Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 17:32

http://www.sudouest.fr/2011/09/04/les-marandais-se-rebiffent-489927-1391.php

Sud-Ouest du 04-09-11

Par Thomas Brosset


Les Marandais se rebiffent

Pour que leur ville ne soit plus traversée par les véhicules qui n'ont rien à y faire, les élus de Marans ont posé hier leurs propres panneaux routiers

Ils ne demandent pas grand-chose. Juste quatre pancartes. Deux au giratoire de Moreilles en Vendée indiquant « La Rochelle » sur la droite, les deux autres au rond-point de Chagnolet à la sortie est de La Rochelle, indiquant « Nantes » par la gauche. Ces panneaux en place, la vie des Marandais s'en trouverait complètement transformée.

Hier, pour faire entendre leurs voix, le maire de Marans et une quinzaine de ses conseillers municipaux ont mené une véritable opération commando pacifique sur la RN 137 à Moreilles, 17 kilomètres au nord de Marans. Ils ont posé les pancartes qu'on leur refuse depuis des mois. Ce qu'ils veulent, c'est que le trafic routier qui n'a rien à y faire ne traverse plus leur commune. Or, depuis début 2011, une superbe route réalisée par le Conseil général de Vendée (la D 10a) rejoint Moreilles à Charron tout au nord de l'agglomération rochelaise, évitant Marans et ses interminables bouchons. « 15 kilomètres au 15 août dernier », précise Bernard Ferrier.

Marans, route touristique  

Cette nouvelle route, que tout le monde s'est empressé de baptiser « contournement ouest de Marans », notamment avant les élections cantonales, n'a qu'un inconvénient : elle n'est signalée ni par les GPS, ni par les itinéraires Mapy, Via Michelin et autres facilitateurs de parcours, ni par les panneaux indicateurs. Ainsi, au fameux giratoire de Moreilles où se raccroche la route pour filer vers le sud, on indique La Rochelle… par Marans. Ce qui a le don de mettre en pétard la population marandaise qui attend sa déviation - par l'est ou par l'ouest - depuis plus de vingt ans et ne voit rien venir.

Bernard Ferrier, qui fut conseiller général jusqu'au printemps dernier, a envoyé plusieurs courriers aux présidents des conseils généraux et préfets de Vendée et de Charente-Maritime pour réclamer ces fameux panneaux indicateurs : « Nantes direct » à Chagnolet, « La Rochelle, Bordeaux direct » à Moreilles.

« On aurait pu garder sur la RN 137 "Marans, route touristique" pour ceux qui veulent visiter notre ville, s'y restaurer », précise le maire écolo de la petite ville qui ne manquerait pas de charmes si elle n'était pas traversée par 17000 véhicules/jour. 

Refus du Conseil général de Vendée le 3 août 2011 : « Répondre favorablement à votre demande fragiliserait le dossier de l'autoroute A 831, que M. Bussereau et moi-même souhaitons voir aboutir rapidement ». En clair, même si elle existe dans les faits, pas question de faire de la publicité pour cette nouvelle route ou de dire où elle mène, sinon le ministère pourrait considérer que la future autoroute Rochefort-Fontenay le Comte n'a plus de raison d'être. Un tronçon autoroutier qui, soit dit en passant, attend de voir sa première pelleteuse depuis 1994. Quant au Conseil général de Charente-Maritime, il n'a simplement pas répondu à son ancien élu.

Sans dégradation

Les Marandais ont donc décidé de passer outre les autorisations officielles. Ils avaient déjà posé eux-mêmes leurs panneaux à Moreilles le vendredi 28 août. Mais le principal a été arraché quelques jours plus tard : « Mais on a vu la différence pendant ce week-end chargé de la fin août. Avec les panneaux qu'on a posés, il n'y a pas eu de bouchon dans le sens Nantes-Bordeaux. La circulation était beaucoup plus fluide dans Marans ». Hier, donc, ils ont remis ça à grand renfort de publicité et de tee-shirts blancs frappés du slogan « Marans, déviation ».

« Nos panneaux sont posés en toute sécurité et sans aucune dégradation. Je suis conscient que ce qu'on fait est à la limite de la légalité. Mais nous n'avons pas d'autre moyen pour nous faire entendre. La Vendée a dépensé 15 M€ pour ce nouvel itinéraire, la Charente-Maritime 21 M€ pour les déviations de Puilboreau, Saint-Xandre-Villedoux, qui en sont le débouché sud. Je n'ose imaginer que tout cet argent public n'ait servi qu'au trafic local », poursuit Bernard Ferrier qui estime que les habitants sont les otages des conseils généraux de Vendée et de Charente-Maritime.

Toutefois, les élus ont renoncé à mener la même « initiative citoyenne » à Chagnolet pour des raisons de sécurité.

 

Voir aussi :

http://www.sudouest.fr/2011/09/05/une-route-si-discrete-490421-632.php
http://www.sudouest.fr/2011/09/03/charente-mariatime-les-marandais-creent-leur-delestage-489794-1435.php

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Lettre de l'A.S.E.MA.

Association pour la Sauvegarde de l’Environnement Marandais

Email : asema@barbecane.com

Marans, le 8 septembre 2011             

Lettre ouverte à Monsieur Dominique BUSSEREAU,  Président du Conseil Général de la Charente Maritime.

Monsieur le Président,

C’est avec stupéfaction que je lis dans le SUD OUEST du 7 septembre 2011: je cite : « Le projet important en termes d’aménagement du territoire est la construction de l’A 831.  Dominique Bussereau, président du Conseil général de la Charente Maritime, estimant que c’est la seule véritable solution au trafic routier à Marans. »

J’espère qu’il s’agit d’une erreur du journal mais le connaissant, je crains que non. Je vous rappelle pour bien connaître ma ville depuis 60 ans, que Marans ne rime pas avec A 831.Il serait temps de ne plus mélanger les choses et de remettre à l’ordre du jour l’intérêt général, la santé et la sécurité des concitoyens.

Vous avez été Ministre et Secrétaire d’Etat aux Transports. Vous êtes Président du département de la Charente Maritime et l’êtes resté parce que vous vous êtes engagé à réaliser le Contournement de Marans (mais aussi parce que la Présidente de la Région, Ségolène ROYAL n’a pas voulu soutenir le financement des digues). Pour être aux « affaires », vous devez connaître le dossier de l’A 831 qui, suivant le préambule de votre prédécesseur Monsieur DE ROBIEN « implique qu’aucun aménagement de capacité ne soit réalisé sur l’itinéraire Nord Sud. »

 Vous savez aussi que le dossier de l’A 831 a été étudié sans tenir compte d’un éventuel axe Nord Moreilles (en Vendée)/ La Rochelle et que les incidences de cet axe sur le trafic espéré sur l’A 831 sont absentes du dossier. D’ailleurs, je suis étonné que les opposants déclarés à votre projet ne bougent pas pour le remettre en question.

Depuis votre réélection, une réunion s’est tenue dans les bureaux de la Communauté de Commune de Marans. Votre Vice Président, Monsieur Daniel LAURENT s’y est engagé à étudier le Contournement de Marans et je sais que ses services y travaillent. Votre déclaration désavoue ses déclarations, nie la réalité de la vie des Marandais et trahit les engagements pris auprès de ceux qui ont été relancés par vos proches pour soutenir la candidature du nouveau Conseiller Général, Patrick BLANCHARD.

Je n’ai pas cette conception de la politique de couloirs et de manœuvres dans l’intérêt obscur de qui ou de quoi. A ma connaissance, depuis que je suis né et sans enquêter d’avantage, entre le Pont des Alouettes et le carrefour du Point du jour, je peux non seulement dénombrer mais citer les noms de 10 morts et de 9 blessés.

Dernièrement, pour se faire entendre, les élus marandais en ont été réduits à faire une action commando en territoire vendéen. Si j’avais été à leur place, j’aurais complété cette action par une délibération interdisant les Poids lourds et Transports exceptionnels dans Marans et en ré-autorisant le stationnement Rue d’Aligre.

Le délestage défendu par notre association depuis 1999 et réalisé à partir de 2008 par le Conseil Général de la Vendée, n'est ni suffisant, ni satisfaisant en particulier la  route étant inondable (1 mètre d'eau lors de la tempête de février 2010). Ce n’est pas parce qu’il y a des échéances électorales que nos élus doivent perdre la raison.  Si l’A831 ne s’est pas réalisé plus tôt, c’est que ce n’est pas un bon projet (comme dirait Monsieur Jean Louis BORLOO) et Marans n’a rien à y voir.

Aussi, je vous demande de faire respecter les engagements pris le 20 juin et de nous proposer aux dates avancées par vos représentants un aménagement du territoire marandais répondant à toutes les hypothèses que j’ai émises dans mon courrier du 16 juin 2011et abordées lors de cette réunion.

Je reste à la disposition de vos services pour, s’ils le veulent, travailler dans l’intérêt non seulement des Marandais mais de tous les Charentais Maritimes.

Veuillez agréer Monsieur le Président, l'expression de mes sentiments républicains et démocratiques.

                                                         Le Président:Michel Maitrehut                                                            

                                                           Tél : 06 08 92 71 66

  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Autoroute A 831
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Acteur du Front de gauche. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories