Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 08:56

 

Claude Lévi Strauss vient de nous quitter, presque confidentiellement. C'était un grand Monsieur, dont je garde précieusement ses ouvrages, dont le plus célèbre et le plus percutant, pour moi professeur qui a essayé d'interesser les lycéens à la sociologie et à l'ethnologie, est sans conteste: "Tristes Tropiques" (1955)

Que retenir aujourd'hui des travaux de Lévi-Strauss?

« l’idée que les cultures ont la même force et la même dignité, parce qu’on trouve en chacune, aussi éloignée soit celle des autres, des éléments poétiques, musicaux, mythiques qui sont communs » estime Robert Maggiori, dans Libération. Je partage cette appréciation, qui fonde, au delà de la démarche scientifique, une démarche universaliste, humaniste: celle de la diversité des cultures, de la richesse de toutes les cultures, "primitives" ou non. Les amérindiens, eux aussi, avaient/ont une "culture", qui mérite respect ert compréhension, loin des mythes (racistes) du "bon sauvage"!

Depuis ses premiers travaux sur les indiens du Brésil, qu'il avait étudiés sur le terrain entre 1935 et 1939 , et la publication de sa thèse: "Les structures élémentaires de la parenté" en 1949, il a produit une œuvre scientifique dont les apports ont été et sont toujours reconnus.

Une vocation ethnographique

Après deux ans d'enseignement en lycée , il est devenu membre de la mission universitaire au Brésil, en tant que professeur de sociologie à l'Universite de Sao Paulo. Sa vocation ethnographique naissait. De 1935 à 1939, il organise et dirige plusieurs missions dans le Mato Grosso et en Amazonie. En 1938, il traverse l'État du Mato Grosso. Il rencontre les NaMbikwara dont il rapporte une documentation fournie, puis les indiens Mundé et Tupi Kawahid. Tout ces matériaux alimentent sa thèse sur "Les structures élémentaires de la parenté" ( 1949) .

Révoqué en 1940 par Vichy. Il quitte la France en 1941 pour se réfugier à New-York. La rencontre avec Roman Jakobson est décisive sur un plan intellectuel. La linguistique  structurale lui apporte les éléments théoriques qui lui faisaient jusqu'à présent défaut pour mener à bien son travail d'ethnologue sur les systèmes de parenté.

En 1949, il publie sa thèse Cette même année, il devient sous-directeur du Musée de l'Homme, puisil devient directeur d'études à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes .

Il publie en 1955 "Tristes Tropiques" . Avec son "Anthropologie structurale" en 1958, il jette les bases de son étude des peuples premiers et de leurs mythes. Il fut l'un des fondateurs de la Revue "L'Homme" en 1961. Dans les années 1960-70, il étudie les mythes tout particulièrement de la mythologie amérindienne. Il deviendra membre de l'Académie Française. Il poursuit ses recherches sur la mythologie

 

Claude Lévi-Strauss a appliqué à l'anthropologie l'analyse structurale.

L'anthropologie prenait traditionnellement comme objet fondamental de son étude la famille (conjugale), considérée comme une unité de base, autonome, composée d'un homme, d'une femme et des enfants, et tenait pour secondaires les neveux, cousins, oncles, tantes et grands-parents. Lévi-Strauss estime que, de manière analogue à la « valeur linguistique » chez Saussure, les familles n'acquièrent des identités déterminées que par les relations qu'elles entretiennent les unes avec les autres.

Il renverse ainsi le point de vue traditionnel de l'anthropologie en mettant en premier les membres secondaires de la famille et en centrant son analyse sur les relations entre les unités plutôt que sur les unités elles-mêmes. ( Source: Wikipédia). En analysant comment se forment les identités au cours des mariages intertribaux, Lévi-Strauss remarque que la relation entre un oncle et son neveu (A) est à la relation entre un frère et sa sœur (B) ce que la relation entre un père et son fils (C) est à celle qui relie un mari à sa femme (D) : A est à B ce que C est à D. De la sorte, si nous connaissons A, B et C, nous pouvons prédire D. L'objectif de l'anthropologie structurale de Lévi-Strauss est donc d'extraire de masses de données empiriques des relations générales entre des unités, ce qui permet d'isoler des lois à valeur prédictive, telles que : « A est à B ce que C est à D ».

Il va ainsi dégager le concept de structure élémentaire de parenté.

De manière similaire, Lévi-Strauss voit dans le mythe un acte de parole  dans lequel on peut découvrir un langage. Comment donc, sans cela, des contes si fantastiques et si arbitraires pourraient-ils se ressembler autant d'une culture à l'autre ? Il part donc à la recherche des unités fondamentales du mythe : les « mythèmes ». Partant de l'idée qu'il n'y a pas une version unique « authentique » du mythe mais que toutes les versions sont des manifestations d'un même langage, il analyse chaque version en une série de propositions, chacune consistant en la relation entre une fonction et un sujet. Les propositions pourvues de la même fonction sont regroupées sous le même numéro : il s'agit des mythèmes.

En examinant les relations entre les mythèmes, Lévi-Strauss déclare qu'un mythe consiste uniquement en oppositions binaires. Le mythe d'Oedipe, par exemple, c'est à la fois l'exagération et la sous-évaluation des relations de sang, l'affirmation d'une origine autochtone de l'humanité et le déni de cette origine.

À l'aide de la méthode structuraliste, Lévi-Strauss a donné un nouveau souffle aux études de la parenté. Il est le premier à insister sur l'importance de l'alliance au sein des structures de parenté, et a mis en évidence la nécessité de l'échange et de la réciprocité découlant du principe de prohibition de l'inceste. Dans cette optique, il a été jusqu'à avancer l'idée que toute société humaine est fondée sur une unité minimale de parenté : l'atome de parenté.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Voir un article d'Alternatives Economiques:

http://www.alternatives-economiques.fr/claude-levi-strauss--la-revolution-du-regard_fr_art_279_28991.html

Partager cet article

Repost 0
Published by henri Moulinier - dans Egalité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Henri MOULINIER
  • Henri MOULINIER
  • : Espace de débat pour contribuer à l'élargissement du Front de gauche, la victoire de la gauche pour une réelle alternative au néolibéralisme et au capitalisme
  • Contact

Profil

  • henri Moulinier
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.
  • Adjoint au maire honoraire de La Rochelle. Ancien professeur de lycée en S.E.S. et chargé de cours d'éco Université de La Rochelle. Docteur en histoire. Militant LDH La Rochelle.

Recherche

Pages

Catégories