Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 13:32

Syrie: La Rochelle dit Stop vendredi 15 mars à 19h, Place de l'Hôtel de Ville

Le collectif national « La Vague Blanche pour la Syrie », www.vagueblanchepourlasyrie.orgagit pour sensibiliser les citoyens à la révolution syrienne engagée depuis 2 ans et ayant entrainé une terrible répression avec exactions, tortures, violences, pillages et près de 70000 morts. Différentes opérations de communication sont mises en place au niveau national. 20 films de 2 minutes sont diffusés sur les médias jusqu’au 20 mars reprenant des images de cette révolution, commentées par des personnalités françaises (Hessel, Arthus-Bertrand, Cluzet, Piccoli, Grinberg, Gaillot, Delanoë, Lavilliers, Cassadesus…).

Le site Internet du collectif www.vagueblanchepourlasyrie.org publie des messages et des photos de citoyens brandissant un écriteau blanc où est indiqué STOP. Afin de marquer aussi leur solidarité avec le peuple syrien, la Ville de La Rochelle, Amnesty International La Rochelle, la Ligue des Droits de l'Homme La Rochelle-Aunis, l’Association des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture Charente-Maritime se mobilisent pour relayer cette opération à La Rochelle. Pour dire collectivement stop aux massacres en Syrie, tous les citoyens sont invités vendredi 15 mars à brandir une pancarte avec l’inscription STOP et participer à « La Vague Blanche pour la Syrie » relayée partout dans le monde.

A la Rochelle, rendez-vous est donné Place de l'hôtel de ville de 19h à 19h30. D’ici là, il est possible de poster une photo via une page dédiée sur le site internet de la ville http://www.ville-larochelle.fr/decouvrir-la-ville/relations-internationales/vague-blanche-pour-la-syrie.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

chb 16/06/2013 17:06


 


Une nouvelle étape de guerre la contre la Syrie démarre, sur la base de mensonges.


Comme en Irak par exemple, sauf que cette fois la France est (ou essaye d'être) dans le comité organisateur. Le chef d'orchestre, le PrixNobelDeLaPaix BHO, fait donc plus fort que Bush : il
a le pays des Lumières avec lui pour écraser un pays souverain, et accessoirement pour rééditer le coup des fioles de poison « pour tuer son propre peuple ». Piquant, quand via la
scandaleuse affaire Prism, Obama déclenche en même temps, en toute impunité semble-t-il, un Watergate muliplié des millions de fois. Plus c'est gros, plus ça passe.


Parmi les mensonges martelés dans les lucarnes de l'hexagone :


- Le régime syrien sait depuis des mois que la « ligne rouge » des armes chimiques serait sa perte, et voilà qu'il l'aurait franchie ? Plusieurs observateurs, dont la commission
d'enquête onusienne de Carla del Ponte, constatent que les opposants armés disposent d'armes chimiques (cf saisies en Turquie ou en Syrie) et en ont probablement utilisé.


- Les insurgés, dont une part (majoritaire) sont mercenaires des dictatures du Golfe et champions du sectarisme assassin, seraient « la solution politique » en même temps que
terroristes ?


- Plus d'armes sur le terrain apporteraient la paix ?


Plus c'est gros, plus ça passe.


Profitant d'exercices militaires de la coalition, en cours en Jordanie, ce pays va être équipé durablement d'un dispositif propre à installer une « zone de non survol », voire une tête
de pont pour envahir le voisin. Il abrite déjà des camps d'entraînement pour rebelles (avec équipes de formateurs occidentaux). Sauf que l'ONU n'a pas encore donné un semblant de feu vert, tout
est prêt pour remplacer en Syrie une dictature plutôt soft et laïque par un chaos théocratique (moyen-âgeux!). Vite, avant que des élections ne mettent Bachar le boucher sur un piédestal
démocratique ; légitime, celui-là.


Devant cette urgence (?), la sauvegarde de notre système social, la lutte contre l'évasion fiscale ou pour l'emploi peuvent attendre. Selon le P « S », toujours.

chb 22/05/2013 00:56


 


Les ex-bons rebelles en Syrie perdent du terrain. Il est de plus en plus patent (le cas de cannibalisme symbolique a aidé à le faire comprendre) qu'ils sont en outre des assassins sanguinaires,
bien plus que des révolutionnaires fleur bleue. Ils volent, pillent, torturent, massacrent... et du coup la « dictature d'al Assad » est plus désirable que leur soi-disant
« démocratie ».


Les floués (ou crétins?) de la "Vague Blanche pour la Syrie" vont être tristes ! Car en fait ils soutiennent Al-Qaïda … montage satirique, exemple avec "Maxime Bono" : http://img15.hostingpics.net/pics/129434syriemaximebonoalqaeda.jpg


Selon Jeremy Salt (PalestineChronicle),


Les médias ont régurgité tous les mensonges et toutes les exagérations des ‘activistes’ et du soi-disant Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH), selon qui
la chute du ‘régime’ syrien était imminente et toutes les atrocités étaient du fait de l’armée syrienne. A l’exception de quelques reportages récemment publiés par Robert Fisk, pratiquement aucun
média grand public n’a rapporté les combats vus de la perspective du gouvernement syrien et de son armée. Les journalistes passaient les frontières avec les groupes armés et rapportaient
uniquement leur version des événements. C’est comme compter sur les journalistes ‘embedded’ avec l’armée des Etats Unis pour avoir un récit fiable de ce qui se passait en Irak. Et, encore comme
en Irak, la même propagande se répète au sujet des armes chimiques.
La réalité devait finalement l’emporter. Ce n’est pas le ‘régime’ ou l’armée qui sont sur le point de s’effondrer mais l’insurrection.


 

chb 10/03/2013 12:58


Comme vous dites, Monsieur Moulinier, "Tout un peuple que l'ON détruit", en effet. Encore un (Irak, …., Libye... « échecs de l'humanitaire » mais réussites de l'Empire et de son chaos
constructif, non ?).


La Vague Blanche ne demande pas l'arrêt des sanctions qui frappent l'économie de la Syrie, ni celui du soutien aux terroristes al Nusra, ni le gel des attaques via la Turquie, ni le blocage des
flots d'armes qatari, des véhicules blindés « non létaux » anglo saxons. Elle ne demande pas de laisser travailler le Croissant Rouge. Elle dit juste « stop ». Après quinze
mois de propagande anti Bachar, alors que les syriens résistent trop bien aux insurgés, elle veut stopper quoi exactement ? Elle veut stopper la reprise en main de la Syrie par son armée. Certes,
celle-ci est méchante, mais est-elle illégitime contre les attentats ?


Du temps où le colonialisme est à la fois avoué, et symptôme d'âpre concurrence, Guizot dénonce en 1840 le britannique Palmerston qui veut déclencher l'insurrection en Syrie. 20 ans plus tard,
Napoléon III « met fin au bain de sang ». Et puis 1915 taille des croupières à l'ottoman, et puis Sykes-Picot. Le colonialisme / impérialisme est-il plus fin aujourd'hui ?


En tout cas, la VagueBlanche vient à pic pour relancer le devoir d'ingérence. Car qui en effet ne souhaiterait pas faire cesser le bain de sang (tiens, cela fait des semaines que le compteur
s'est arrêté à 70000 : que fait l'OSDH ?) ?


La VagueBlanche joue l'affectif, elle ne propose pas l'analyse des enjeux. Elle ne donne pas de solution non plus : celle-ci viendra tout naturellement au bon peuple solidaire d'ici dûment
remonté contre « le boucher de Damas ». A point pour laisser faire la coalition qui depuis deux ans cherche le coup d'état. Mais de quel droit ? Qui, en dehors de l'OSDH (pas en Syrie),
du CNS (pas en Syrie), de la coalition Qatar-Fafa-etc (pas en Syrie), nous pousse et nous autorise à « sauver les civils » ? Le peuple là-bas ? Non, lui n'a majoritairement rien compris
puisqu'il tient, lui aussi, à son despote.


Il n'y a que le droit sacré, que dis-je l'obligation du civilisé de régler à leur place les affaires des barbares. Aussi les services secrets de Juppé « prêts à intervenir » en 2011 ou
les 1500 GIs en Jordanie (le Figaro, 1er mars) sont-ils « légitimes » selon la morale sinon selon la charte de l'ONU. Et ce sont eux qui mettront en route, malgré les russes et autres
BRICs, l'affaiblissement (fortuit?) du Hezbollah et de l'Iran. L'attaque sur le sol syrien par un Netanyahou juste réélu (fortuite?) pourra, reproduite 100 fois, détruire enfin les ADM pas
trouvés en Irak et recomposer le Moyen Orient. Voire lancer WW3.


Pas sûr que les porteurs de chiffon blanc veuillent cela, pas sûr que cela sauve quelques syriens du chaos qui suivra, mais la Vague Blanche n'a pas d'autre but.


Avez-vous noté que les chrétiens syriens ne sont plus bienvenus à se réfugier en France ? Valls est pire que Guéant, par certains côtés.


Bonne chance à la paix.

Henri Moulinier 10/03/2013 09:34


 


 "Faute de cohérence et d'informations complètes, la
VagueBlanche fait le jeu d'un impérialisme peu reluisant. Et elle attise un feu ravageur, qui repousse tout espoir de négociation" dites-vous. C'est votre analyse. Peut-être pouvons-nous penser
que justement ce mouvement de la "Vague blanche" de Vendredi 15 mars a pour objectif e promouvoir cette "négociation" que vous appelez de vos voeux. 70 000 morts n'est-ce pas assez !!! C'est tout
un pays, un peuple que l'on détruit. Non ?

chb 09/03/2013 20:23


Vague Blanche, ça évoque les révolutions colorées. Vu que le "printemps arabe" a jusqu'ici fait un fiasco en Syrie, beaucoup trop de morts sans le "regime change" espéré, on voudrait ainsi
rassembler toutes les bonnes volontés sous la bannière de la paix et de l'humanitaire ?


Problème : pourquoi Bahreïn peut-il réprimer, on s'en fout on a la bonne cible dans la mire ?


Problème : cette belle dynamique de fraternité universelle, impuissante puisque l'ingérence n'est pas encore efficace, ne tient pas compte des implications géo politiques. L'hégémonie US en a
fait un ennemi incarnation du mal ; Israël a (encore) bombardé sur le sol syrien ; l'occident vitupère tellement Assad qu'il croit pouvoir réclamer une violation de la charte ONU pour mieux
soutenir les jihadistes (la souveraineté, le respect des frontières et des états membres). Un "sauvetage des civils", c'est ce que demande la coalition qui a déjà joué cet air-là pour bouziller
la Lybie de Kadhafi. La Ligue DH et d'autres bien pensants suivent le mouvement : se satisferont-ils de charia et 100000 morts de plus là aussi, si au moins le dictateur de père en fils est
écrasé ?


Libérer un peuple malgré lui, en détruisant son pays, ça s'appelle comment déjà ? Faute de cohérence et d'informations complètes, la VagueBlanche fait le jeu d'un impérialisme peu reluisant. Et
elle attise un feu ravageur, qui repousse tout espoir de négociation. C'était déjà l'objectif des mal nommés "Amis de la Syrie", qui continuent de fournir viatique et missiles aux mercenaires
anti Assad, même les terroristes internationaux patentés.


Combien de Syriens demandent à cette Vague Blanche de les soutenir, et combien en Syrie voudraient qu'on cesse de leur envoyer des jihadistes ?

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories