Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 07:16

Notre quotidien Sud-Ouest fait son travail d'information. Il relate, sous la plume de Pierre Marie Lemaire, une réunion d'information à Nieul s/mer qui concernait les ordures ménagères, compétence de la C.D.A. ( Communauté d'Agglomération de La Rochelle) qui comprend 18 communes ( cf article ci-dessous). Je ne pense pas avoir trouvé cette information dans la publication de la C.D.A. Point commun.

Les élus de la C.D.A. (tous ??) ont voté en janvier 2011 une hausse de nos impôts locaux (sous sa forme de "taxe d'enlévement des ordures ménagères"). Cette taxe a augmenté de 10 % passant de 8,30 % à 9,13 % (soit + 1,3 millions d'euros). Tous les ménages des 18 communes de l'agglomération rochelaise paient cette taxe, inscite, incorporée dans notre feuille d'impôts locaux.

Mais, nous informe l'article:

- le service rendu avec la mise en place de containers (plus hygièniques, plus maniable pour les personnels de la Société d'enlévement) ne se fera plus qu'une fois par semaine au lieu de 2 ( et 3 autrefois, avant la mise en place du tri sélectif)

- nous paierons les sacs plastiques, jusqu'alors donnés par la CDA ( double économie de sac + de personnel de distribution).

- Et pour quelle raison? "La seule solution pour faire face au renouvellement du système de déchetterie", a déclaré le Président de la CDA, Maxime Bono en janvier? Remarque: une des formes de ce renouvellement" a été de fermer ltoutes les déchetteries le dimanche. Un progrès ? Aujourd'hui, selon l'article de PM Lemaire, il s'agierait de compenser une nouvelle "taxe sur les activités polluantes" imposée par le gouvernement. Autre son de cloche. Mais cette nouvelle taxe représenterait 500 000 euros, alors que la hausse de la taxe d'enlévement des ordures ménagères , avec sa hausse de 10 %, raporterait 1,3 million d'euros. Il y a un décallage, non?

Il y a besoin d'un vrai débat citoyen dans notre Agglomération. Car les élu-e-s décident de notre argent, de nos impôts, de notre pouvoir d'achat, localement, comme à tous les autres niveaux.

A quand des réunions publiques dans toutes les communes de l'agglomération rochelaise?                         Henri Moulinier

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

Par pierre-marie lemaire - Sud-Ouest - 13/9/2011 

 

 

 

Payer plus pour collecter moins

Avec une taxe en hausse de 10 % et la réorganisation de la collecte, les Rochelais vont payer plus cher un service moindre. Poubelle la vie ?.

 La commune d'Angoulins est déjà équipée de conteneurs. La Rochelle attendra 2012. photo dominique jullian

La commune d'Angoulins est déjà équipée de conteneurs. La Rochelle attendra 2012. photo dominique jullian

S'ils comprennent que la « conteneurisation » est un plus pour les équipes de collecte, ils doutent que ce changement soit « imposé » à la collectivité par la Caisse nationale d'assurance-maladie, soucieuse du mal de dos des rippeurs.

« Ce ne serait pas plutôt une histoire de gros sous ? », se demandait à mi-voix un participant. Chères ordures

En 2010, la CdA a consacré 23,2 millions d'euros à son budget « enlèvement, récupération et traitement des ordures ménagères ». Le service est financé pour plus de moitié (13 M€) par la TEOM (taxe d'enlèvement des ordures ménagères) acquittée par tous les foyers de l'agglomération.

En janvier dernier, le Conseil communautaire a décidé de porter le taux de cette taxe de 8,30 % à 9,13 %. Soit une augmentation de 10 % dont il attend une recette supplémentaire de quelque 1,3 M€. Le président Maxime Bono avait alors présenté cette décision comme « la seule solution pour faire face au renouvellement du système de déchetteries ». Et de souligner au passage que La Rochelle reste en deçà du taux moyen régional qui est de 10,5 %.

Six mois plus tard, alors que la nouvelle organisation de la collecte des déchets se met progressivement en place, les contribuables ont pu constater sur leurs feuilles d'impôts locaux la réalité de cette hausse. Avec une nouvelle explication à la clé. Selon Michel-Martial Durieux, la collectivité n'avait d'autre choix que de répercuter sur leur note la nouvelle taxe générale sur les activités polluantes « imposée par le gouvernement ». « Elle se traduit pour nous par une dépense supplémentaire de 500 000 €. »

Télescopage

Quelle que soit la raison de cette augmentation, elle tombe plutôt mal. Comment ne pas établir un parallèle entre une facture qui s'alourdit et une mission qui s'allège ? Car la conteneurisation, si elle présente des avantages, se traduit pour les particuliers par un service moindre (une collecte hebdomadaire des ordures ménagères au lieu de deux) et par un transfert de charges. À eux de rentrer, sortir, entretenir les bacs à roulettes, à eux aussi d'acheter les toujours nécessaires sacs-poubelle que la collectivité ne fournit plus.

La Cour des comptes doit rendre public ce matin un rapport sur « les collectivités locales et la gestion des déchets ménagers ». Elle pointe « des progrès tangibles du point de vue de l'environnement », mais souligne aussi l'envolée des coûts et « des mécanismes de financement complexes et inadaptés. »

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Dossiers rochelais
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories