Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 13:57

Tel-Aviv affirme être prêt à une trêve de longue durée mais refuse de discuter de la levée du blocus et de l’ouverture des passages. Israël veut-il vraiment la paix ?

Si les armes se sont effectivement tues depuis presque trois jours, l’attitude du gouvernement israélien ne laisse pas d’inquiéter. Si l’on s’en tient aux simples déclarations, Tel-Aviv apparaît comme plein de bonne volonté. « Israël ne voit aucun problème à ce que le cessez-le-feu soit prolongé sans conditions », a déclaré un responsable israélien. Interrogé sur la durée de cette prolongation, il a précisé qu’elle pouvait être illimitée. Si les Palestiniens ne répondaient pas positivement, ils apparaîtraient comme des fauteurs de trouble. Le piège est pourtant grossier.

La trêve doit servir à entamer de vraies négociations.

Comme l’a fait remarquer, hier quelques heures avant l’expiration du cessez-le-feu de soixante-douze heures, un membre de la délégation palestinienne : « Sans réponse ­israélienne à l’initiative égyptienne, qui contient les exigences palestiniennes, plusieurs options sont possibles.

* En ce qui concerne une prolongation de la trêve, si on nous la propose, nous y réfléchirons le moment venu, mais cela dépend de la façon dont les négociations se déroulent. » Plus les Israéliens tarderont à entrer dans le vif du sujet, plus la tension va monter. C’est peut-être ce que cherche le premier ministre israélien, Benyamin ­Netanyahou, pressé, une fois n’est pas coutume, par ses alliés américains et européens.

En déclarant que les Gazaouis ne peuvent vivre continuellement « coupés du monde », Barack Obama a implicitement accepté l’idée d’une levée du blocus. Allemands, Britanniques et Français ont présenté mercredi une initiative aux Israéliens, aux Palestiniens, aux Égyptiens et aux Américains.

Les Européens proposent que les forces de sécurité de l’Autorité ­palestinienne reprennent la responsabilité des frontières de Gaza. Elles empêcheraient la construction par le Hamas de tunnels.

*En réalité, tout en jouant la montre, les Israéliens tentent de diviser la délégation palestinienne. Ils savent que le Hamas a été contraint d’intégrer cette délégation mais qu’il cherche toujours à jouer sa propre carte. Hier, le mouvement islamique a organisé une manifestation de victoire à Gaza, sans pour autant mobiliser des ­Gazaouis, plus préoccupés par leur relogement et l’achat de nourriture.

Moussa Abou Marzouk, le chef adjoint du Hamas, qui participe aux pourparlers indirects au Caire, a tenu à dire qu’il n’y « avait pas d’accord pour prolonger le cessez-le-feu ».

À l’heure où nous écrivions ces lignes, le cessez-le-feu était toujours en vigueur pour quelques heures.

Sans réelles discussions au Caire, une nouvelle déflagration pourrait se ­produire.

Pierre Barbancey - L'Humanité - 8 aoüt 2014

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Palestine au coeur
commenter cet article
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 21:07

~ Une évolution de la position française ? lundi 4 août 2014

Après l’alignement honteux de la France sur la position israé­lienne aux pre­mières heures de l’agression contre Gaza, Laurent Fabius vient de faire une décla­ration qui marque une évo­lution que lui impose la réalité des faits.

F. Hol­lande et son gou­ver­nement étaient allés très loin dans leur soutien à la poli­tique israé­lienne, en cher­chant à museler le mou­vement de soli­darité en France et sans jamais condamner les mas­sacres qui ont fait plus de 1800 morts dont une immense majorité de civils.

Le silence de la France devant la répression contre les Pales­ti­niens de Cis­jor­danie après la dis­pa­rition et le meurtre des trois jeunes colons, sa com­plai­sance au début des bom­bar­de­ments ont pesé lourd. Tout comme son refus de signifier clai­rement à Neta­nyahou qu’il portait l’entière res­pon­sa­bilité de l’échec des négo­cia­tions.

Combien de vic­times et des­truc­tions aurait-​​on pu éviter avec une réaction ferme de la France et de ses par­te­naires ? L’absence de pres­sions a constitué un puissant encou­ra­gement de fait aux diri­geants cri­minels de Tel Aviv pour accomplir en toute impunité leur plan cynique d’épuration eth­nique et d’écrasement des Palestiniens.

Aujourd’hui, fait nouveau, parlant de « ce qu’il faut bien appeler le carnage de Gaza », Laurent Fabius note que la sécurité d’Israël « ne jus­tifie pas qu’on tue des enfants et qu’on mas­sacre des civils ».

Jugeant la res­pon­sa­bilité du Hamas « écra­sante dans cet engrenage macabre », il considère que « celle-​​ci non plus ne jus­tifie pas ce que le Secré­taire général des Nations unies a qua­lifié de crimes ». Il en conclut qu’ « une solution poli­tique (…) devra être imposée par la com­mu­nauté internationale ».

Il semble ainsi avoir compris que la position fran­çaise était inte­nable face à l’indignation générale et à la mobi­li­sation sans pré­cédent qu’elle entraîne en plein cœur de l’habituelle « trêve estivale ».

François Hol­lande lui-​​même a dénoncé ce 4 août « le bom­bar­dement inad­mis­sible d’une école de Rafah » et a dit se joindre « au Secré­taire général des Nations Unies pour demander que les res­pon­sables de cette vio­lation du droit inter­na­tional répondent de leurs actes ». Nous prenons acte avec intérêt de cette évo­lution. Reste à savoir si elle procède de la « ges­ti­cu­lation média­tique » ou si elle exprime une réelle volonté poli­tique. Ce qui serait en effet tout à fait nouveau.

Que compte faire la France pour que les res­pon­sables de crimes de guerre répondent de leurs actes ? Comment compte-​​t-​​elle col­la­borer avec la com­mission d’enquête inter­na­tionale constituée, malgré son abs­tention hon­teuse, par le Conseil des Droits de l’homme des Nations unies ? Comment va-​​t-​​elle contraindre Israël à res­pecter le droit inter­na­tional ? Laurent Fabius a pu per­son­nel­lement mesurer le mépris de Neta­nyahou pour ceux qui l’appellent à la retenue avec de belles paroles. Il n’entend que le langage de la force. Ce sont donc des sanc­tions immé­diates qu’il va falloir mettre en œuvre. Il faut cesser immé­dia­tement toute coopé­ration mili­taire avec Israël et mettre un embargo total sur les armes à des­ti­nation d’Israël et, dans le même temps, agir pour la sus­pension sans délai de l’accord d’association entre l’Union Euro­péenne et Israël, sur la base de son article 2. Il faut aussi s’en prendre direc­tement à la colo­ni­sation en inter­disant l’entrée des pro­duits des colonies sur le sol français et en inter­disant toute relation d’affaires en rapport avec la colonisation. La diplo­matie fran­çaise est désormais au pied du mur… et pendant ce temps, la mobi­li­sation citoyenne continue. Elle conti­nuera pour que cette nou­velle position fran­çaise se tra­duise par des actes concrets pour l’application du droit international. Le Bureau national

Communiqué du CNID

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Palestine au coeur
commenter cet article
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 08:58

~~ par Pierre Barbancey Vendredi, 1 Août, 2014 - l'Humanité

Le bilan des victimes des bombardements israéliens sur Gaza ne cesse de s’alourdir (près de 1400 Palestiniens ont été tués), Netanyahou, n’a pas caché sa détermination de continuer les opérations militaires, malgré les appels à la paix.

Tel-Aviv, qui se présente toujours en victime, voudrait faire croire que son but est de détruire des tunnels. En réalité, l’objectif politique est de diviser à nouveau les Palestiniens et empêcher la création d’un État. Gaza (Palestine).

Vingt-cinq jours de guerre aujourd’hui contre la bande de Gaza. L’armée israélienne ne retient plus ses coups. Plus de 1 330 Palestiniens ont été tués et au moins 7 200 blessés. Des quartiers entiers de Gaza-ville ont été détruits, des villes comme Beit Hanoun ont été réduites à l’état de ruines. Des centaines de milliers de personnes sont obligées de trouver refuge dans les écoles de l’ONU, toutes peu sûres.

Si l’on en croit la propagande officielle du gouvernement de Tel-Aviv, tout aurait été déclenché par le rapt puis le meurtre de trois jeunes étudiants d’une colonie de Cisjordanie. Selon Benyamin Netanyahou, le Hamas serait responsable, il faut le détruire. Il savait pourtant depuis le début que la direction de ce mouvement palestinien n’était en rien impliquée dans ces odieux assassinats. Le prétexte était tout trouvé pour une nouvelle guerre, approuvée par les chancelleries occidentales, Washington et Paris en tête, sous prétexte qu’Israël avait le droit de se défendre. Et les Palestiniens le droit de mourir, si l’on comprend bien !

Si l’on en croit Netanyahou, l’opération israélienne viserait à détruire les tunnels qui passent sous la frontière. Comme s’il découvrait cette réalité ! Pourquoi alors mène-t-il cette guerre et pourquoi précisément maintenant ?

Celle-ci n’a pas été déclenchée n’importe quand.

Elle survient alors qu’après près d’un an, les « négociations » menées entre Palestiniens et Israéliens sous l’égide des États-Unis (souvent dans le plus grand secret des thèmes traités et des arguments avancés par les deux parties) ont échoué.

Elles ont échoué parce qu’Israël a refusé de stopper son processus de colonisation des terres palestiniennes et n’a même pas respecté ses engagements quant à la libération d’un dernier contingent de prisonniers.

Comment discuter des frontières du futur État palestinien quand c’est la politique du fait accompli qui prévaut sur le terrain ? Année après année, sous prétexte de constructions dans le cadre du « développement naturel des colonies », celles-ci s’agrandissent et finissent par constituer un continuum que Tel-Aviv considère alors comme des blocs de colonies qu’il conviendrait d’annexer à Israël, réduisant toujours la Palestine, la transformant en un archipel non viable économiquement et politiquement. D’où l’importance de l’arrêt de la colonisation.

Autre argument avancé jusque-là en substance par Israël dans ses « discussions » avec l’Autorité palestinienne (juridiquement c’est l’OLP qui est le signataire de tout accord) : vous ne rayonnez que sur la Cisjordanie, vous ne contrôlez pas Gaza, donc vous n’êtes pas représentatifs. L’annonce de la réunification palestinienne scellée entre toutes les organisations palestiniennes – y compris, donc, le Hamas – a résonné comme un coup de massue dans la tête des dirigeants israéliens. L’argument tombait de lui-même ! Cette division, politiquement mortelle pour le mouvement national palestinien, faisait les beaux jours de Tel-Aviv. Le calcul cynique de Netanyahou L’unité retrouvée, un processus s’enclenchait visant à l’intégration des mouvements islamistes au sein de l’OLP. Le Hamas et le Djihad islamique, de facto, reconnaîtraient ainsi les accords passés avec Israël, ce qui est une forme de reconnaissance. De cela, Netanyahou et sa coalition d’extrême droite – où certains partis sont d’ailleurs opposés à la création de l’État palestinien sans que personne parmi les Occidentaux n’y trouve à redire – n’en veulent pas.

Le but est de conserver et d’étendre les colonies en Cisjordanie, de poursuivre la captation des terres et des puits palestiniens par la construction du mur de l’apartheid et surtout de contrôler les approvisionnements en eau, via le Jourdain et les nappes phréatiques.

Quoi de mieux qu’une guerre pour attiser les haines, rendre les populations, meurtries, opposées à toute paix avec un tel voisin, diviser à nouveau les organisations politiques et renvoyer la création d’un État palestinien dans les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale aux calendes grecques ? C’est le calcul cynique de Netanyahou. Voilà pourquoi il a déclenché la foudre sur Gaza. Malgré les morts et les destructions, il pourrait néanmoins être mis en échec. Le peuple palestinien n’est pas prêt à se diviser de nouveau. - See more at: http://www.humanite.fr/les-vraies-raisons-de-la-guerre-israelienne-contre-gaza-548725#sthash.HeeWzDh2.dpuf

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Palestine au coeur
commenter cet article
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 21:06

~~Urgence Palestine

Devant l'atroce agression d'Israël en territoire de la Palestine et en particulier dans la Bande de Gaza, en assassinant plus de 1000 gazaouis et en blessant plus de 6000, nous ne pouvons rester indifférent devant ce crime contre l'humanité.

C'est pourquoi, le Collectif Rochelais pour la Palestine appelle toutes les citoyennes et citoyens de Charente-Maritime à se RASSEMBLER tous les MERCREDIS à 18h, sur le Vieux Port, au pied de la Statue DUPERE à La Rochelle et à MANIFESTER tous les SAMEDIS à 17h, Place de l'Hotel de Ville à La Rochelle.

Le Collectif s'est adressé aux Députés-es et Sénateurs de la Charente-Maritime et a été reçu par la Préfète du département à La Rochelle vendredi 25 juillet à 17h30. Voir en PJ le document. La Communauté internationale tarde à réagir et les dirigeants de notre pays, du Président de la République au 1er Ministre en passant par le Ministre des Affaires Etrangères égarent la diplomatie française en envoyant des signaux de stigmatisation du mouvement de solidarité des manifestants, qui s'amplifie d'ailleurs, pour les droits du peuple Palestinien. Nous comptons sur votre esprit de solidarité pour demander à nos dirigeants qu'ils fassent pression sur Israël pour le retrait immédiat des troupes, l'arrêt des bombardements, et la levée du blocus illégal et inhumain sur GAZA, l'arrêt de la répression et de la colonisation en Cisjordanie et l'application du droit international et des résolutions de l'ONU jusqu'ici ignorées par Israël en toute impunité.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Voici l’appel national à manifester le même jour à Paris Appel du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens Samedi 2 août, à 15 heures, de Denfert-Rochereau aux Invalides

Halte à l’agression israélienne Levée du blocus, illégal et criminel, de Gaza Libération de tous les prisonniers Sanctions immédiates contre Israël jusqu’au respect du droit international Soutien à la résistance du peuple palestinien Oui à la liberté d’expression, non à la criminalisation de la solidarité

Signataires

Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) - Alliance for Freedom and Dignity (AFD) - Alternative Libertaire (AL) - Américains contre la guerre (AAW) - Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) - Association des Tunisiens en France (ATF) - Association France Palestine Solidarité (AFPS) - Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) - Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) - Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) - Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) - Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) - Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) - Cedetim / IPAM - Collectif des Musulmans de France (CMF) - Collectif Faty Koumba - Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP) - Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) - Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis) - Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) - Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) - Droit-Solidarité – Ensemble - Europe Ecologie les Verts (EELV) – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) - Fédération Syndicale Unitaire (FSU) - Gauche Unitaire (GU) - Génération Palestine - La Courneuve-Palestine - le Mouvement de la Paix – les Alternatifs - les Femmes en noir - Ligue des droits de l’Homme (LDH) - Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) - Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) - Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) - Mouvement Politique d’Emancipation populaire (M’PEP) - Organisation de Femmes Egalité – Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) - Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) - Parti Communiste Français (PCF) - Parti de Gauche (PG) - Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) - Une Autre Voix Juive (UAVJ) - Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) - Union Juive Française pour la Paix (UJFP) - Union Nationale des Étudiants de France (UNEF) - Union syndicale Solidaires

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Palestine au coeur
commenter cet article
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 18:19

~~Participons nombreux au rassemblement suivi d'une manifestation: SAMEDI 19 JUILLET 16h30 PLACE DE L'HOTEL DE VILLE La Rochelle

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Palestine au coeur
commenter cet article
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 17:09

Appel du Col­lectif National pour une Paix Juste et Durable entre Israé­liens et Palestiniens : rassemblement sur cette base à La Rochelle, ce mercredi 16 juillet à 18h cour des Dames

Une nou­velle fois le pouvoir israélien déclenche un déluge de feu sur Gaza, au pré­texte de tirs de roquettes, mais avec pour objectif avoué de mettre fin au gou­ver­nement pales­tinien d’entente nationale, condition pourtant néces­saire à tout progrès vers une paix juste. > Devant cette situation dra­ma­tique, les gou­ver­ne­ments occi­dentaux se can­tonnent une nou­velle fois à "dénoncer l’engrenage de la vio­lence" sans désigner le res­pon­sable de cette nou­velle tra­gédie, et appelant seulement le gou­ver­nement israélien à la "retenue".

Le pré­sident François Hol­lande est même allé jusqu’à cau­tionner l’agression d’Israël contre la popu­lation de Gaza en déclarant, lors de son entretien télé­pho­nique avec Ben­jamin Neta­nyahou le 9 juillet dernier, qu"’il appar­tenait au gou­ver­nement israélien de prendre toutes les mesures pour pro­téger la popu­lation face aux menaces"

L’Union euro­péenne dis­po­serait d’un moyen simple : la sus­pension de l’accord d’association avec Israël qui accorde des avan­tages éco­no­miques à ce pays. Cet accord est condi­tionné par le respect des droits humains, ce qui n’est pas le cas avec la colo­ni­sation et l’existence du mur qui sont illégaux selon le droit inter­na­tional.

Pour dénoncer cette pas­sivité cou­pable de nos gou­ver­nants, et obtenir des actions concrètes de la France auprès du pouvoir israélien et du Conseil de sécurité, le Col­lectif National pour une Paix Juste et Durable entre Pales­ti­niens et Israéliens* appelle à manifester le 16 juillet.

• Pour l’arrêt immédiat des bombardements sur Gaza

• Pour l’arrêt de l’agression israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem

• Pour la levée du blocus, illégal et criminel, de Gaza

• Pour des sanctions immédiates contre Israël jusqu’au respect du droit international

• Pour le soutien au gouvernement d’entente nationale

Les membres du Collectif National :

Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) - Alliance for Freedom and Dignity (AFD) - Alternative Libertaire (AL) - Américains contre la guerre (AAW) - Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) - Association des Tunisiens en France (ATF) - Association France Palestine Solidarité (AFPS) - Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) - Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) - Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) - Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) - Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) - Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) - Cedetim / IPAM - Collectif des Musulmans de France (CMF) - Collectif Faty Koumba - Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP) - Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) – Confédération Générale du Travail (CGT) - Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis) - Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) - Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) - Droit-Solidarité – Ensemble - Europe Ecologie les Verts (EELV) – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) - Fédération Syndicale Unitaire (FSU) - Gauche Unitaire (GU) - Génération Palestine - La Courneuve-Palestine - le Mouvement de la Paix – les Alternatifs - les Femmes en noir - Ligue des Droits de l’Homme (LDH) - Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) - Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) - Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) - Mouvement Politique d’Emancipation populaire (M’PEP) - Organisation de Femmes Egalité – Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) - Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) - Parti Communiste Français (PCF) - Parti de Gauche (PG) - Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) - Une Autre Voix Juive (UAVJ) - Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) - Union Générale des Etudiants de Palestine (GUPS-France) - Union Juive Française pour la Paix (UJFP) - Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) - Union syndicale Solidaires >

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Palestine au coeur
commenter cet article
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 19:30

 

Une quarantaine de participants français de la mission Bienvenue en Palestine, ainsi qu’une dizaine d’autres internationaux, étaient emprisonnés lundi 16 avril au matin à Givon (près de Tel Aviv), après avoir refusé de se laisser déporter à leur arrivée, n’ayant commis aucune infraction ni délit, bien au contraire.

Selon le pointage que nous avons pu effectuer dans la nuit de dimanche à lundi, il y avait lundi 27 frères et sœurs arrivés à Tel Aviv à bord d’un avion Easyjet en provenance de Genève, et 10 ou 11 autres arrivés à bord d’un avion Air France en provenance de Nice.

 Des nouvelles par SMS

Quelques uns ont réussi à ne pas se faire prendre leur portable, et ont ainsi pu donner au monde extérieur (à nous, à des proches restés en France) quelques nouvelles par SMS : le moral est excellent. Ils maintiennent leur droit, élémentaire, de pouvoir se rendre en Palestine occupée et se préparent, si nécessaire, à se déclarer en grève de la faim, d’autant plus que mardi 17 avril est une journée générale de mobilisation des milliers de Palestiniens croupissant dans les geôles du régime de l’apartheid.

Exemple d’un SMS reçu ce lundi matin à 10 h30

« Nous sommes 13 filles de Lyon, 4 Ecossaises, 2 de Nice, 2 de Marseille, 3 de Paris, 1 du Québec, 1 de Corse ; ils ne nous laissent toujours pas le droit d’appeler au téléphone sans nous donner d’explications. On fait toutes grève de la faim tant qu’on peut pas téléphoner. Et demain on fait toutes grève de la faim avec les prisonnières palestiniennes ».

 Un désastre diplomatique et politique pour l'Etat d'Israël

D’ores et déjà, les mesures draconiennes prises le gouvernement et les services secrets israéliens pour empêcher le millier de volontaires de rejoindre la Palestine (seule une demi-douzaine ont réussi à gagner Bethléem, à notre connaissance) s’est transformé en désastre diplomatique et politique pour Netanyahou et sa clique.

On le doit notamment à l’excès de zèle des services secrets qui, incapables de déterminer avec un minimum de crédibilité en quoi les volontaires auraient été de « dangereux extrémistes posant un problème existentiel à Israël », ont ratissé large, très large, dans la composition de leurs listes noires. 

Le Haaretz révèle ainsi que pour des centaines de passagers dont les identités ont été traquées pendant des semaines, le Shin Bet n’a pas été capable, non seulement d’établir qu’ils représentaient un quelconque « danger » pour Israël, mais même dans certains cas une quelconque activité de militantisme au service de la cause palestinienne !

Le ratissage n’a pas épargné un membre du Conseil d’administration du puissant laboratoire pharmaceutique allemand Merck (Merck Darmstadt) venu en Israël pour signer un accord de recherche scientifique ! Il s’est retrouvé black-listé !

Mieux, un diplomate français et sa femme qui doivent commencer à travailler au consulat français à Jérusalem cet été. Le couple avait l'intention de chercher un appartement à Jérusalem, mais la nuit avant leur départ, ils ont reçu un e-mail de leur compagnie aérienne, Lufthansa, disant que leurs billets ont été annulés parce qu'ils avaient été interdits d'entrer en Israël !

En fait, ce qui est arrivé dimanche avec une passagère d’Air France, débarquée de son vol allant de Nice à Tel Aviv parce qu’elle avait répondu négativement à un questionnaire de la compagnie aérienne lui demandant si elle était « juive » ou « israélienne », donne une assez claire image de la stratégie d’exclusion élaborée par les agences d’espionnage israéliennes. Quand le passager n’est pas « racialement pur », on élimine. 

Quitte à s’en prendre à des passagers présentant le « bon profil » : toujours dimanche à Nice, des membres de notre délégation ont été les témoins des mésaventures d’une passagère non membre de la mission interrogée de manière inquisitoriale par le personnel d’Air France. Son crime ? Cette femme, juive de nationalité française, avait tout l’air d’une Arabe, par son patronyme comme par le teint de sa peau, ce qui n’a rien d’étonnant dès lors qu’un grand nombre des Juifs en France sont originaires du monde arabe, Afrique du Nord en particulier. Et quand les employés d’Air France ont cherché à s’abriter derrière les consignes raciales qu’ils avaient reçues d’Israël, la passagère juive indignée a répondu : « Eh bien, maintenant, je n’aime pas ce pays ».

Partout où des passagers, des centaines, ont été refusés d’embarquement, il y a eu des protestations, vigoureuses, à Bruxelles, Genève, Mulhouse, Rome, Paris, Nice, etc… Nous en rendons compte au fur et à mesure sur http://www.europalestine.com, ainsi que par nos twitters @touspalestine, @Europalestine1, et sur la page Facebook.

Amis et membres de la mission, restez attentifs à la suite, et à toutes les initiatives qui seront annoncées.

MISSION BIENVENUE PALESTINE FRANCE

  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Nos prisonniers en Israël entrent en grève de la faim

Les cinquante participants internationaux à la mission Bienvenue en Palestine ont annoncé lundi qu’ils entamaient une grève de la faim, en solidarité avec la journée des prisonniers palestiniens du mardi 17 avril d’une part, et pour exiger à nouveau leur droit élémentaire à circuler librement vers la Cisjordanie occupée, notamment vers Bethléem.

Tous les prisonniers, dont près de 40 Français, sont apparemment détenus à la prison de Givon, proche de Tel-Aviv. Ils ont partiellement obtenu, lundi à la mi-journée, l’acceptation d’une de leurs revendications, celle de pouvoir passer un appel téléphonique.

Tous les appels reçus à la cellule de communication font état d’un excellent moral, d’une fébrilité désordonnée de l’appareil policier israélien, et de la conscience que les épreuves endurées sont finalement peu de choses au regard des souffrances infligées quotidiennement au peuple palestinien.

Nos camarades partagent leur cellule avec la jeune Canadienne Charlotte Gaudreau, 18 ans, pour qui, ironie du sort, le vol vers Bethléem constituait … un baptême de l’air.

MISSION BIENVENUE PALESTINE FRANCE

 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Palestine au coeur
commenter cet article
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 19:07

Dans 24 heures, le Conseil de Sécurité de l'ONU va se réunir à nouveau pour discuter de la demande d'adhésion de la Palestine comme 194ème Etat membre.

700 000 d'entre nous ont déjà rejoint la campagne. Mais nous devons être encore plus nombreux afin de pousser les pays clés à un vote favorable.

Une vidéo saisissante d'Avaaz

Avaaz a réalisé une vidéo saisissante qui raconte la véritable histoire du conflit et montre pourquoi cette demande est la meilleure chance de parvenir à la paix.

Cliquez pour la regarder et faites-la suivre à tout le monde -- allons jusqu'à un million de signatures:

www.avaaz.org/mepeace_fr

Alors que la violence reprend et que les tensions montent au Moyen-Orient, une nouvelle proposition pour l'indépendance de la Palestine récolte un large soutien dans le monde entier -- si nous parvenons à la faire adopter à l'ONU, cela pourrait ouvrir une voie nouvelle vers la paix.

Faire monter la pression publique

Mais la France et d'autres gouvernements clés n'ont toujours pas pris position et pour les pousser à soutenir cette indépendance, nous devons faire monter la pression publique. Beaucoup de gens estiment ne pas assez bien comprendre la situation pour pouvoir agir. C'est pourquoi Avaaz a réalisé une courte vidéo inédite qui raconte la véritable histoire du conflit. Si suffisamment de gens la regardent, signent la pétition et la diffusent au plus grand nombre, nos dirigeants seront contraints de nous écouter.

Nous sommes près de 10 millions à recevoir cet e-mail. A nous de changer la perception du Moyen-Orient et de créer une immense vague de soutien à la Palestine indépendante avant la réunion du Conseil de Sécurité de l'ONU prévue cette semaine pour discuter de l'initiative. Cliquez ci-dessous pour regarder la vidéo et signer la pétition, puis faites suivre ce message à tous vos contacts:

http://www.avaaz.org/fr/middle_east_peace_now_fr/?vl

La majorité des Palestiniens et des Israéliens veulent une solution au conflit fondée sur deux Etats, mais le gouvernement extrémiste en Israël continue d'autoriser la construction de colonies dans les territoires disputés, ce qui nourrit la haine et la violence. Et malgré des efforts répétés, les décennies d'initiatives de paix menées par les Etats-Unis ont échoué à contenir les ennemis de la paix et à obtenir un accord.

A l'heure actuelle, cette demande d'indépendance est peut-être la meilleure chance de sortir de l'impasse, d'éviter une nouvelle spirale de violences et de mettre les deux parties sur un pied d'égalité pour favoriser les négociations. Et une telle occasion risque de ne plus voir le jour avant des années

Plus de 120 pays soutiennent la requête des palestiniens

Le mois dernier, les Palestiniens ont présenté leur requête au Conseil de Sécurité de l'ONU. Plus de 120 pays les soutiennent, mais les Etats-Unis rejettent cette demande et envoient un message clair à leurs alliés européens: un soutien à la demande légitime du peuple palestinien mettra à rude épreuve les relations bilatérales. A présent, c'est à nous de dire aux principaux dirigeants européens que l'opinion publique soutient cette initiative diplomatique non-violente et que leurs décisions politiques doivent être influencées par l'opinion des citoyens, et non pas par ce que les Etats-Unis préfèrent.

Notre campagne suscite une large adhésion partout dans le monde, près de 700 000 ont rejoint l'appel dès les premiers jours! La pétition a fait la une de grands journaux mondiaux, a été citée au Conseil de sécurité des Nations Unies et a été tweetée par le président palestinien en personne! Faisons aujourd'hui en sorte qu'elle résonne aux oreilles des dirigeants français et des autres principaux pays européens dont le soutien sera décisif. Cliquez ci-dessous pour regarder la vidéo et signer la pétition si vous ne l'avez pas encore fait, puis faites passer le message à tous -- allons jusqu'à un million de signatures:

http://www.avaaz.org/fr/middle_east_peace_now_fr/?vl

Beaucoup de désinformation circule sur le conflit israélo-palestinien et nous sommes nombreux à ne pas être certains de vouloir nous impliquer. Mais ce petit film expose clairement la situation et peut nous aider à agir. En tant que réseau mondial fort de près de 10 millions de membres issus de tous les pays de la planète, nous avons l'opportunité de provoquer un vote favorable qui pourrait mettre un terme à des décennies de violence.

 

Avec espoir,

Alice, Pascal, Emma, Ricken, David, Rewan, et toute l'équipe d'Avaaz

 

PLUS D'INFORMATIONS: 

Israel/Cisjordanie: le Quartette inquiet (Le Figaro/AFP)

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/08/16/97001-20110816FILWWW00462-israelcisjordanie-le-quartette-inquiet.php

Demande de reconnaissance d'un Etat palestinien en septembre (Le Point/Reuters)

http://www.lepoint.fr/fil-info-reuters/demande-de-reconnaissance-d-un-etat-palestinien-en-septembre-13-08-2011-1362554_240.php

 

Avigdor Lieberman veut couper les ponts avec Abbas avant l'Onu (L'Express)

http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/avigdor-lieberman-veut-couper-les-ponts-avec-abbas-avant-l-onu_1018811.html

Le 20 septembre, les Palestiniens lancent le défi de leur Etat (Rue89)

http://www.rue89.com/2011/08/14/le-20-septembre-les-palestiniens-lancent-le-defi-de-leur-etat-217840

L'UE alarmée par les projets de colonies israéliennes (EurActiv)

http://www.euractiv.fr/ue-alarmee-projets-colonies-israeliennes-article

 

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Palestine au coeur
commenter cet article
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 14:19

Au nom de l’AFPS, Jean-Claude Lefort, Président de cette Association, député honoraire,  condamne fermement les entraves scandaleuses à la liberté du transport aérien mises en œuvre aujourd’hui sur divers vols à destination de Tel-Aviv.

Il s’agit d’une opération dont tout laisse penser qu’elle est directement orchestrée par le gouvernement israélien, les autorités françaises ayant accepté sans broncher de se faire les auxiliaires zélés de leurs homologues de Tel-Aviv.

Pour sa part l’AFPS, qui avait mis en garde ses militants contre les risques d’expulsion, entend poursuivre et développer ses diverses missions de solidarité en Palestine occupée avec le seul souci de l’efficacité et de la coopération à long terme avec ses partenaires palestiniens et anti-colonialistes israéliens.

Le 8 juillet 2011


Paris, le 7 juillet 2011

M. Thierry Mariani Ministre des Transports 26, boulevard Saint Germain 78007 Paris

Monsieur le Ministre,

J’apprends, après avoir vérification de mes sources d’information, que plus de 300 personnes sont actuellement totalement bloquées à l’aéroport Français de Roissy-Charles de Gaulle au prétexte que ces personnes entendent aller en Palestine, ce qui suppose qu’elles puissent prendre l’avion via l’aéroport « Ben Gourion » à Tel-Aviv, en Israël, puisqu’il n’y pas d’aéroports palestiniens - comme vous le savez, j’imagine – du fait que ceux-ci ont tous été bombardés par l’armée israélienne.

Ce blocage sur le sol de notre pays est absolument inadmissible. Il ne peut que répondre aux demandes israéliennes. Pire : aux injonctions israéliennes.

Comment la France peut elle se soumettre ainsi aux diktats israéliens et faire, sur son sol, des opérations de basse police contre des citoyens français désireux d’aller – conformément au droit de libre circulation – en Palestine ? Comment peut-elle s’opposer à ces départs alors que les personnes ont acheté et payé leur billet et sont en règle selon notre législation ? Comment est-ce possible ? En France ? C’est cela le « sarkorzisme ?

Nous sommes devenus, sous votre houlette récente, des supplétifs des autorités israéliennes donneuses d’ordre. Il n’y a pas, jusqu’à preuve du contraire, de blocus de la Cisjordanie contrairement à celui, illégal et condamné, de Gaza.

Nous – je veux dire : la France – avons passés donc avec Israël un accord de sous-traitance ou bien une délégation de service pour ses basses œuvres ?

Quoi qu’il en soit c’est inacceptable !

Et je vous demande instamment et fermement de laisser passer ces passagers qui sont parfaitement en règle pour qu’ils puissent aller à Tel-Aviv.

Je vous demande instamment et fermement de ne plus vous mettre en situation affligeante d’abandonner notre souveraineté pour vous soumettre à Israël. Et ce qui est vrai de ce pays l’est pour tout pays, quel qu’il soit.

Dans l’attente de vos décisions enfin conformes à la liberté, notamment à celle qui est fondamentale de circuler librement,

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, en l’assurance de mon plus vif mécontentement et de ma consternation profonde.

Jean-Claude Lefort Président de l’AFPS Député honoraire

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Palestine au coeur
commenter cet article
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 13:39

 

Chaque citoyen européen a le droit de participer à la prise de décisions politiques visant le renforcement démocratique et les droits de l'homme dans le monde, et aidant les peuples contre l’oppression et pour leur accès à une vie meilleure.


Les injustices subies par les Palestiniens sous occupation israélienne, y compris la politique de colonisation, la démolition de maisons, la confiscation des terres, le déplacement de population, l'oppression, le racisme et les violations des droits de l’Homme, sont totalement inacceptables.

En tant que citoyen européen, respectueux de la démocratie et des droits de l'Homme, je demande aux responsables politiques de mon pays et au Parlement de l'Union Européenne de reconnaître au plus tôt l’État palestinien indépendant et souverain dans ses frontières de 1967, avec pour capitale Jérusalem-Est et d'œuvrer au plus tôt à l'application du droit au retour des réfugiés palestiniens. En conséquence, j'invite le Parlement européen à promulguer au plus tôt, une loi pour la reconnaissance de l’État palestinien.


Voici l'adresse de la pétition d'origine palestinienne adressée à l'UE pour demander la reconnaissance de l'état palestinien, pétition à faire signer massivement. http://www.palfreedom.ps/?page=sign&cat=11&lang=French

 

http://www.palfreedom.ps/?page=sign&cat=11&lang=French


--
Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Palestine au coeur
commenter cet article

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories