Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 06:21


Les discussions pour une liste de la gauche de gauche au 1er tour des élections régionales piètinent en Poitou-Charentes; l'attitude des dirigeants du Pcf de Charente-Maritime  n'y est pas pour rien. Triche, mensonge, déformation cachent ne cachent-elles pas une volonté de ces dirigeants de tout faire pour faire ...capoter la constitution d'une telle liste et ralier avec armes et baggages la liste de Ségolène Royal dès le 1er tour? Je le crains.

En tout état de cause, je livre à votre réflexion:
° Cette lettre, ci-desspous,  des responsables de la Section du Pcf du Sud Saintonge qui met en évidence les contradictions de ces dirigeants du PCF 17

° Et, à la suite,  la lettre du Secrétaire départemental du PCF 17, objet des critiques du Sud Saintonge

                                                                                                                                                                                      H M
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Parti Communiste Français                                                                                   

 Section du Sud-Saintonge                         Le 28 décembre 2009

 

Chers camarades

 

  Depuis plusieurs années, les dirigeants de la fédération ont une ligne politique qui diverge de la majorité nationale. En ce qui concerne les élections, ils sont pour une alliance systématique avec les socialistes. C'est leur droit. Mais à partir de là, ils sont contre tout rassemblement à gauche du PS, dès qu'il en est question, sans en attendre la construction, et la dynamique qu'il peut créer.


C'est le cas pour le Front de Gauche, proposé pour les élections européennes et renouvelé pour les régionales. C'est un problème politique de fond: le PS, qui soutient le traité européen de Lisbonne, qui ne souhaite qu'un aménagement du système capitaliste, n'est pas le parti qui assurera à long terme une vie meilleure pour tous. Quand on entend les propositions de Ségolène Royal envers le MODEM, on se demande si, en fait, les socialistes ne se contenteraient pas d'une bipolarisation à l'américaine, dans laquelle, la droite remplace la droite.


   Pour la préparation des élections, la conférence régionale fut houleuse. Vu le nombre de délégués (juste ou pas juste, on peut en douter, comparé au nombre de votants, ensuite), la Charente Maritime a fait passer un bulletin de vote ambigu. Au lieu de parler franchement d'un accord avec le PS dès le premier tour, ils ont évoqué un « grand rassemblement à gauche  jusqu'au PS », alors qu'ils savaient cela impossible, étant données les conditions politiques décrites ci-dessus, et les positions des autres partis et organisations de gauche.


Quant aux résultats du vote, là aussi, on peut s'interroger. Dans les « Nouvelles » il n’y a pas eu de résultats par section et c’est une autre fédération qui nous les a procurés : officiellement, pour le Sud Saintonge, sur 14 votants, 9 auraient voté pour l’option 2. Mais des contacts rapides avec quelques camarades inscrits sur les listes de cotisants nous ont amenés à un minimum de 21 votants, et non 14.; et parmi eux, 16 affirment avoir voté pour l'option 2 (Front de Gauche), soit plus de 76%. Pourquoi une telle différence, qui permet tous les doutes sur les résultats globaux du département?

 

   Aujourd'hui, après avoir utilisé Les Nouvelles pour son seul point de vue, le Conseil Départemental envoie un courrier à tous les camarades évoquant un scénario - catastrophe pour le Parti. Qu'en est-il exactement, à ce jour? 


Pour avoir quelques compléments d'informations, il nous faut prendre des contacts à l'extérieur de la fédération 17.

   Quand on veut travailler à un rassemblement, ce n'est pas toujours facile, et les dirigeants de notre fédération le savent bien: En 2004, la mise en place d'une liste avec le seul PS avait été difficile et c'est seulement à la mi-janvier qu'un accord avait été signé.


   Au niveau national, 5 têtes de liste ont été proposées au Parti de Gauche, dont le Poitou-Charentes ; les responsables des fédérations étaient au courant. Aussi, quand Brahim déclare, au cours d'une réunion, que le PG réclame la tête de liste de notre région, c’est faux ; et contrairement à ce qu'il affirme dans son courrier, les 4 conseils départementaux n'ont pas "demandé" une tête de liste régionale membre du PCF, puisque dans le compte rendu de la réunion du 10 décembre, Paul Fromonteil déclare: "Les 4 conseils départementaux suggèrent que la tête de liste régionale soit un communiste......Naturellement, nous prendrons en compte les orientations qui sortiraient des négociations nationales dans la répartition des têtes de liste."
N'y a-t-il pas contradiction à évoquer ensuite le "dirigisme de la direction nationale??


Le Parti de Gauche n'ayant pas d'adhérent prêt à prendre une telle responsabilité, a proposé une sympathisante, Gisèle Jean, directrice de l'IUFM de Poitiers, qui fut présidente du comité départemental du Front de Gauche pour les élections européennes.

Cette candidature a d'ailleurs recueilli 6 voix sur 8 lors d'une réunion Front de Gauche le 23 décembre dernier. Seuls Brahim Jlalji et Alain Girard (République et Socialisme) ont soutenu la candidature de Michelle Carmouse, proposée par le Conseil départemental (et non les Communistes du département, comme l'indique un communiqué de presse). Michelle, fondamentalement anti- Front de Gauche, prête à mener la liste au niveau régional ?... N'y a-t-il pas contradiction?


   Dans ce même courrier, on oublie de mentionner la "déclaration d'intention" signée par sept organisations et partis de gauche, dont le NPA : Ils se prononcent pour la constitution d'une liste unitaire en Poitou-Charentes, et s'engagent résolument à battre la droite en proposant une fusion démocratique avec le PS et EE au 2e tour (sauf si le PS se tourne vers le MODEM). Alors pourquoi notre secrétaire départemental parle-t-il de refus d'accord au 2è tour??.

 

 

   Si cette liste large, jusqu'au NPA, voyait sa concrétisation, elle permettrait de créer une dynamique, et si nous nous mettons tous dans la campagne, on peut espérer un score honorable. Une telle démarche peut conduire à une prise de conscience dans la possibilité de rupture avec le capitalisme, et un Parti Communiste toujours très actif, ce qui ne sera pas le cas s'il est "noyé" derrière un Parti Socialiste glissant vers la droite.

 

   Maintenant la campagne doit commencer sur un programme clair, à gauche, dans les domaines de l'emploi, la formation professionnelle, l'éducation, l'écologie, l’agriculture, les services publics, les transports, le logement, la santé, la fiscalité...... sans oublier un réel contrôle des salariés dans les entreprises et des citoyens dans des "assemblées participatives".

   Comme répétait inlassablement Lucie Aubrac: "résister se conjugue au présent"

 

   Nous sommes désolés d'avoir été très longs, mais ne connaissant pas les objectifs précis des dirigeants de la fédération, ces mises au point nous ont paru nécessaires.

Même si la conjoncture n'est pas réjouissante, recevez nos meilleurs vœux pour 2010, pour vous et vos familles.

 

Annie Gaspar, Antoine Rivéra, Francis Jousseaume, Roland Capelle,....... pour la Section

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Voici le courrier de compte-rendu de la réunion du Conseil Départemental du PCF 17 qui fait l'objet de la critique, ci-dessus, des responsables de la Section Sud Saintonge du PCF 17


PARTI COMMUNISTE FRANCAIS                                 La Rochelle le 23 décembre 2009    

Fédération de la Charente-Maritime

13, rue de l’Escale 17000 La Rochelle

( :  05 46 41 20 24

: : 05 46 41 77 29

Email : pcf17@wanadoo.fr

 

Cher(e) camarade,

Tu voudras bien trouver, ci-dessous, un compte rendu de notre Conseil Départemental du 17 décembre ainsi qu’un point de l’évolution de la situation concernant les élections régionales. Cette situation est compliquée et change constamment.

Lors de ce conseil départemental, j’ai présenté les derniers développements suite à plusieurs réunions départementales, régionales et nationales. J’ai rappelé que les communistes de Charente-Maritime s’étaient prononcés pour un choix différent des trois autres fédérations de la région en optant, à 69%, pour une liste de large rassemblement à gauche dés le 1er tour. Cependant, comme nous en avions convenu lors du C.D du 2/12, respectueux de la démocratie et du choix fait par les communistes régionalement, nous avions décidé de travailler à la constitution d’une liste de « Front de Gauche » et de proposer que celle-ci soit conduite par Michelle CARMOUSE, vice présidente de la Région, adjointe au maire de Saintes, et déjà candidate du « Front de Gauche » aux européennes 2009, elle nous apparaît comme la personnalité la plus rassembleuse, de par son travail, son expérience et sa notoriété dans toute la région. Nous décidions, également, que les communistes seraient sollicités et informés à chaque étape.

Nous avons ensuite, échangé sur la saisie, par notre fédération, de la Commission Nationale des Conflits. Deux fédérations (16 et 79) refusent toujours de fournir, comme elles s’y étaient engagées, à la commission électorale, les bordereaux ADF seuls à même de prouver que les adhérents qui ont voté étaient à jour de leurs cotisations conformément aux statuts. La validation du vote étant subordonnée à l’obtention de ces éléments (La Charente-Mme n’a pas signé le procès verbal des opérations de vote).

 Depuis nous avons eu une première réponse de la commission des conflits, en date du 21 décembre, qui légitime notre demande et qui précise : « …Il nous paraît raisonnable et conforme à l’esprit des statuts de considérer que les bordereaux ADF sont les documents de référence pour la vérification du nombre des cotisants. » les trois autres fédérations vont en être informées, et selon leurs réponses, la commission des conflits statuera dans les délais les plus brefs.

Lors du secrétariat régional du PCF du 10/12, il a été précisé que les 4 conseils départementaux du PCF demandent une tête de liste régionale membre du PCF. Deux candidatures se sont dégagées, celle de M. CARMOUSE proposée par le PCF17 et celle de S. FAYAUD portée par le PCF16 (qui, par ailleurs, annonçait qu’elle se retirerait si le National proposait une autre candidature non communiste). Ce secrétariat décidait également que les communistes seraient appelés à voter pour départager ces 2 candidatures.

 Le 16/12, à la réunion des secrétaires départementaux à Paris, il a été annoncé que le PCF proposait à ses partenaires de conduire les listes « F.G » dans 6 régions dont 5 pour le Parti de Gauche (Rhône-Alpes, Aquitaine, Languedoc-Roussillon, Pays de Loire et Poitou-Charentes) et 1 pour la Gauche Unitaire (Midi-Pyrénées). Le PG national refuse la tête de liste en Poitou-Charentes (cf Huma du 18/12). Or, le PG régional fait la proposition de Mme Gisèle JEAN. N’y t’il pas contradiction à refuser la tête de liste régionale dans le cadre de négociations nationales et de vouloir imposer un nom régionalement ? Surtout que Contrairement à ce qu’annonce Sud-Ouest du 22/12, cette proposition de Mme JEAN est loin de faire consensus.

Nous apprenons également, ce jour 23 décembre, que les Alternatifs, composante de la FASE (je sais c’est complexe…) revendiquent la tête de liste régionale qui pourrait leur être attribuée dans le cadre des accords nationaux entre le P.G, le P.C.F, la G.U…. Et ce serait alors  Monsieur Riondet (de La Vienne) qui serait candidat…

En tout état de cause, la candidature de Michelle CARMOUSE est légitimement maintenue.

 Il est à noter que même les camarades qui ont voté pour l’option Front de Gauche n’imaginaient pas une tête de liste régionale autre que communiste (le P.C.F étant de très loin la 1ère force politique du Front de Gauche en Poitou-Charentes.).

 Ainsi, si nous laissions faire, notre parti n’aurait d’intérêt pour le F.G que par ses forces militantes et ses moyens financiers (les cotisations de ses adhérents et les indemnités de ses élus) pour mener la campagne électorale pour les autres forces...

Enfin, lors de ce conseil départemental, de nombreuses interventions ont fait ressortir une incompréhension face à la volonté de  la direction nationale du PCF de donner la tête de liste à un-e candidat-e non communiste, ceci de façon dirigiste, sans tenir compte (comme il avait été décidé) de l’avis des 4 conseils départementaux, ni des communistes dans leur ensemble. Plusieurs camarades ont fait état du sentiment d’avoir été trompés par la décision de notre direction nationale. D’autres camarades ont fait remarquer que « quel que soit le score obtenu, les discussions en cours et le positionnement des autres partenaires, montrent qu’on s’achemine inexorablement vers un mauvais score, et surtout un positionnement de refus d’accord de 2ème tour avec la liste PS ». Ainsi, on nous entraîne, malgré nous, dans une stratégie où il n’y aura plus d’élus communistes à la région, (on risque ainsi de perdre les plus ardents défenseurs de services essentiels à la vie des gens), une stratégie à long terme qui ne manque pas de préfigurer un positionnement identique lors d’autres scrutins (législatives, municipales…). Une stratégie qui mène tout droit à la victoire de la droite et à la disparition du PCF en temps que parti politique dans la vie publique.

En tout état de cause, il a été décidé de poursuivre le débat et d’informer les communistes sur l’évolution de la situation. Le C.D confirme que ce sera aux communistes de donner leur avis et de se prononcer, in fine, sur la tête et la composition de la liste. Qu’en sera-t-il dans le reste  de la région ?

Toute cette agitation et ces rebondissements ne doivent pas nous empêcher de passer de bonnes fêtes et de nous retrouver combatifs à la rentrée, pour défendre notre parti et nos idées. Je te souhaite ainsi qu’à ceux qui te sont chers de bonnes fêtes de fin d’année.

 

Brahim JLALJI

Secrétaire départemental

 

Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Pcf: quel avenir
commenter cet article

commentaires

alain girard 03/01/2010 19:08


Merci henri d'avoir  pris en compte ma demande car en effet il ya quelques fois des interprétations qui peuvent servir  ou desservir  Je réaffirme que R&S s'est exprimé en disant
qu'elle était plutôt favorrable  à une candidature communiste au niveau régional mais a refusé de s'exprimer sur un  nom tant que officiellement le débat n'est pas  tranché sur les
propositions internes .Nous  nous réservons  le droit après de donner un avis sur la personne en prenant en compte son attachement à l'objectif et positions  prises .Le problème
c'est que   nous constatons un  certain retard préjudiciable pour la campagne et  un méli-mélo pas toujours favorable à l'approche que  nous devrions avoir sur cette
élection régionale .Pour République et Socialisme il est clair qu'un engagement collectif de toutes les formations de gauche qui veulent un autre chemin doit se faire d'une  manière
urgente et en rapport avec le combat  politique  à mener mais les stratégies sont parfois tenaces A bientôt


Henri Moulinier 03/01/2010 17:36



De la part d'Alain Girard ( République et Socialisme), une rectification concernant sa position lors de la réunion évoquée par les responsables
de la Section Sud Saintonge du PCF, que je publie à sa demande. Il ne s'agit pas de "mon" article, mais de la publication de 2 lettres dont l'une, incriminée, est celle des dirigeants de la
section du PCF du Sud Saintonge, sous leur pleine responsabilité. Donc acte de la position d'Alain Girard au nom de République et Socialisme
Cela dit, ça ne change rien sur le fond, quant à la position des dirigeants départementaux du PCF 17 mis en cause par la Section du Sud Saintonge du PCF

Bonjour  henri  Après lecture de ton article prenant en compte les éléments de différence entre vous ( à savoir courrier d'une section du sud-saintonge et votre secrétaire fédéral
) je  me permet de te demander une rectification dans vos affirmations .En effet le jour de  la réunion du front de gauche au niveau régional soit le 23 Décembre dernier il a été
effectivement proposé  un vote des présents sur  la  ou les candidatures pour  la tête de  liste Régionale 


 il a été proposé deux noms   En aucune  manière je  ne  suis  prononcé pour un  nom ! j'ai
expliqué que  notre position était plus favorable  à une candidature communiste  pour des raisons historiques et de  rapports de force Comme  je l'ai déjà expliqué aussi
ce n'est pas  à  nous de régler les polémiques internes des partis  présents et je te demanderai de préciser ma position par  un rectificatif  ( j'y tiens ) sur ton
bloc car en effet il  ne nous appartient pas de décider  à la place des communistes sur les candidatures qu'il propose tout en nous réservant le droit de regarder l'engagement de
fond de celle proposée .


Nous avons souhaité à R&S une liste d'union politique qui soit en mesure de  porter un projet et dans cet esprit nous sommes en accord
avec certaines décisions  notamment celle de ne pas participer à  un exécutif à l'intérieur duquel se positionnerait par exemple le MODEM ou autre .A chacun ses propres règles de vie
mais attention de ne pas dénaturer les  positions des  uns  ou des autres merci de porter cette précision sur ton bloc    Amitié  et salutations
fraternelles


 


  

                                        




henri Moulinier 30/12/2009 18:38


Merci Antiochus, pour cer rappel: bientôt 100 000 pages lues
Mais pour Antiochus, c'est 100 000 visiteurs! Bravo
Allez voir ce blog, plein de poésie, de sensibilité  et d'humanisme!!!!


Antiochus 30/12/2009 16:26



Pardon de ne pas commenter ton article mais il me semble que ton blog à deux ans depuis le 28 décembre dernier, Henri ... Donc, BON
ANNIVERSAIRE à ce blog, bravo pour le travail que tu y fais et bonne continuation sur la route - pas toujours pavée de roses - des bloggeurs impénitents   ...
Amitiés,
Antiochus



Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories