques du gouvernement sur le plan national, européen et leurs conséquences locales.

En effet, il faut répondre à une question plus fondamentale. Pourquoi présenter une liste indépendante du PS ? D'abord pour des raisons de programme donc de choix politiques! 

Ainsi, la constitution d'une liste aux élections municipales à La Rochelle répond à une réalité sociale et politique qui ne peut être résolue que par un programme de gauche donc anti-libéral et anti-austéritaire.

Quelques exemples :
- l'Hôpital, premier employeur de La Rochelle :
De réforme hospitalière en réforme de la « gouvernance », de la tarification à l'acte (T2A) à la Révision Générale des Politiques Publiques (R.G.P.P.), c'est la même politique, initiée sous la droite et aujourd'hui poursuivie par le parti solférinien (PS) et ses alliés, avec les mêmes conséquences pour l'ensemble du personnel et des usagers du service public hospitalier.mairie01_2013-06-17

Hier, il fallait maîtriser les budgets. Aujourd'hui, il faudrait être rentable ! Investir ou maintenir l'emploi demandent les technocrates aux manettes de la gestion hospitalière. Ils font le choix de casser l'emploi dans un centre hospitalier déjà en sous-effectif et pliant sous le poids d'une dette illégitime. Aujourd'hui, il faudrait sacrifier 5 jours de RTT (1/2 H de travail gratuit par jour), 70 emplois, etc... pour continuer à moderniser l'Hôpital de La Rochelle. Et demain quoi d'autre ?

Désormais, le PS possède tous les pouvoirs : Gouvernement, Assemblée nationale, Sénat, Région, Mairie... Que lui faut-il de plus pour agir et prendre des mesures énergiques : abroger la Loi Bachelot HPST et la tarification à l'acte (T2A) ? Qu'attend le président du conseil de surveillance de l'Hôpital (par ailleurs Maire PS de la Rochelle) pour s'opposer à cette casse humaine et sociale ? Il la cautionne, il la défend même ! Que disent ses amis candidats déclarés ou pas ? Rien !

- la fiscalité :
Qui osera nous dire que la politique austéritaire du gouvernement, la "Modernisation de l'Action Publique" (ex-RGPP), et autres transferts de compétences sans compensation n'ont pas de conséquences locales au moment où les « directives budgétaires 2014»viennent d'être envoyées avec un nouveau palier dans l'austérité dont la moitié sera à la charge des collectivités ?

L'adjointe PS aux finances de La Rochelle, potentielle candidate socialiste n'écrit-elle pas dans son blog, pour justifier la rigueur à venir et déjà perceptible « la raréfaction de l'argent public »,...« Toutefois, nous devons prendre conscience de la nécessité de certains changements. D'abord, la crise économique qui secoue notre pays n'est sans doute pas conjoncturelle »,... «Les contraintes financières et nos choix stratégiques devront être systématiquement présentés et expliqués aux Rochelais. »

alternative austritOui, les Rochelais subiront les conséquences des contraintes financières liées à la politique de Sarkozy aggravées par la politique budgétaire du couple Ayrault/Hollande et notamment pour le budget 2014.
Manifestement la candidate socialiste entend appliquer localement la doctrine social-libérale d'accompagnement du capitalisme puisqu'elle écrit dans le même billet « Si une collectivité ne peut lutter à elle seule contre le chômage de masse et la précarisation des citoyens, elle a
en revanche le devoir de les accompagner au mieux.»

Ainsi, le rôle des futurs élus municipaux socialistes et « partenaires » sur une liste commune serait limité à tenter d'accompagner les conséquences de la politique nationale du PS. Pour le parti de Gauche, c'est inacceptable.

On pourrait continuer à pointer nos autres thèmes de désaccord avec le PS, du national..... au local.

- Où en sont les services publics pour les usagers ?
- Dans quels secteurs avons-nous progressé en termes de gratuité ? Aucun. 
- Pire, en le passant en Société Publique Locale (SPL) ils ont privatisé le service des Pompes funèbres et du Crématorium de La Rochelle.
 
- Comment ne pas prendre en compte les difficultés croissantes des personnels de la Ville de La Rochelle sans lesquels aucun service public de qualité n'est réellement possible ? La précarité, les bas salaires et les conditions de travail difficiles restent de mise.
- On peut aussi souligner les bonnes opérations pour les groupes privés comme Veolia Transport Transdev avec Yelo et comme Urbaser avec la collecte en porte à porte des ordures ménagères et le ramassage des conteneurs enterrés.
La qualité du ramassage des déchets ménagers recule et le coût augmente pour les usagers, le service des déchetteries se détériore et s'éloigne des lieux de vie (passage de 12 à 4 déchetteries).
- Que dire de l'extension des transferts vers le privé par des délégations de services publics (DSP) pour assurer la gestion des équipements publics ?
En la matière, une circulaire de la Direction Générale des Finances Publiques du 3 juin 2013, adressée à ses cadres territoriaux, les incite à convaincre les élus locaux de ne pas « remunicipaliser » les services publics qui auraient fait l'objet d'une délégation au privé. Qui osera encore prétendre que les élections municipales ne sont qu'une affaire locale ? 
holcim1- Que dire du financement pour 170 000€ d'entreprises low-cost (dont Ryanair) qui viennent non seulement concurrencer nos entreprises publiques de transport mais qui, pour l'une d'entre elles, est poursuivie devant la justice française pour ses pratiques instaurées visant à contourner les cotisations sociales et règles fiscales ainsi que le droit du travail français. Qui peut prétendre qu'ils ne savaient pas !

- Et la politique environnementale et industrielle ?
- Peut-on oublier la politique industrielle calamiteuse qui laisse s'installer ou s'agrandir, sans contrainte d'aucune sorte, des entreprises (comme HOLCIM ou Picoty) venant concurrencer les productions locales ou régionales, polluer notre environnement, détériorer nos infrastructures routières et remettre en cause le cadre de vie des populations riveraines ?

. La construction locale d'une vraie force de gauche lors des municipales est le meilleur moyen de combattre la droite et d'empêcher que l'UMP ne s'empare de la ville.
NON, La Rochelle ne doit surtout pas passer entre les mains de l'UMP et du FN. Cette menace de retour de la droite n'est pas suffisamment crédible pour abandonner notre feuille de route.

- Le PG et le FRont de Gauche n'ont à nourrir aucun complexe dans la lutte contre la droite et l'extrême-droite. En plaçant l'Humain d'abord, nous restons les meilleurs adversaires politiques et idéologiques de l'UMP, du FN et consorts.

     

De plus en plus de femmes et d'hommes aspirent à un véritable changement. C'est cela qu'il faudra incarner dans cette campagne en parlant au cœur et à l'intelligence des Rochelais dont, pour beaucoup d'entre eux, le cadre de vie se détériore et les problèmes s'additionnent.

. Le municipal et le national sont donc liés : il faut une liste autonome !
fdg_largiIl est même fondamental de faire une liste indépendante du PS car :

  • c'est ce parti qui, par ses choix politiques, est aujourd'hui responsable de l'austérité y compris pour les collectivités locales notamment en poursuivant la RGPP, devenue aujourd'hui, sans rien avoir changé au fond, la MAP dite « Modernisation de l'Action Publique » ;
  • c'est ce parti qui, par ses choix politiques, va encore l'aggraver via « l'acte III de la décentralisation », et le « Grand Marché Transatlantique » s'il était mené à son terme.

 Il faut une liste autonome parce que le Front de Gauche a aussi l'ambition de dépasser le PS le plus tôt possible. Chaque étape électorale doit être vécue comme un pas décisif dans ce projet accessible et cohérent. 

C'est une exigeance de clarté. Les conséquences de la politique de Holland/Ayrault, subordonnée aux coups de menton et réprimandes de la Commission européenne, pèsent quotidiennement sur les Rochelais comme sur l'ensemble des Français. Les problèmes de pouvoir d'achat, d'emploi, d'environnement... se font sentir tous les jours à La Rochelle comme partout en France.

Que faire? Comment mettre un coup d'arrêt à cette politique absurde qui produira encore plus de chômage dans les mois à venir? Est-ce possible en votant aux municipales pour les listes du parti qui les met en oeuvre? Qui peut croire cela ? Comment peut-on refuser la scandaleuse agression contre les retraites que prévoient F. Hollande et J.M. Ayrault tout en défendant leurs candidats aux municipales ?

couv_lhumain_dabord Le Front de Gauche s'est construit autour d'un projet de société radicalement.
Qui peut croire qu'il existe deux mondes totalement distincts : le national et le municipal ? Que les actes des uns n'auraient pas de conséquence sur ceux des autres ? Les Rochelais ne sont pas stupides !  

Dans cette ville, comme ailleurs, les débats nationaux induisent les choix politiques locaux. Si, de plus en plus de Rochelais désapprouvent la politique du gouvernement, il n'y a pas de raison qu'ils votent pour les listes que ce dernier soutient.

- Seule, la construction d'une force politique locale résolument à gauche permettra de lutter contre l'abstention et évitera dans l'esprit des citoyens le recours trompeur au Front National.
- Non, nous ne divisons pas la gauche ! C'est la politique désastreuse, et parfois pire que celle de la droite (ex avec l'ANI), suivie par le pouvoir en place qui divise la gauche, renforce l'abstention et alimente le Front National. 

Le résultat serait exactement le même si nous donnions de nouveau le sentiment que nous sommes en train de nous accorder, de faire notre popote, avec les solfériniens « un jour on se dispute, le lendemain on exécute ». Nous serions balayés comme les socialistes eux-mêmes le seront, anéantissant dans le même mouvement, tout espoir pour le Front de Gauche de constituer une perspective politique crédible.

D'ailleurs, après les législatives partielles de la dernière période, il faut bien admettre que le Front de gauche est pour nombre de nos concitoyens, assimilé au Parti socialiste. dsc_5142_1Beaucoup trop d'entre eux considèrent que le PS reste un parti de gauche et, ce faisant, tirent un trait d'égalité, conscient ou inconscient, entre le parti majoritaire et le Front de Gauche. Le rejet du Parti socialiste est vécu par bon nombre comme un rejet de la gauche dont il est la principale composante, ce qui, par ricochet affecte la gauche alternative.

Ce dont nous avons donc besoin, ce n'est pas de nous noyer dans un prétendu « rassemblement de la gauche » dont le PS serait le centre, mais d'une autonomie politique et programmatique conquérante.

Bref, de manière générale, si l'on est convaincu par l'analyse du FdG sur la politique désastreuse de Hollande tout montre que le PS sera sanctionné lors des prochaines élections municipales. Dégoûtés par le gouvernement, désorientés, en colère, beaucoup de citoyens de gauche risquent de s'abstenir.

. Il est donc déterminant que le Front de Gauche soit uni.
Ce sera essentiel à deux mois des élections européennes que nous jugeons si importantes et où le Front de Gauche pourrait passer devant le PS.

Nous n'avons pas à faire les frais de la politique de Hollande et de la gestion socialiste de La Rochelle en créant une liste artificiellement « rassemblée ».

A l'inverse, tout montre (si on s'appuie sur les résultats des quatre derniers scrutins) qu'à La Rochelle, une liste FdG autonome peut obtenir plusieurs élus. Les résultats obtenus à La Rochelle lors de l'élection présidentielle par Jean-Luc Mélenchon ainsi que ceux des cantonales, (là où la campagne a été menée dans une dynamique Front de Gauche), nous permettre d'être optimistes.


_dsc10661- Ceux qui souhaiteraient faire liste commune avec le PS se trompent en pensant qu'ils pourraient consolider significativement leur position, devenir« un groupe charnière » incontournable et peser sur les choix politiques locaux !

- Ainsi, après avoir été contraints de voter le budget (obligation politique quand on fait partie de la majorité municipale) ils n'auraient que le droit de se taire, de s'opposer, sans rien remettre en cause sur le fond... sous peine d'être déchus de toute délégations au sein de l'exécutif municipal.

En effet, le budget municipal est, il faut le rappeler, conditionné par la politique nationale austéritaire mise en oeuvre par le couple Hollande/Ayrault dans le cadre des choix européens issus notamment du TSCG (Traité de Stabilité Monétaire Européen) et du Traité de Lisbonne, que les solfériniens ont eux-mêmes contribué à faire adopter en bafouant la volonté populaire exprimée par référendum en 2005.60_ans

. Le PS va désigner sa candidate ou son candidat.
Depuis des mois, cela n'a occasionné finalement aucun suspens ! Fountaine ou Jaumouillié ? Jaumouillié  ou Fountaine ? Les deux sont déjà les représentants locaux d'une politique mise en œuvre au niveau national et européen de plus en plus contestable et contestée, y compris dans leurs propres rangs.

- Les Rochelais, adhérents du PS ou non, en ont assez de cette prétendue gauche qui se donne en spectacle, des manœuvres d'appareils qui gangrènent la vie politique locale notamment depuis l'épisode « Falorni », lorsque que les conséquences d'une gestion municipale largement contestée, cumulée à une politique nationale austéritaire et néolibérale, se font de plus en plus ressentir.

- La tête de liste socialiste, quelle qu'elle soit, va sans doute essayer de faire entendre que nous sommes face à des choix exclusivement locaux, qu'elle n'est pas responsable, ni même tout à fait d'accord, avec la politique injuste du gouvernement Hollande/Ayrault. Les Rochelais ne seront pas dupes !

. Les Rochelaises et les Rochelais méritent une campagne claire consacrée aux vrais enjeux.
Cette confrontation politique nécessaire, partant des vraies difficultés et des enjeux individuels et collectifs, doit aussi et surtout permettre de conquérir des avançées locales concrètes issues d'un programme politique réellement de gauche.

Construisons-nous un avenir nouveau à La Rochelle!

Car la vraie question qui traverse ce débat nécessaire est celle, fondamentale, du projet écologique, social et solidaire, réellement démocratique pour La Rochelle de demain en réponse aux espoirs des Rochela ises et des Rochelais pour leur ville et leur agglomération.

 

Nous défendons le programme l'Humain d'abord qui doit servir de support pour aller à la rencontre des Rochelaises et des Rochelais et ainsi répondre à leurs attentes.

-------------

Pour faire part de vos commentaires au PG 17: pg17@lepartidegauche.fr

Vous pouvez aussi réagir sur ce blog en déposant un commentaire ci-dessous. Il n'y aura aucune censure!

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

29 juillet 2013

 

Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Municipales La Rochelle 2014
commenter cet article

commentaires

JC CHEVALLIER 29/06/2013 00:00


Oui ! Oui ! et mille fois oui ! Bien entendu, il faut une liste "Front de Gauche" pour les prochaines municipales à LA ROCHELLE, à ROCHEFORT SUR MER et à SAINTES. Et partout où celà est possible,
il faut rassembler toutes les forces "antilibérales" opposées aux politiques d'austérité qui ont été mise en place par le passé par la Droite et qui sont poursuivies par les sociaux libéraux ou
sociaux démocrates, à savoir le PS.


 


Oui ! le municipal et le national sont liés.


Ne comptons pas sur la fédération PCF 17 pour celà.


Ces listes peuvent également porter un autre nom si besoin. Le plus important, c'est le contenu du programme basé sur "L'HUMAIN D'ABORD", mais pas seulement. Un programme municipal enrichi par
les propositions et les idées des uns et des autres.


Il convient également de préciser qu'il est possible de construire de telles listes avec les partenaires du Front de Gauche, mais également des militant(e)s socialistes véritablement de gauche et
également des militant(e)s d'EELV.  Je ne prends que l'exemple de Christian COUILLAUD (EELV) à Saintes, qui s'est publiquement et couragement exprimé en faveur d'une gestion de l'eau en
régie municipale et qui a démissionné de son poste de maire adjoint.


 


A SAINTES, les communistes regroupé-e-s sous l'appellation de la "cellule PCF Raymond BOUQUET" ne vont pas rester inactifs dans ce domaine.


Faisons également le souhait après l'incendie de ce jour, que l'hôtel de ville de LA ROCHELLE retrouve rapidement son aspect habituel si cher aux rochelais et à tous les charentais maritimes.


 

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories